Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

La Grande Mosquée de Paris renforce son partenariat avec les radicaux de l’UOIF

ramadan-lasfar-boubakeur

Encore un coup de canif dans la distinction artificielle entre islam et islamisme. Le rapprochement entre les Frères Musulmans de l’UOIF (300 mosquées) et la fédération algérienne de Dalil Boubakeur (700 mosquées) va encore se poursuivre lors d’un “congrès national des musulmans” qui aura lieu en mars, après un colloque parisien en février. Le président de la Grande Mosquée de Paris est un habitué des congrès de l’UOIF où sont invités des “savants” qui prescrivent le meurtre des apostats, homosexuels, juifs. et qui veulent conquérir l’Europe (Qaradawi, Suwaidan). Voir notre reportage au congrès 2014 où de nombreux livres ordonnant le jihâd offensif étaient en tête de gondole. 

Nous observons de près les convergences entre ces deux organisations depuis le milieu des années 2000.

Dans un entretien avec le site Oumma.com en juillet 2012, Dalil Boubakeur  prit la défense de l’UOIF quand six de ses conférenciers, des cheikhs saoudiens et égyptiens, furent interdits de séjour pour de nombreux appels au meurtre :

“Oumma.com: Faut-il comprendre que vous allez vous rapprocher de l’UOIF ?

D. Boubakeur: Je me rapproche de ceux qui travaillent. Le fait que l’UOIF a été la première composante à quitter le CFCM, à exprimer son désaccord, pour d’autres raisons que les nôtres, nous rapproche indéniablement. L’UOIF compte des cheikhs internationaux en son sein, je ne jette pas la pierre comme cela a été fait durant le congrès du Bourget, même si cela fait peur à une certaine presse ou à la classe politique, je n’ai rien vu d’illégal à cela.(…) L’UOIF est composé de musulmans très rigoureux pour lesquels j’éprouve respect et fraternité”

Pour ceux qui ont lu notre ouvrage L’islamisation de la France paru en 2006, ils ne seront pas surpris, car Boubakeur avait déjà exprimé son amitié pour l’UOIF. Le 26 mars 2005 au Bourget, il était aux côtés du président de l’UOIF Lhaj Thami Breze et fit cause commune avec les radicaux:

« Notre vieille amitié, c’est une amitié d’une décennie[…] nous voulons taire nos différences ou nos divergences de points de vue pour voir l’essentiel, l’essentiel. L’essentiel nous l’avons dit c’est la réussite de la communauté musulmane dans son insertion harmonieuse, sereine, dans la société française »

– Un journaliste pose la question : « mais il en reste des divergences ? »

– Boubakeur : « heu écoutez, des divergences non, nous avons été très francs, vous savez on a jamais caché nos divergences quand il y en a eu nous l’avons dit à un moment donné pour la constitution du CFCM, nous n’avons pas été tout à fait d’accord, et pendant le parcours de la consultation forcément il y a eut des moments mais là récemment avec la fondation nous avons vu que nos convergences sont vraiment trop fortes , sont vraiment importantes, donc nous allons inch’Allah aujourd’hui poser la pierre à partir de laquelle nous allons construire la confiance et le dialogue qui nous manquait vraiment […]  Nos différences de visions ne doivent pas nous diviser, car nos objectifs sont tous convergents, seules nos méthodes peuvent différer. »

Dans son Guide de l’étudiant pour apprentis imâms, la Grande Mosquée de Paris cite en référence bibliographique le cheikh Yusuf al Qaradawi proche du Hamas et pro hitlérien (“la Shoa est un châtiment divin“) et un manuel de charia  (Risâla de Qaraywani) appelant à tuer ceux qui insultent le “prophète” et les homosexuels. Voilà l’islam “modéré” que nous vendent les responsables politiques et les éditorialistes.

Il est temps de fermer administrativement les mosquées de ces deux fédérations et de raccompagner poliment dans leurs pays leurs imâms étrangers.

Observatoire de l’islamisation, février 2016.

Au Soudan un esclave chrétien coute 300 euros, une fillette 250 euros.

KTO du 03/02/2016.

” Au Soudan, un garçon peut coûter 300 euros, une fillette, 250 ” rapporte le père Antonio Aurelio Fernandez, président de Solidarité Internationale Trinitaire. Cet organisme, fondé en 1999 par les Pères Trinitaires, soutient les personnes persécutées dans le monde à cause de leur foi, notamment les enfants soudanais chrétiens vendus par des marchands d’esclaves islamiques. Il vient nous livrer son témoignage dans Eglises du Monde. Une émission réalisée en partenariat avec l’Aide à l’Eglise en Détresse.

Pour comprendre l’histoire tragique du Soudan où les chrétiens du sud ont dû lutter pendant 30 ans pour résister à l’islamisation depuis l’imposition de la charia en 1983, regarder ces deux autres émissions 1 et 2.

L’imâm de Montpellier apparait une vidéo du Front Al Nosra qui apprécie ses prêches

erratum: il s’agit d’une vidéo d’Al Qaida en Syrie, Al Nosra, datant de février 2015.khattabi

“Ce que j’ai déploré le plus, ce sont ces imams qui ont brandi des pancartes Charlie, qui ont dit Je suis Charlie”, entend-on dans la vidéo de propagande de février 2015  du recruteur du Front Al Nosra, Omar Omsen (décédé à l’été 2015) . On reconnait la voix de l’imâm Khattabi de la mosquée Aisha de Montpellier, avant de le voir vraiment, disant en référence aux attentats, de manière moins explicite : “rien ne sera jamais comme avant”. 

Brièvement assigné à résidence jusqu’en décembre 2015, l’imâm de la mosquée du quartier de la Paillade s’est fait remarqué pour ses prêches où il soutient les moudjahidines (combattants d’Allah): «Ô Allah (…) soutiens Tes serviteurs, les moudjahidins (combattants de la foi qui s’engagent dans le djihad, NDLR) partout, ô Seigneur de l’Humanité!». (prêche du 13 novembre 2015)

et dans un prêche  de janvier dernier « [Le Coran] est notre hymne, notre identité. On a dit que le Coran est notre constitution». Propos qui ne sont pas étonnant de la part de cet imâm qui affiche le symbole des Frères Musulmans sur sa chaîne Youtube.

Le préfet de l’Hérault, Pierre de Bourquet, ex directeur de la DST, affirmait au Figaro «Il a des paroles de haine contre notre mode de vie, pouvant être influentes sur des jeunes, il symbolise l’islam dont on ne veut pas dans ce pays

Oui mais voilà, l’imâm Khattabi a soutenu la réélection du maire PS Philippe Saurel, un proche de Valls qu’il connait depuis longtemps, ils se tutoient. On peut le voir au QG de campagne de Saurel le soir des élections municipales. De nationalité marocaine et canadienne (le Canada ne le tolère plus sur son territoire), l’imâm Khattabi a trouvé un exil doré dans l’Hérault et est parvenu à être le rabatteur de voix musulmanes du Parti socialiste, misant sur la stratégie de son institut Terra Nova (viser les minorités après avoir perdu le vote des Français).

Non seulement son assignation à résidence a été levée comme nous le révélions en exclusivité en décembre, mais il vient de renouveler son titre de séjour pour rester dans notre pays, indéfiniment.

Observatoire de l’islamisation, 4 février 2016.

L’UOIF invite encore des conférenciers extrémistes dans un congrès toléré par Cazeneuve

Un ancien de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), Mohamed Louizi, qui vient de faire paraitre un essai passionnant dont nous recommandons la lecture “Pourquoi j’ai quitté les Frères Musulmans” (Michalon, 2016) a dressé le portrait des “savants de l’islam” invités pour le congrès lillois de l’organisation.

6-nabulsi-et-mohamed-laarifi-png

“Le 7 février 2016, l’UOIF invite des personnalités sulfureuses, issues de la frérosphère internationale pour parler du thème des : “Jeunes Musulmans”. Des personnalités invitées se distinguent par des propos et fatwas sectaires, takfiristes, jihadistes, homophobes et antisémites. Certains invités, en tête d’affiche, avaient appelé au jihad armé en Syrie. Décryptage et alerte citoyenne …Lire l’article de Mohamed Louizi sur Mediapart

Cartographie des groupes islamistes en Syrie (février 2016)

Parue dans Le Figaro du 1er février. Pour lire le détail de la composition des groupes et leurs alliances, se référer à notre article précédent.

Numériser 3

Cliquer pour agrandir.

Cartographie de l’avancée de l’Etat Islamique en Libye (février 2016)

Numériser 6

Cliquer pour agrandir

Cologne: quand nous pointions l’alliance des islamistes, gauchistes et de l’évêque contre PEGIDA

Joachim Véliocas de l’Observatoire de l’islamisation était à Cologne le 5 janvier 2015 pour couvrir la manifestation du mouvement allemand PEGIDA (Patriotes contre l’islamisation de l’Allemagne). Bloqué par le cordon de police avec les contre manifestants, il les interroge : communistes, socialistes, “Antifas” armés (dont des français qui firent le déplacement) unis avec les islamistes turcs venus en nombre à l’appel de leurs mosquées.

Une police qui était mobilisée en grand nombre contre des allemands patriotes manifestant pacifiquement, qui s’est révélée  absente lors du réveillon où plus de 500 femmes ont été violées par les “migrants”. Aujourd’hui, toute l’Allemagne sait d’où vient le danger.

“Liberté, Egalité, Immigration?” Le livre de l’ancien directeur de l’Office des Migrations

9782810006847Présentation de l’éditeur:

« Il y a vingt-cinq ans, je dirigeais l’Office des Migrations Internationales et l’INED. En octobre 1989, je pris la décision d’annoncer dans Le Monde que la France accordait 100 000 titres de séjour par an. Scandale !  Je fus traité de « fasciste »…pour avoir donné les chiffres officiels. Mais Mitterrand et Joxe me soutinrent.

Quelques années plus tard, j’écrivis un livre sur l’Islam et le monde moderne. Qu’avais-je fait là ? Je compris trop tard qu’en France, on pouvait critiquer l’Etat, les institutions, le christianisme, le bouddhisme, le marxisme, tout sauf l’islam. Mitterrand ne me soutint plus et je fus immédiatement démis de mes fonctions tandis que des islamistes posaient une bombe devant l’appartement où dormaient mes enfants.

Or, la France a subi en 2015 des attentats terroristes islamistes massifs et l’on persiste à entendre des responsables politiques et certains sociologues accuser les Français d’être porteurs d’un « racisme » latent. Cette manipulation suscite en moi une immense indignation et me décide à mettre les choses au point en matière d’immigration et de racisme en France, un sujet que la vie m’a amené à bien connaître. Je sais ainsi d’expérience que les Français sont l’un des peuples les moins racistes au monde mais je me dois désormais de poser une question « existentielle » : l’immigration de masse est-elle vraiment une solution pour la France ? »

Acheter le livre sur Amazon

La Suède souhaite renvoyer jusqu’à 80 000 clandestins (dits “migrants”)

La Suède, submergée par l’arrivée de clandestins tentant d’obtenir l’asile, essentiellement des Afghans, Soudanais, Irakiens, veut désormais  changer sa politique d’accueil. Le gouvernement, sous pression des patriotes du parti des Démocrates de Suède (SD), comptant 49 députés, veut renvoyer par charter des dizaines de milliers de “migrants”. L’opinion publique a été bouleversée par la multiplication des viols et des faits de délinquance des étrangers.

60% des migrants ne sont pas éligibles au droit d’asile reconnait la Commission européenne

2015-09-01T080409Z_1450070111_LR2EB910MEMDK_RTRMADP_3_EUROPE-MIGRANTS-HUNGARY-TRAINS_0Lu sur Euractiv:

Le 26 janvier, la Commission européenne a annoncé qu’elle pourrait suspendre Schengen pendant deux ans et estime que près des deux tiers des migrants arrivés en Europe en décembre ne devraient pas obtenir le droit d’asile. (…)
Frans Timmermans, vice-président de la Commission et bras droit de Jean-Claude Juncker, a quant à lui abordé la question des migrants économiques lors d’un entretien avec un journal néerlandais. Selon Natasha Bertaud, qui a fait un compte-rendu de l’entretien, les chiffres cités par le vice-président proviennent de l’agence Frontex et n’ont pas encore été rendus publics.

« [Les chiffres] indiquent qu’en décembre, le nombre d’arrivants qui ne remplissent pas les conditions nécessaires à l’obtention du droit d’asile est beaucoup plus élevé que pour le reste de 2015 », a-t-elle dévoilé.

Ces migrants économiques représenteraient « environ 60 % » du nombre total des arrivants en décembre. Il semblerait cependant que ce chiffre soit à nouveau moins élevé pour le mois de janvier.

Frans Timmermans s’est servi de ce chiffre pour souligner que l’UE avait besoin d’une politique de retour efficace et harmonisée. « Ce que le premier vice-président, Frans Timmermans, essayait de dire, c’est que nous devons nous concentrer sur les politiques de retour. Lire la suite

Page 1 sur 5212345»102030...Dernière »