Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

Encore 700 « français » chez l’EI, 200 « revenants » et 1000 ayant des velléités de départ (UCLAT)

XVM5261b4cc-dcab-11e6-8620-c271acfe3201 Loïc Garnier, chef de l’Unité de coordination de la lutte antiterroriste(photo) , décrypte en exclusivité le travail de ses services pour Le Figaro. Extraits :

« LE FIGARO – Quel est le dernier état des lieux des Français engagés sous la bannière de Daech en Syrie et en Irak?

 Loïc Garnier: La France reste le plus gros contributeur de l’Union européenne. On évalue à 700 le nombre des Français ou résidents sur zone et à 232 celui de nos compatriotes présumés décédés. Entre ceux que l’on croit morts à tort et ceux qui ont été ensevelis sous les décombres d’un immeuble bombardé sans qu’on le sache, il faut conserver une certaine prudence sur ces données même si l’on réussit à avoir une vision assez précise de ce qui se trame sur place. Pour le reste, nous estimons qu’un millier de velléitaires manifestent dans l’Hexagone la volonté de partir sans que l’on sache toujours si leur envie est vraiment réelle. Il y a du tri à faire et c’est tout le travail des services de renseignements car celui qui reste peut se révéler tout aussi dangereux que celui qui part.(…) »

Et les «revenants» de Syrie?

À notre connaissance, ils sont aujourd’hui un peu plus de 200 sur le territoire national. Certains sortent de nos radars en prenant des routes improbables et trompent la vigilance des services de police.Lire l’intégralité dans Le Figaro

La vie des derniers français de Saint-Denis en zone musulmane (Enquête Exclusive)

« A Saint-Denis, c’est nous la minorité visible » Enquête Exclusive sur le remplacement de population

Normandie : une mosquée se construit à Argentan

mosquée argentanLu dans Ouest-France:

La mosquée de l’association Annour a commencé à sortir de terre il y a quelques jours. Elle doit remplacer la salle de prière de la rue du Croissant, exiguë et vétuste.

Le terrain de 1 820 m2 accueillera un bâtiment de 260 m2, d’une hauteur de 10 mètres avec le minaret, ainsi que 32 places de parking. La grande salle de prière fera 120 m2, une autre plus petite mesurera 27 m2. La mosquée comportera aussi « une classe, une cuisine, un bureau et des sanitaires », précise le trésorier de l’association.

Le terrain situé avenue de la 2e DB entre Ysco et Intermarché a été racheté par l’association Annour à un propriétaire privé. C’est aussi l’association qui assure le financement de la mosquée. « Nous avons eu des dons privés des fidèles et adhérents », explique le trésorier. « Le projet devrait coûter environ 180 000 € », estime El Arbi Hraita.

Le 14 décembre, un ou plusieurs individus ont lancé trois pattes de sangliers sur le chantier de la mosquée. La police et la préfecture ont été prévenues et l’association Annour a porté plainte. El Arbi Hraita, président de l’association, sait que le projet en dérange certains mais préfère rester philosophe : « Il faut qu’on vive ensemble, dans le respect de toutes les religions. » Des caméras seront installées autour de la mosquée. »

L’archevêque de Pompéi avertit : « dans 10 ans, nous serons tous musulmans à cause de notre stupidité »

670386bon18

Un propos certes excessif mais qui donne un autre son de cloche (étonnant) au sein de l’Eglise :

Lu dans le magazine italien La Fe Quotidiana :

« Donner l’aumône aux migrants qui végètent devant les magasins de nos villes est une erreur, c’est anti-éducatif et favorise la paresse, ils ont déjà à manger. Dans dix ans nous deviendrons musulmans à cause de notre stupidité » a déclaré  Monseigneur Carlo Liberati, archevêque émérite de Pompéi. (…)

Êtes-vous préoccupé par les récents actes de terrorisme?
« Certainement, comme tous du reste. Mais le problème est bien autre. L’ Italie et l’Europe vivent de manière païenne et athée, ils font des lois qui vont contre Dieu et ont des coutumes qui ne parlent que de paganisme. Toute cette décadence morale et religieuse, au-delà de la foi, favorise l’islam. Dans dix ans, comme j’ai déjà dit, nous serons musulmans pas à cause de l’islam, mais par notre stupidité. Eux font des enfants et nous non, nous sommes en déclin. En outre. »

En outre?
« Nous avons, je le rappelle, une foi chrétienne qui s’affaiblit. Aujourd’hui l’Église fonctionne peu, les séminaires sont vides sauf les paroisses qui sont encore soutenues mais il manque une vraie vie chrétienne. Tout ceci est un boulevard pour l’islam. » (…)source

Le lycée public Jules Verne de Nantes en visite à la mosquée UOIF !

visite eleves assalam

15 décembre 2016 : les terminales du lycée Jules Vernes se déchaussent à leur arrivée à la mosquée Assalam.

Le 15 décembre dernier, une classe de terminale ES du lycée public Jules Verne de Nantes, s’est rendue à la mosquée Assalam de l’Association Islamique de l’Ouest de la France (membre de l’UOIF) dans le cadre de cours de sciences sociales et de cours d’histoire, les professeurs voulant les immerger dans l’ambiance d’une mosquée. Durant une heure, après s’être préalablement déchaussés, les élèves ont visité le premier bâtiment avec les salles de cours de langue arabe et la bibliothèque (financé par la ville socialiste sous Jean-Marc Ayrault à hauteur de 200 000 euros). Ils se sont ensuite dirigés dans la salle de prière et ont rencontré l’imam Ben Said Belgacom (copie d’écran ci-dessous) qui leur a professé doctement les préceptes de l’islam. Un temps de questions-réponses a clôturé l’après-midi avec un thé servi avec gâteaux.

Cette mosquée étant membre de la fédération des islamistes de l’UOIF, connue pour son congrès annuel où viennent s’exprimer des cheikhs orientaux appelant à tuer pêle-mêle apostats, juifs, homosexuels et à conquérir l’Europe de manière ouverte (cheikh Qaradawi, Swaidan, Qarni, Hejazi, etc.), devrait être fermée depuis longtemps (lire Le Figaro). D’ailleurs en 2012, six des prédicateurs attendus à leur congrès furent interdits de séjour.  Les dirigeants de l’UOIF n’ont jamais caché être des Frères Musulmans, organisation qui a attaqué 80 églises lors de l’été 2013 en Egypte… »Nous sommes des Frères Musulmans, tout le monde doit être fier des Frères Musulmans » expliquait le président de l’UOIF au journal algérien L’Expression en 2002, Lhaj Thami Breze.

Capture d’écran 2017-01-11 à 23.04.55

L’inquiétant prédicateur de l’UOIF Hassan Iquioussen est venu en conférence plusieurs fois dans cette mosquée. Dans ses vidéos, il fait un parallèle sur les anciens musulmans qui osent critiquer l’islam, et les « collabos » de la seconde guerre mondiale qui recevaient « 12 balles dans la tête et le peloton d’exécution« , en plus de présenter le psychopathe Youssef al-Qaradawi qui voit la Shoa comme un « châtiment divin » comme « le pape de l’islam » car « il fait l’unanimité chez la majorité des savants« . Qaradawi veut exterminer les homosexuels, les juifs et les apostats de manière décomplexée, professant toutes ces horreurs publiquement depuis 30 ans. Il est membre du « conseil scientifique » de l’école d’imâms de l’UOIF, l’IESH.  Aussi Iquioussen est un négationniste du génocide arménien, il affirme :  » il n’y a pas eu de génocide, j’ai le preuves historiques qu’il n’y a pas eu de génocide » (preuve vidéo).

Pour plus d’informations sur ces prédicateurs de l’UOIF, lire notre enquête Mosquées Radicales: ce qu’on y dit, ce qu’on y lit (éditions DMM, 2016).

Lire aussi en complément « La conquête de l’Europe évoquée au congrès de l’UOIF: 7 islamologues alertent »

Ces étranges professeurs de l’Education Nationale n’ont pas prévu de visiter quelconque collégiale, cathédrale ou abbaye nous informent les élèves qui nous ont contacté directement. Mais que fait l’inspection académique ? Affaire à suivre.

Observatoire de l’islamisation, janvier 2017.

Le Maroc interdit la burqa : les évêques vont-ils protester ?

burqa-MarocLu sur Bladi.net du 10 janvier :

C’est une décision surprise qui vient d’être prise par les autorités marocaines. Pour des « raisons de sécurité », il est désormais interdit de fabriquer ou de commercialiser des burqas dans le pays.

Ce vêtement qui couvre entièrement le corps, même le visage, est dans le collimateur des autorités qui viennent de donner 48 heures à tous les commerçants pour stopper non seulement leur confection mais aussi leur vente.

Le même délai a été accordé aux commerçants pour se débarrasser de leur stock sous peine d’être saisi et donc détruit. Les récalcitrants s’exposent à une forte amende en cas de non respect de cette circulaire.

D’après le site alyaoum24, les caïds se sont adressés aux commerçants dans plusieurs villes à travers le royaume pour les informer de la décision des autorités. Le ministère de l’Intérieur n’a toujours pas réagi sur la question et devrait sans doute le faire si cette décision est contestée par les commerçants ou par les adeptes de ce vêtement. » Source

On se souvient que la Conférence des évêques de France avait protesté publiquement contre son interdiction en France. Lire la position de l’évêque de Créteil Mgr Santier, parmi d’autres.  On attend leur réaction sur cette information.

« Mosquées Radicales: ce qu’on y dit, ce qu’on y lit » l’enquête de 300 pages.

mosquees-radicales-livre

Se procurer l’ouvrage sur Amazon ici . Il peut se commander dans n’importe quelle librairie, les libraires les reçoivent dès le lendemain.

L’intégration des musulmans dans l’armée est compliquée : JT de 1990

« Un rapport accablant » sur les jeunes arabes dans l’armée selon le présentateur du JT de France 2, « l’islam est utilisé par certains comme instrument de contestation ».

Antenne 2 – 16 juil. 1990

Un rapport du Ministère de la Défense de janvier 2007 évoque “l’attitude intransigeante et revendicative tournant à la provocation” des JFOM (jeunes Français d’origine maghrébine) et de “la surdélinquance au sein même de leur régiment.” (source)

• A Saint-Cyr, on envisage la mise en place d’un système inspiré de celui de Sciences-Po et de ses conventions avec des lycées de zones d’éducation prioritaires. «L’objectif c’est de pouvoir appeler un jour le général Ben Babrouf ou le colonel Mohamed » (source)

• Et s’il y avait un conflit entre la France et l’Algérie ? Aïcha, attirée par l’armée, ne s’imagine pas faire la guerre contre les siens : Dans ma tête, je suis algérienne, je ne me sens pas française. Pour moi, l’armée c’est pas le fait de se lever pour une nation, c’est découvrir un métier.” (source)

Dans la Marine, les officiers n’oublieront pas de si tôt la mutinerie de 1999 à bord du porte-avions Foch. Une soixantaine d’engagés volontaires, tous de parents maghrébins, avaient pris en otage leur officier. Après s’être retranchés 2 jours dans la cafétéria du porte-avions, ils avaient dû être délogés par un commando de fusiliers-marins. Ces « beurs » réagissaient contre une punition collective infligée à la suite d’une rébellion survenue lors d’une mission au large de la Yougoslavie au cours de laquelle les Super-Etendards avaient effectué des frappes sur le Kossovo considéré par les recrues musulmanes comme un sanctuaire islamique. (source)

Les jeunes « Français » d’origine maghrébine commettent 3,5 fois plus de désertions, 6 fois plus de refus d’obéissance, 6 fois plus d’outrages à supérieurs et 8 fois plus d’insoumission.  (source)

Un membre du bureau de l’UDI défend le projet de Grande mosquée d’Amiens contre un recours

Capture d’écran 2017-01-04 à 15.04.13

maquette 3D du projet de grande mosquée d’Amiens, déjà en chantier.

Le Courrier Picard nous apprend que l’avocat Me Jean-Claude Broutin, ancien conseiller général et actuel membre du bureau de l’UDI de la Somme (allié aux Républicains) va défendre les intérêts de l’association musulmane construisant la grande mosquée de la ville, menacée  par un recours judiciaire de riverains :

« L’affaire passera à l’audience du tribunal administratif mardi 10 janvier et elle sera plus intéressante sur la forme que sur le fond. Deux associations et huit particuliers ont déposé deux recours contre le permis de construire la grande mosquée d’Amiens, dont le chantier est toujours au point mort derrière les palissades, boulevard de Roubaix.

Sur le fond, les arguments développés par les adversaires du projet sont des plus ordinaires : nombre insuffisant de places de stationnement, hauteur trop élevée, accès pompiers non conformes, etc. La Ville défendra elle-même devant les magistrats administratifs le permis de construire signé le 5 mars 2014 par l’ancienne municipalité, juste avant les dernières élections municipales.

1er décembre 2014 Réunion de lancement de l'association Demain la Picardie Jean Claude Broutin Photo Fred Haslin

Jean Claude Broutin

Sur la forme, en revanche, Me Jean-Claude Broutin, ancien élu centriste d’Amiens, défend les intérêts de l’Association cultuelle et culturelle des musulmans français de Picardie, à l’origine du projet. Et il s’est intéressé de près à la qualité des requérants.Lire la suite sur Le Courrier Picard

Page 1 sur 9412345»102030...Dernière »