Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
L\'Observatoire de l\'islamisation

L'Observatoire de l'islamisation

Dirigé par l’analyste Joachim Véliocas depuis février 2007, cet Observatoire se présente comme la plus grande base de données francophone recensant les faits marquants de l’avancée de l’Islam en Europe et dans le monde. Nouvelles mosquées ou « centres culturels », nouvelles madrasas déguisées en Instituts ou écoles...

Lire la suite

La Turquie fête la 563 ème année de la prise de Constantinople devant 1 million de turcs

6a00d83451619c69e201b8d1ef34d9970c

6a00d83451619c69e201bb0908e7ea970d

Le président islamiste Recep Tayyip Erdogan a tenu à organiser une fête gigantesque ce 29 mai sur la place Yenikapı d’Istanbul pour fêter la victoire historique des ottomans sur l’occident il y a 563 ans, soit une année non importante laissant transparaitre une provocation à l’égard de la Russie. Des milliers de bus (5000!) et 146 ferrys  ont été affrétés dans les 18 districts de la province pour amener un maximum de public par mer et sur terre. 9000 policiers, 5 hélicoptères ont assuré l’encadrement de l’évènement.

Un écran géant a projeté une animation montrant le Sultan Mehmed II conquerrant la ville par les armes.

La municipalité a aussi organisée “La fête de la jeunesse et de la conquête”. Le jour d’avant , le 28 mai, des islamistes se sont réunis dans le même esprit devant la basilique Sainte-Sophie, musée depuis l’époque kémaliste, pour réclamer sa remise en service en tant que mosquée. Ils ont appelé leur action “La prière de la conquête”.

Chaque année, la France délivre plus de 100 000 visas pour les turcs chaque année, pourtant peu diplômés et très communautaristes, votant à 70% pour les islamistes de l’AKP dans les bureaux de votes de leurs consulat en France.

Lire plus d’information sur Hurriyet

Une galerie commerciale de Marseille évacuée pour prêcher le djihâd (témoignage) !

alexandre-mendel-la-france-djihadiste1Le journaliste Alexandre Mendel est interrogé par le journal Algérie Patriotique sur son livre-enquête La France djihadiste (Ring), extrait :

Pouvez-vous nous décrire quelques témoignages qui vous ont paru «surréalistes» ? 
Treizième arrondissement, Marseille, géré par le sénateur-maire FNS téphane Ravier. Le vendredi, jour de prière, des musulmans investissent une galerie commerciale. Ils prient à l’intérieur et sur le toit de cette galerie. Ils ferment les portes de cette galerie aux non-musulmans et ces derniers acceptent. Ils font le prêche avec des haut-parleurs. Un jour, j’y ai assisté et cela s’est mal passé. Il a fallu appeler la police, car ils voulaient me casser la gueule. Dans le prêche que j’ai enregistré, l’imam, qui s’appelle Ismaïl, raconte à ses ouailles que la plus grande récompense au paradis sera accordée à ceux qui font le djihad. Cela s’est passé trois à quatre mois après les derniers attentats. Quand je me suis fait virer de la mosquée, je suis parti en voiture, mais je me suis perdu, me retrouvant dans une rue où des islamistes faisaient un prêche dans un garage. Ils avaient déroulé les tapis et mis des slogans anti-Bachar Al-Assad. Voilà ce qui se passe. Il y a aussi un témoignage avec un djihadiste de Liège, en Belgique, d’origine turque. J’ai trouvé la discussion que j’ai eue avec lui surréaliste et rigolote, car quand je lui ai demandé ce qui se passait à Rakka, en Syrie, ce jeune s’est plaint du prix de la boisson Red Bull, trop chère pour lui.” Lire l’interview intégrale 

Rapprochement entre Al-Azhar et le Pape, aboutissement d’une politique vaticane islamophile.

REUTERS1450254_Articolo(Radio Vatican – 24 mai 2016) “Après après avoir rencontré le Pape François le lundi 23 mai 2016 au Palais apostolique, le Grand Imam de la mosquée d’Al-Azhar au Caire, le professeur Ahmed al-Tayeb, a donné aux médias du Vatican une interview exclusive, qui s’est déroulée à la résidence de l’ambassadeur d’Égypte près le Saint-Siège. Durant cet échange d’une quarantaine de minutes, le Grand Imam a répété sa volonté d’un engagement commun des institutions religieuses dans la lutte contre le terrorisme.”

L’analyse de l’Observatoire de l’islamisation :

L’évènement est important dans la mesure où les relations diplomatiques étaient rompues depuis la demande de protection des églises formulée par le pape en 2011, qui avait suscité l’ire de l’institution islamique (!), en pleine vague d’attaque contre les églises égyptiennes. Le Pape François a tout fait pour renouer le dialogue, jusqu’à insérer dans son encyclique Evangelii Gaudium  que “Face aux épisodes de fondamentalisme violent qui nous inquiètent, l’affection envers les vrais croyants de l’Islam doit nous porter à éviter d’odieuses généralisations, parce que le véritable Islam et une adéquate interprétation du Coran s’opposent à toute violence.(SIC)

Le Pape ne pouvait aller plus loin dans la flagornerie séductrice, après le lavement des pieds de musulmans le Jeudi Saint, l’accueil de réfugiés exclusivement musulmans, et son communiqué souhaitant un bon ramadan aux musulmans, première dans l’histoire de la papauté. Dans interview dans La Croix, il perçoit l’intégration des migrants comme un moyen de palier au déficit démographique de l’Europe, et met en parallèle la notion de conquête islamique et celle de l’Evangile ! Pour couronner le tout, il est dérangé par l’évocation des racines chrétiennes de l’Europe.

Aussi, la bienveillance de Ahmed al-Tayeb et sa volonté de réformer la lecture violente des textes islamiques (lire plus bas) ne doit pas être perçue comme une avancée majeure dans la modération de l’islam, car le chef d’al-Azhar est avant tout le porte voix du président Sissi, honni par les musulmans pratiquants du monde entier pour avoir écarté les Frères Musulmans du pouvoir, et dont le discours face aux religieux d’Al Azhar qui réclamait une autocritique a été très mal perçue par les musulmans jusqu’en France.

Transcription de l’interview :Lire la suite

L’Egypte revoit enfin sa loi restrictive empêchant les constructions d’églises, datant de l’Empire ottoman !

Le 2 avril 1968, apparition de la Sainte Vierge au dessus d'une église du Caire.

Le 2 avril 1968, apparition de la Sainte Vierge au dessus d’une église du Caire. (+ d’infos)

Le Caire (Agence Fides) – Le projet de loi portant sur la construction des lieux de culte a été présenté ce jour, 16 mai, aux bureaux compétents du Parlement égyptien, qui devra discuter et s’exprimer sur le nouveau texte au cours des prochaines semaines. Le texte – indiquent des sources locales consultées par l’Agence Fides – comprend 13 articles intégrant une définition du mot « église » et la description des mécanismes au travers desquels résoudre d’éventuels problèmes avec les autorités administratives locales. La nouvelle loi reconnaît également le droit aux Evêques de saisir le Conseil d’Etat en cas de retards déterminés par des prétextes dans le cadre des procédures relatives à la construction de nouvelles églises.
La nouvelle législation devrait porter à la totale remise en cause de ce qu’il est convenu d’appeler le Décret Hamayoni, norme remontant à l’empire ottoman qui règlemente encore la construction des églises en Egypte et se trouve à l’origine de nombreuses controverses au niveau local. Selon ces règles, la construction des églises chrétiennes est soumise à des restrictions qui ne pèsent pas sur la construction de mosquées, telles que l’interdiction de construire des lieux de culte chrétiens à proximité des écoles, des canaux, des édifices gouvernementaux, des voies ferrées et des zones résidentielles. Dans de nombreux cas, l’application rigide de ces normes a rendu impossible la construction d’églises dans des villes et villages habités par des chrétiens, en particulier dans les zones rurales de Haute Egypte. En outre, jusqu’ici, la construction de toute nouvelle église devait être autorisée directement par le Président égyptien. La nouvelle norme prévoit quant à elle que celle-ci sera examinée et autorisée par les autorités locales. (GV) (Agence Fides 16/05/2016)

La mosquée Al Imane du Bourget fermée par la police ce matin

la-mosquee-quot-al-imane-quot-adresse-et-capaciteFigaro/AFP du 24 mai 2016 :

“La mosquée Al Imane du Bourget (Seine-Saint-Denis), considérée comme salafiste, était en cours de fermeture ce matin sur décision de justice car le bâtiment ne répond pas aux normes de sécurité, a-t-on appris de sources concordantes.

L’expulsion est en cours depuis 07h. Il n’y avait qu’une personne à l’intérieur, on est en assistance d’un huissier qui exécute la décision de justice après plusieurs injonctions de mise aux normes qui sont restées sans effet”, a indiqué à l’AFP une source policière.
La préfecture de Seine-Saint-Denis a confirmé qu’une “opération d’expulsion locative faisant suite à une décision de justice était en cours”. La mosquée Al Imane, qui abrite aussi une école, est installée depuis 2010 dans un bâtiment industriel en tôle, à deux pas du RER. Fréquentée par des fidèles du Bourget et de la commune voisine de Drancy ainsi que des habitants de tout le département, elle peut réunir jusqu’à 1500 personnes à l’occasion de la prière du vendredi.
(…) La mosquée a la réputation d’être un foyer de radicalité” Lire la suite

Les chrétiens, indésirables au Soudan

Sud-Soudan-nouvel-Etat-chrétien-mort-né-e1432991595723Lu sur Aleteia du 12 mai 2016

Le gouvernement multiplie les vexations pour repousser au Sud-Soudan les chrétiens, considérés comme des “agents de l’étranger”.

Depuis le début de l’année 2016, des lieux de culte ou de réunion chrétiens ont été arbitrairement fermés par les autorités soudanaises. Deux pasteurs sont détenus depuis la fin de l’année 2015. Rien de neuf selon Tut Kony, pasteur du Presbytère de l’Église évangélique du Sud Soudan qui assure : « Pratiquement tous les pasteurs sont passés par les geôles du gouvernement soudanais ». Selon lui, les destructions d’églises à Khartoum, la capitale du pays, s’inscrivent dans la même logique : c’est leur façon d’appréhender la minorité chrétienne, conclut-il, fataliste.(…)

Peu avant la partition du Soudan, le président soudanais Omar el-Béchir l’envisageait dans un discours demeuré célèbre : « Ce ne sera plus le moment de parler de diversité ». Il promettait alors d’inspirer la Constitution du Soudan de l’islam et de faire de l’arabe la langue officielle. Il prenait aussi publiquement la défense de policiers filmés sur YouTube fouettant une femme : « Si elle est fouettée conformément à la Charia, il n’y aura aucune investigation. Pourquoi y a-t-il des gens qui ont honte [de cette vidéo ndlr] ? C’est la Charia ». Lire la suite sur Aleteia

Lire aussi ce témoignage d’un soudanais chrétien réduit en esclavage par les musulmans.

Suède : chrétiens persécutés par des musulmans dans des centres de réfugiés

la-fg-iraq-christian-refugees-20150323Source : Assyrian International News Agency, 28 avril:

Ce n’est pas un phénomène nouveau, mais un phénomène qui se poursuit… Selon la Swedish Evangelical Alliance, un réfugié chrétien à Kalmar dans le sud-est du pays a été menacé d’être égorgé par un musulman qui a prétendu, par ailleurs, avoir combattu aux côtés de groupes djihadistes en Syrie. Ce personnage devrait être, évidemment, immédiatement expulsé de Suède. Un couple de chrétiens pakistanais a du trouver refuge dans une église quand il a été découvert que le nom du mari avait été peint sur un mur du foyer suivi de la mention « À mort ! ». Un autre groupe de chrétiens demandeurs d’asile, toujours à Kalmar, a du être installé dans un autre centre d’asile tellement les conditions de vie dans le premier étaient devenues impossibles à cause de la pression des musulmans. L’administration suédoise ne comprend pas et se refuse à héberger les chrétiens minoritaires dans des refuges spécifiques car « ce serait contraire aux principes et aux valeurs qui sont centraux dans la société suédoise et dans notre démocratie » profère doctement Anders Danielsson, directeur général du Conseil suédois des migrations. Quand un ou deux chrétiens auront été égorgés, Anders Danielsson réfléchira peut-être à frais nouveaux à ses sacro-saints principes et valeurs…

Allemagne: 160 réfugiés chrétiens se plaignent des intimidations musulmanes

330hfv6Lu dans Christianophobie Hebdo :

“Des chrétiens qui ont fui leurs pays musulmans à cause de la persécution qui y règne, se retrouvent de nouveau persécutés par des musulmans dans un pays autrefois chrétien où ils ont cru trouver refuge !

Les centres pour réfugiés en Allemagne n’offrent pas une protection adéquate aux membres des religions minoritaires, particulièrement aux convertis de l’islam au christianisme selon une étude publiée lundi [9 mai] par l’organisation chrétienne Open Doors Deutschland.

Un rapport de cette organisation missionnaire internationale, mise sur pied pour aider les chrétiens persécutés dans le monde entier, déclare que la moitié des 231 réfugiés chrétiens interrogés dans cette enquête signalent être désavantagés ou subir des intimidations de la part des migrants musulmans ou des gardiens de ce centre.

La très grande majorité des migrants qui ont participé à cette enquête, provient d’Afghanistan ou d’Iran. Un pasteur protestant de Berlin a déclaré que des réfugiés chrétiens avaient été menacés pour avoir refusé de participer à une prière musulmane organisée par d’autres migrants. L’organisation chrétienne a proposé aux autorités allemandes de rassembler dans des centres spéciaux et en groupes importants les chrétiens, Yézidis et autres non musulmans.”

Rappel: France 5 avait évoqué le problème :

3 églises incendiées en Tanzanie depuis le début de l’année

(Agence Fides 09/05/2016)

Dar es Salaam (Agence Fides) – Une église catholique a été incendiée dans le nord-ouest de la Tanzanie. Il s’agit de l’église de Nyarwele, sise dans la région de Kagera, dans l’extrême nord-ouest du pays, à la frontière avec l’Ouganda, le Burundi et le Rwanda.
Selon des nouvelles qui ne sont parvenues que maintenant à l’Agence Fides, le fait remonte au 2 mai. Selon les témoins, les flammes ont détruit entre autre des documents de la Paroisse, des chaises, des bancs, des livres liturgiques ainsi que le générateur.
Il s’agit du troisième lieu de culte chrétien livré aux flammées dans la zone depuis le début de cette année. Au cours des quatre derniers mois, ont ainsi été incendiés un temple de la Tanzania Assemblies of God et un temple pentecôtiste. En septembre 2015, toujours à Kagera, six églises avaient été incendiées en une semaine, dont l’église catholique de Kitundu.

Le nouveau maire d’Oxford est un musulman qui prête serment sur le coran

Lu sur le blog d’Yves Daoudal :

OLe conseil municipal d’Oxford a élu maire Mohammed Altaf-Khan, qui a prêté serment lundi dernier (sur le Coran, naturellement).

Mohammed Altaf-Khan, aujourd’hui « 57e Lord-Maire d’Oxford », est arrivé en Angleterre à la fin des années 80. Il vient du « Cachemire », dit la presse britannique, comme si c’était un Etat (le Cachemire est divisé entre le Pakistan et l’Inde.)

Le lord-maire est un membre du conseil municipal élu pour un an. Et c’est une tradition que le nouveau maire désigne les œuvres de bienfaisance ou organisations humanitaires (« charities ») qu’il souhaite voir financièrement soutenues par ses administrés. Parmi les trois retenues par Mohammed Altaf-Khan il y a le gigantesque Oxford Centre for Islamic Studies (avec son minaret de 33 mètres) – dont la construction fut financée pour un tiers par le roi Fahd d’Arabie, et qui n’a certes pas besoin des économies des derniers Anglais d’Oxford

L’expression « fêtes de Noël » est bannie de la municipalité d’Oxford depuis 2008. On dit « fêtes de la lumière d’hiver ».”

Page 1 sur 6312345»102030...Dernière »