Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...
Observatoire de l'islamisation

Les chrétiens d’Algérie : entre dhimmitude et clandestinité

Petit rappel historique

Les premières communautés chrétiennes sont recensées en Afrique du nord à partir du II ème siècle. C’est à la même période que naît le siège épiscopal d’Alger, soit trois siècles avant la naissance de Mahomet. Au IV ème siècle, Saint Augustin natif Thagaste (est de l’Algérie) va devenir l’un des Pères de l’Eglise les plus fameux. Ordonné prêtre à Hippone (Bône) par l’évêque Valérien, il est l’étendard des convertis Algériens aujourd’hui. Méconnue est l’existence du pape d’origine kabyle Saint Gélase qui accéda à la chaise de Pierre en mars 492. L’invasion musulmane dans ce qui s’appelle aujourd’hui l’Algérie commence en 647. L’artisan de la conquête du Maghreb fut ibn Nazih, qui après Carthage (707) et Tripoli, atteint l’Atlantique après avoir forcé la résistance héroïque des peuples berbères menée par la prophétesse Kahéna, écrasée en 708 dans les défilés de l’Atlas. En 770, la dynastie idrisside qui contrôle toute l’Afrique du nord annonce clairement ses buts : détruire l’église catholique.

Les dernières communautés chrétiennes berbères s’éteignent à la fin du 11ème siècle. Quelques années plus tard, (1125) les Almohades imposent un ordre islamique radical. Saint François d’Assise, bouleversé par la situation des Chrétiens en Afrique du nord, s’y rend en 1213 avec la volonté de convertir les Mahométans, mais la maladie l’empêche bientôt de continuer sa tâche. Dans son sillage les prêtres Brérard, Pierre, Othon et deux frères arrivent dans l’actuel Maroc en 1220 mais sont aussitôt arrêtés et torturés. Ils initieront une longue série de Martyrs, les dominicains, dont Saint Raymond de Penafort et Saint Pierre Nolasque, le Bienheureux Raymond Lulle paieront un lourd tribut.

Les derniers esclaves chrétiens seront libérés par l’Amiral anglais Exmouth, qui réussi par une attaque surprise d’Alger (1816) à libérer plus de 1000 esclaves, avant que la présence française mette définitivement fin aux razzias et à l’esclavagisme (Alger compta jusqu’à 30 000 esclaves chrétiens selon l’historien Pierre Goinard); Pour plus d’informations, lire le livre de Lucien Oulahbib « les Berbères et le christianisme »

Articles les plus lus