Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...
La vérité sur les convictions religieuses des Turcs

La vérité sur les convictions religieuses des Turcs

Photo : manifestation anti-catholique des partisans du Saadet Partisi, parti islamiste de l’ancien premier ministre Necmettin Erbakan. novembre 2006

30.9.09 ANKARA (AFP) – Les Turcs montrent peu de tolérance envers leurs minorités ethniques et religieuses, ils pensent que les minorités non musulmanes ne sont pas loyales envers le pays, et la majorité des Turcs refusent de voir des non musulmans employés dans des institutions publiques, c’est ce qu’un sondage d’opinion publié dans les journaux a révélé mercredi.

L’enquête, menée par l’institution de sondages Frekans qui a interrogé 1108 personnes entre mai et juin, a révélé que 57 % des Turcs ne voudraient pas vivre à côté d’un voisin athée, 42 % à coté de voisins juifs et enfin 35 % à proximité de chrétiens.

18 % ne voudraient pas d’une famille étrangère dans leur voisinage.

Bien qu’à majorité musulmane, de petites communautés de Juifs, Arméniens et Grecs vivent en Turquie – toutes officiellement reconnues comme des minorités par le Traité de Lausanne de 1923, qui prévoit une protection spéciale pour les non-musulmans.

48 % des personnes interrogées ont dit qu’elles ne croyaient pas que les Juifs sont loyaux à l’État Turc alors que 47 % mettent en doute la loyauté des Grecs et des Arméniens.

Le sondage révèle enfin que 57 % ne veulent pas que des membres de minorités non musulmanes travaillent pour l’Agence Nationale du renseignement et 55 % pensent que ces minorités ne devraient pas être employées dans la magistrature, la police et l’armée.

Source : AFP Traduction Bivouac-id.

Voir notre dossier Turquie.

Et pendant ce temps là, le président du Sénat UMP Gérard Larcher revient de mission à Ankara où il a réactivé les négociations d’adhésion qui n’ont jamais cessées, quoiqu’en dise le parti gouvernemental…