Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...
Observatoire de l'islamisation

Naturalisations : non aux burqas… mais oui aux voiles

11 avril 2007 à Villepinte (ville UMP) Nicolas Sarkozy assiste à une « cérémonie d’entrée dans la nationalité française »

Note de Juillet 2008 remontée suite à l’actualité.

L’affaire qui fait actuellement grand bruit sur une certaine « Faiza M », marocaine s’étant vu refuser sa demande de naturalisation (grâce à son mariage avec un franco-marocain) par le Conseil d’Etat, est dérisoire. (lire l’article du Monde).

Sur les 150 000 naturalisations abusives annuelles d’étrangers (dont 49% concernent des nationaux des 3 pays du Maghreb), des dizaines de milliers sont des femmes voilées. Il suffit de rentrer dans n’importe quelle préfecture d’Ile-de-France pour s’en convaincre, les files d’attentes pour les naturalisations et les titres de séjour sont éloquentes en nombre de voile islamique (hijab).

Aussi, ayant eu l’occasion de me retrouver dans un des principaux centres parisiens fournissant des sortes de stages de formation à la citoyenneté française, rendus obligatoires par la loi II sur l’immigration par Nicolas Sarkozy, j’ai pu me rendre compte de l’identité des postulants.  Au 27 rue de Fontarabie dans le 20ème arrondissement, la cour de l’immeuble où se déroulent ces ridicules formations d’éducation républicaine, donne vue sur les baies vitrées des classes où  les femmes voilées regardent défiler les « powerpoints » sur les valeurs du « Pacte Républicain »…Cela leur permet d’avoir leur carte d’identité, après 4 années passées avec un conjoint « français ».

Selon le rapport parlementaire Stefanini, 90 000 mariages se font avec un conjoint étranger. C’est-à-dire 1 sur 3.  Le mariage, une des principales sources d’immigration. S’il suffit de troquer sa burqa contre un hijab lors de l’entretien avec le commissaire du gouvernement, ce n’est pas là un obstacle insurmontable pour les salafistes…

famille française

Cette photographie provient de la Liberté de l’Est, presse régionale qui couvrait la remise de la médaille de la famille française ( ces femmes ont été naturalisées) à Epinal, ville UMP où une gigantesque mosquée va être construite sur 8000m2 de terrain, voir notre article sur le projet en cliquant ici.

On comprend mieux les prétentions de l’Islam dans la ville lorsque l’on voit que sur 7 mères de familles médaillées par la mairie, 5 portent le voilent et 6 sont arabes. Mme Dairi a élevé avec courage 7 enfants, Malika  Etassi 6, Yeza Sohbani 6, Khaddouj Karim 6, Djamila Beynée 5, Fatna El Bour 5. La seule française de souche, invitée pour le symbole, Françoise Skorynnée, a elle 4 enfants.

Non, décidément, l’attitude du Conseil d’Etat sur les femmes à burqas, représentant une micro-minorité des femmes musulmanes, ne doit pas nous satisfaire. D’autant plus que le mari qui d’après la presse oblige sa femme à porter la burqa, et salafiste revendiqué, conserve lui scandaleusement la nationalité française !

Joachim Véliocas.