Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...
Observatoire de l'islamisation

Visas: l’UE préfère la stratégie de la passoire à celle de Vauban

Pour ceux qui n’ont pas suivi les derniers épisodes de la déconstruction européenne (Traité d’Amsterdam et de Lisbonne), la politique migratoire fait partie des transferts de souveraineté de la France vers l’UE (Visas et Asile). C’est un commissaire non élu et de surcroit inconnu du peuple français qui dicte la marche à suivre (et non Brice Hortefeux) :
AFP
30/03/2010 | Mise à jour : 15:52 (extrait)

L’Union européenne va simplifier et accélérer les procédures pour la délivrance des visas de courte durée dans l’espace Schengen à partir du 5 avril afin de gommer l’image de « l’Europe forteresse«  véhiculée par les refus arbitraires opposés aux demandeurs. « Les conditions de délivrances deviendront plus claires, plus précises, plus transparentes et plus équitables« , a assuré mardi dans un communiqué la commissaire chargée des Affaires intérieures, Cecilia Malmström.

Le code concerne les visas de courte durée, trois mois maximum sur une période de six mois. Plus de 10 millions de visas Schengen ont été délivrés en 2008, dont 1,7 pour l’Allemagne, 1,7 pour la France et 1,2 pour l’Italie. « Les demandes restent traitées par les consulats des Etats membres« , a souligné un responsable de la Commission.

« Par le passé, ce n’était pas toujours très convivial. Il fallait attendre deux mois pour connaître la décision et aucune explication n’était fournie aux refus, ce qui générait une certaine frustration et donnait à l’UE une mauvaise image d’+Europe forteresse+« , a-t-il reconnu. Lire la suite de la dépêche.

Selon les observateurs, la majorité des titulaires de visas restent sur le territoire après l’expiration de leur sésame. Ainsi, la délivrance de visas est la première source d’immigration clandestine, ce bien avant les médiatiques bateaux d’infortune…