Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...
Observatoire de l'islamisation

Égypte : un village Copte attaqué, un mort

Énième attaque censurée par les médias français…

Agence AINA – 9 août :

Les musulmans ont attaqué des chrétiens dans le village de Nazlet Faragallah, dans la province méridionale égyptienne de Minya dimanche soir. L’attaque s’est poursuivie jusqu’aux premières heures du matin le lundi 8 août. Un copte a été assassiné et les maisons ont été pillées et incendiées par des musulmans de quatre villages voisins, qui ont commencé leur violence à environ 20 heures, après la rupture de leur jeûne du Ramadan.

Selon des témoins, des milliers de musulmans sont entrés dans le village de tous les côtés, tirant avec des armes automatiques (principalement dans l’air), pillagant et lançant des cocktails Molotov sur plusieurs maisons. « Ils ont même détruit nos pompes d’irrigation », a déclaré un témoin.

La première attaque a été sur la maison du Père Youan, curé de Saint-Georges Église, figure du village. Il a été battu et son domicile a été pillé et incendié.

Tobias Nassif Maher (50), employé à la mairie, a été assassiné à son domicile. Il a été retrouvé par son fils. Sa maison a été complètement pillée, y compris son bétail.

Les forces de sécurité sont arrivés quatre heures après le début de l’attaque, avec des effectifs trop réduits. « Ils n’avaient que des bâtons dans leurs mains, et ont été incapables de contrôler la situation« , a déclaré un habitant du village copte. « Notre village est entouré de champs de maïs. Les Musulmans en sont venus dans le village pour piller et ont rapidement disparu dans les champs, la police ne pouvait pas les suivre. Ils venaient de toutes les directions en même temps. »

Nazlet Faragallah a 8000 habitants, 80% sont coptes, 20% musulmans.

Les événements ont été précédés dimanche par le harcèlement des musulmans envers des jeunes filles chrétiennes qui sortaient d’un office religieux dans l’après-midi. Des pierres ont été lancées par les musulmans sur l’église, brisant cinq fenêtres. Quelque 200 Coptes ont organisé un sit-in devant l’église Saint-Georges dimanche après-midi pour protester contre l’attaque musulmane sur l’église.

Trois musulmans ont été arrêtés hier et trois Coptes aujourd’hui. Aucun des Coptes ont été impliqués dans un incident, et l’un d’eux s’était cassé la jambe deux semaines avant. « La sécurité fait son nouveau numéro d’équilibriste », a déclaré l’un des villageois. «Ils veulent utiliser ces Coptes, qui ont été arrêtés au hasard, pour négocier leur liberté en échange de l’abandon des revendications des coptes du village durant une réunion de conciliation. (Réunion où les différends tentent d’être résolus en Égypte, pratique permettant d’exposer ses griefs).

Mary Abdelmassih (traduction de la dépêche par Joachim Véliocas, certains passages supprimés)

Consulter tous nos articles de notre dossier Égypte.

Articles les plus lus