Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Vous pouvez vous procurer la dernière édition (01/2015) de Ces maires qui courtisent l'islamisme chez Amazon, Fnac, Decitre, Tatamis (éditeur)...
Session Ordinaire Du Conseil Superieur Des Oulemas M

Exclusif : le Maroc va former 50 imâms de France en janvier malgré son intolérance religieuse.

Source : Marocco World News du 21 décembre

Une cinquantaine d’imâms vont être dépêchés au Maroc pour y suivre des cours sur la vie du chef de guerre Mahomet, et des cours de Coran. La France mise sur cette formation pour renforcer un « islam modéré » alors même que l’islam officiel au Maroc est l’école sunnite malékite, au contenu effrayant (lire en détail).

Le Conseil supérieur des Oulémas du Maroc (photo), instance suprême de l’islam dans le royaume, a rappelé en 2013 le bien fondé du meurtre des apostats. Un marocain s’étant converti au christianisme a été condamné en septembre 2013 à 30 mois de prison ferme.

Depuis quelques années, les autorités ont durci leur lutte contre les conversions et appliquent la tolérance zéro du « prosélytisme ». L’article 220 du code pénal marocain condamne « quiconque emploie des moyens de séduction dans le but d’ébranler la foi des musulmans. »

De nombreux étrangers ont déjà été expulsés du Maroc pour cela. On imaginerait le tollé si des prêcheurs musulmans étaient expulsés de France pour le simple fait de parler de Mahomet ! Autre signe d’intolérance, les non jeûneurs durant le ramadan écopent de peines prison ! C’est dans ce cas l’article 222 du code pénal marocain qui est appliqué, prévoyant jusqu’à six mois de prison pour ceux qui osent manger …

Modération au delà de la méditerranée, intolérance en deçà ?

Observatoire de l’islamisation, 24 décembre 2014.

Articles les plus lus