Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Vous pouvez vous procurer la dernière édition (01/2015) de Ces maires qui courtisent l'islamisme chez Amazon, Fnac, Decitre, Tatamis (éditeur)...
Les députés musulmans algériens dénoncent un projet de loi protégeant les femmes violentées au sein du foyer

Les députés musulmans algériens dénoncent un projet de loi protégeant les femmes violentées au sein du foyer

Lu dans Le Figaro Madame:

Les députés algériens ont adopté le 5 mars une loi criminalisant les violences contre les femmes. Cette loi a été vivement dénoncée par les conservateurs qui y voient une intrusion dans l’intimité du couple contraire aux valeurs de l’islam. La loi veut défendre les femmes contre les violences de leur conjoint et préserver leurs ressources financières des convoitises de celui-ci, considéré comme le chef de famille dans les sociétés traditionnelles. Ce texte, qui modifie et complète le Code pénal, introduit également la notion de harcèlement dans les lieux publics et celle de harcèlement moral conjugal.

Dès lors, quiconque porte volontairement des coups à sa conjointe risque entre un et vingt ans de prison, voire la réclusion à perpétuité en cas de décès de la femme. Un autre article prévoit de six mois à deux ans de prison pour « le mari qui exerce sur son épouse des contraintes afin de disposer de ses biens ou de ses ressources financières ». Au sein de l’Assemblée nationale, qui ne compte pourtant pas d’islamistes radicaux, des élus ont accusé le gouvernement de vouloir imposer des normes occidentales à une société musulmane. Le texte est « contraire aux préceptes coraniques et vise la dislocation de la famille », a estimé le député Naamane Belaouar de l’Alliance pour l’Algérie verte, une coalition de partis islamistes. Les députés d’une autre formation islamiste, El Adala, ont réclamé des lois visant à ce qu’il soit mis fin « au non-port du voile et à la nudité des femmes dans les lieux publics, causes principales des harcèlements » selon eux.

Lire la suite

Articles les plus lus