Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

La mairie PS d’Annemasse cède un terrain pour une mosquée proche d’Hani Ramadan

grandchamp4-copieLu dans Le Dauphiné du 22 février 2016:

« Lors du dernier conseil municipal, les élus ont voté la vente d’un nouveau terrain appartenant à la commune dans la zone du Brouaz, destiné à la construction du futur Centre cultuel et culturel des musulmans d’Annemasse. 7 500 m2 seront vendus, à prendre dans une parcelle de 11 592 m2 (prix de vente : 540 000 euros). Le Centre culturel des musulmans d’Annemasse (CCMA) est l’association qui rachète le terrain. Celui-ci sera dépollué, des travaux à la charge de la Ville. »

Le projet est ambitieux :

– Activités cultuelles : 1100 m2
– Activités éducatives : 250 m2
– Espaces administratifs : 90 m2
– Espaces polyvalents : 360 m2
Soit une surface utile totale de 1800 m2.

Le CCMA, fait venir des prédicateurs islamistes comme Hani Ramadan, petit fils du fondateur des Frères Musulmans al Banna qui justifia la lapidation ( « une forme de purification« ) dans les colonnes du Monde dans une tribune du 10 septembre 2002, comme l’indique l’agenda de la mosquée. En 2014, Hani Ramadan a été réinvité, ainsi que Hassan Iquioussen, prédicateur fétiche de l’UOIF (voir agenda), connu pour nier le génocide arménien et militer pour le retour d’un califat qui serait rétabli par les Frères Musulmans.

Dans une interview au quotidien suisse Le Matin (édition du 13.10.2002), Hani Ramadan rappelait que la Loi islamique condamne ceux qui osent quitter l’islam:

« Si nul n’est contraint d’embrasser l’islam, en revanche, la loi islamique est extrêmement sévère sur la question de l’apostasie qui peut entraîner la peine de mort ». Il reconnaît dans l’interview que c’est contraire à la Déclaration des droits de l’homme, mais il juge que ce texte n’est pour lui « qu’une déclaration occidentale », rédigée pour les hommes et par les hommes sans tenir compte de « leurs obligations vis-à-vis de leur Créateur« . Il s’étend ensuite sur les autres châtiments prévus par l’islam:

« Dans le monde musulman, délaisser la prière, boire et forniquer sont des crimes pour lesquels la loi a prévu des châtiments » expliquait-il sans évidemment critiquer leur bien fondé.

Observatoire de l’islamisation, février 2016.