Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

L’Egypte revoit enfin sa loi restrictive empêchant les constructions d’églises, datant de l’Empire ottoman !

Le 2 avril 1968, apparition de la Sainte Vierge au dessus d'une église du Caire.

Le 2 avril 1968, apparition de la Sainte Vierge au dessus d’une église du Caire. (+ d’infos)

Le Caire (Agence Fides) – Le projet de loi portant sur la construction des lieux de culte a été présenté ce jour, 16 mai, aux bureaux compétents du Parlement égyptien, qui devra discuter et s’exprimer sur le nouveau texte au cours des prochaines semaines. Le texte – indiquent des sources locales consultées par l’Agence Fides – comprend 13 articles intégrant une définition du mot « église » et la description des mécanismes au travers desquels résoudre d’éventuels problèmes avec les autorités administratives locales. La nouvelle loi reconnaît également le droit aux Evêques de saisir le Conseil d’Etat en cas de retards déterminés par des prétextes dans le cadre des procédures relatives à la construction de nouvelles églises.
La nouvelle législation devrait porter à la totale remise en cause de ce qu’il est convenu d’appeler le Décret Hamayoni, norme remontant à l’empire ottoman qui règlemente encore la construction des églises en Egypte et se trouve à l’origine de nombreuses controverses au niveau local. Selon ces règles, la construction des églises chrétiennes est soumise à des restrictions qui ne pèsent pas sur la construction de mosquées, telles que l’interdiction de construire des lieux de culte chrétiens à proximité des écoles, des canaux, des édifices gouvernementaux, des voies ferrées et des zones résidentielles. Dans de nombreux cas, l’application rigide de ces normes a rendu impossible la construction d’églises dans des villes et villages habités par des chrétiens, en particulier dans les zones rurales de Haute Egypte. En outre, jusqu’ici, la construction de toute nouvelle église devait être autorisée directement par le Président égyptien. La nouvelle norme prévoit quant à elle que celle-ci sera examinée et autorisée par les autorités locales. (GV) (Agence Fides 16/05/2016)

Articles les plus lus

Articles en rapport