Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

Hautes-Alpes: Mohamed, marocain, poignarde une famille française pour « tenue trop légère »

Mise à jour du 20 juillet : l’islamiste a refusé durant sa garde à vue de se faire prendre les empreintes digitales et a crié trois fois Allah Akbar (Allah est le plus grand) (rapporté par France Infos).

Mohamed B, de nationalité marocaine et résidant en Ile-de-France « est connu pour des faits de délinquance par la police » selon BFMTV. Il est connu des services de police pour des faits de droit commun, dont le plus récent date de 1999, mais pas des services de renseignement.

Vers 09h40, le suspect «s’est précipité sur la terrasse» où la famille originaire de Loire-Atlantique prenait leur petit-déjeuner et «a porté des coups de couteau aux trois enfants», âgées de 8 ans, 10 ans et 13 ans, a déclaré Raphaël Balland, procureur de la République de Gap. La mère de 46 ans a également été blessée. Le suspect a pris la fuite en voiture après avoir donné plusieurs coups à l’arme blanche à ses victimes mais a été rapidement rattrapé par deux réservistes de la gendarmerie. «Il avait laissé en pleurs sa femme enceinte et ses deux enfants en bas âge», a raconté Edmond Francou.

Mise  à jour 19h00 :
« Le procureur de la République Raphaël Balland a tenu à démentir la « rumeur » sur le mobile qui a poussé l’auteur présumé à agresser les quatre victimes. « Je tenais à démentir la rumeur qui court car en aucun cas cet homme a eu de tels propos sur les fait que l’agression serait motivée par les tenues vestimentaires des victimes, court-vêtues ou autres ».
Le procureur évoque des rumeurs, mais plusieurs témoins affirment qu’il les a bel et bien agressées en raison de leur tenue légère. C’est Chantal, la meilleure amie de la femme poignardée, qui le raconte. Elle était présente au moment de l’agression. Selon elle, l’homme est arrivé, a ordonné immédiatement aux filles de se vêtir. C’est l’heure du petit déjeuner et il fait alors 26 degrés. Toujours selon Chantal, face à leur incompréhension, les insultes sont arrivées et les coups de couteau ont commencé à pleuvoir. (Europe 1)
« Tous décrivent un homme très religieux dans son comportement depuis quelques jours qui le côtoyaient, ils parlent aussi de son épouse voilé intégralement »
Bref, préfet et procureur se faisant la voix du pouvoir socialiste veulent travestir les faits pour ne pas que les français sachent que c’est encore un crime portant la signature de l’islam.

Articles les plus lus

Articles en rapport