Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

Omar Djellil -ancien proche de Tareq Oubrou- révèle la pensée profonde de l’imâm de Bordeaux décoré par Juppé

« On était pro taliban à mort »  22:45 sec.

Omar Djellil, ancien responsable associatif, repenti de l’UOIF qui a fréquenté l’imâm de Bordeaux pendant des années, va sortir un livre de nombreux témoignages accablants pour le protégé d’Alain Juppé , l’imâm modèle des médias, on peut lire des extraits ici.

A partir de la 22ème minute 25 sec, Djellil raconte les curieux abonnements de la mosquée Al Houda UOIF-FMG de Cenon, et comment était perçu Ben Laden en 2001 par Tareq Oubrou.

Aussi, le Hamas, Front Islamique du Salut et Talibans étaient soutenus :

« Des cadres du F.I.S venaient dans la mosquée Al Houda, ils venaient faire des prêches, sur le minbar ils montaient (…) Des collectes, on était pro Talibans à mort (…) Quand cheikh Yassine a été assassiné (2004) on s’est tous mis à pleurer, Tareq Oubrou en larmes, étant donné qu’il était le maître à penser du Hamas. On a toujours fait des collectes pour le Hamas. On recevait des cadres du Hamas dans notre mosquée, on a toujours eu un contact permanent au travers l’UOIF et à travers le CBSP avec le Hamas. Je me rappelle d’une scène que je n’oublierai jamais, quand un kamikaze s’est fait sauté dans un bus scolaire, et il y a eu les petits enfants israéliens déchiquetés, nous on était réjouis, on était contents » Omar Djellil, ancien collaborateur de Tareq Oubrou pendant 10 ans.

Bernard Cazeneuve soutient totalement ces mosquées de Bordeaux et Cenon de la Fédération des Musulmans de Gironde ( affiliée à l’UOIF) qu’il a visité en février 2015.

Articles les plus lus