Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Vous pouvez vous procurer la dernière édition (01/2015) de Ces maires qui courtisent l'islamisme chez Amazon, Fnac, Decitre, Tatamis (éditeur)...

Europol alerte sur la menace terroriste en Europe dans un rapport du 2 décembre

Capture d’écran 2016-12-05 à 17.30.21Lu sur Russia Today du 2 décembre:

« Voitures piégées, armes chimiques et bactériologiques, instrumentalisation des réfugiés syriens, infiltration des pays européens par des militants djihadistes… Europol a produit un document faisant état des menaces majeures engendrées par Daesh. 

Un rapport intitulé Changement dans les modus operandi de l’Etat islamique publié par le Centre européen antiterroriste d’Europol tire la sonnette d’alarme sur les risques majeurs que vont devoir affronter les pays membres de l’UE face à Daesh.

«Selon les estimations de certains services de renseignement, plusieurs dizaines de personnes sous les ordres de Daesh pourraient se trouver actuellement en Europe avec la capacité de commettre des attaques terroristes», a indiqué Europol dans son rapport paru le vendredi 2 décembre.

L’organisme de coordination des polices européennes y souligne que les terroristes de l’Etat islamique pourraient avoir recours à des voitures piégées en Europe. Europol est formel sur la menace : «les modes opératoires utilisés au Moyen-Orient ont tendance à être copiés par les terroristes en Europe… il est tout à fait concevable que Daesh les utilisera à un moment».

Le rapport d’Europol note par ailleurs que l’accès à des armes à feu automatiques, en particulier dans les pays voisins de l’UE comme l’Ukraine ou les pays des Balkans, «pourrait conduire à un nombre important d’armes disponibles via le marché noir et pourrait représenter une menace considérable dans un avenir proche».

Armes chimiques et 5e colonne 

Le rapport de l’organisme de coordination des polices européennes rappelle que «l’Etat islamique est connu pour avoir utilisé du gaz moutarde en Syrie et serait capable de produire ce gaz lui-même».

Selon Europol, Daesh aurait mis la main sur du personnel ayant participé au projet irakien d’armement, ainsi que sur des entrepôts irakiens et libyens d’armes chimiques. Lire la suite sur Russia Today

Lire le rapport

Articles les plus lus