Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Vous pouvez vous procurer la dernière édition (01/2015) de Ces maires qui courtisent l'islamisme chez Amazon, Fnac, Decitre, Tatamis (éditeur)...

La Fondation pour l’islam va être financée par la SNCF (276K€), ADP (276k€) et l’état (1400K€) !

661-magic-article-actu-510-5f7-9fe5d6d26c5c6f4c0f1d74255e-quel-visage-pour-la-fondation-pour-l-islam-de-france|5105f79fe5d6d26c5c6f4c0f1d74255eLe premier média musulman de France, Saphirnews, se réjouit de la création de la Fondation pour l’islam et précise ses dotations :

« Côté financier, pour supporter le fonctionnement (environ 500 000 € par an) et les projets, la fondation est dotée cette année d’une subvention de l’Etat (1,4 millions d’euros). Pour financer la recherche en islamologie, un crédit de 1 million d’euros par an fourni par la fondation Aga Khan, du nom du chef spirituel des ismaéliens, vient compléter le fonds. 

S’agissant du fonds de garantie, il s’élève à 1,6 million d’euros, constitués du reliquat de la précédente fondation (948 000 € donnés par Dassault) et des dotations de la SNCF et d’ADP (chacune 276 000 €) et du bailleur social SNI (110 000 €). Un fonds qui restera intact » Lire l’article intégral

Jean-Pierre Chevènement a précisé sa fonction : financer des thèses (favorables à l’islam), financer la « formation » des imâms avec des diplômes universitaires (créés pour les imâms et d’un niveau dérisoire, axés sur la laïcité), créer des bibliothèques musulmanes…Il va sans dire que la « recherche en islamologie » financée sera présidée par une intention apologétique, surveillée de près par le conseil d’administration musulman de la fondation.