Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

« Émirats, Qatar : nos meilleurs ennemis ? » Del Valle, Chesnot, Ennasri chez Polony

Nabil Ennasri, ancien étudiant de l’IESH (école d’imâms de l’UOIF inaugurée par Youssef Al Qaradawi qui est toujours au « conseil scientifique ») soutenait l’UOIF contre les interdictions de séjour des prédicateurs extrémistes invités au congrès UOIF du Bourget en 2012 :

Nous avions parlé de lui en 2009 dans un article :

« Suite à la relaxe d’un gendarme ayant tué un cambrioleur maghrébin en délit de fuite, le 1er octobre 2009, par la Cour d’assise du Gard, (alors qu’il était encore élève de l’école d’imams de l’UOIF) Nabil Ennasri publiait un texte enflammé sur Oumma.com, premier site musulman de France intitulé « A quand les prochaines émeutes en France ? »

Son article se termine par cette phrase :

 » Qu’on ne s’étonne pas alors si une autre flambée de violences, plus dure et plus violente, risque d’embraser à nouveau les banlieues françaises. En tout cas, vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous aura pas prévenu… »

C’est aimable de prévenir les français. Encore une bonne raison d’interdire l’UOIF, pépinière de boutefeux  et de petits soldats des Frères Musulmans.