Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Vous pouvez vous procurer la dernière édition (01/2015) de Ces maires qui courtisent l'islamisme chez Amazon, Fnac, Decitre, Tatamis (éditeur)...

Nabil Ennasri n’est plus financé par le Qatar, mais toujours accueilli par Le Monde

ennasri

Nabil Ennasri, formé à l’école de l’UOIF,  l’IESH.

Lu dans Nos très chers émirs de Christian Chesnot et Georges Malbrunot , éditions Michel Lafont, page 30 :

« Parmi ceux qui ont été victimes de la nouvelle donne à l’ambassade du Qatar à Paris, signalons le chercheur Nabil Ennasri, proche des Frères Musulmans. Il n’est plus dans les petits papiers de l’ambassade. Il n’a pas été invité cette année au Doha Forum, et son Observatoire n’est plus financé par l’émirat. L’ambassade a voulu s’écarter de « tout ce qui est proche des Frères Musulmans, car ce n’est pas bon pour l’image du pays« , nous apprend-on à la représentation qatarienne. L’ancien ambassadeur nourrissait pourtant le secret espoir de voir le Qatar prendre le contrôle de l’Union des organisations islamiques de France, comme nous le verrons. « Comme la France a la plus importante communauté maghrébine d’Europe, la contrôler via l’une de ses plus puissantes fédérations, cela voulait dire contrôler les musulmans en Europe« , analyse un homme d’affaires proche de Mohammed al-Kuwari. Meshaal al-Thani, lui (actuel ambassadeur), a pris ses distances avec les associations musulmanes françaises.

Capture d’écran 2016-12-27 à 09.40.12

Nabil Ennasri a toujours son blog dédié au Qatar sur Le Monde, qui lui offre une tribune inespérée depuis des années pour faire la promotion des Frères Musulmans et de l’émirat islamiste :

http://qatar.blog.lemonde.fr