Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

Khuram Butt s’affichait dans un documentaire de Channel 4 avec des djihadistes en 2015

Channel 4 documentary – the Jihadis next door – that features one of the London Bridge attackers ( l3rd left in background in same colour pale robes/head scarf
http://documentary-movie.com/the-jihadis-next-door/

Incroyable loupé des services britanniques. Khuram Shazad Butt a fait une apparition dans un documentaire tourné à l’été 2015 , intitulé The Jihadist Next Door (« Les jihadistes du voisinage ») de Channel 4, vu par des millions de britanniques.  Il priait avec un groupe de salafistes dans le Regent’s Park, un jardin public au centre de Londres, en y déployant le drapeau noir brandit lors du Djihâd depuis l’islam impérial médiéval. Tourné entre janvier 2014 et début 2016, ce documentaire se centrait sur ce groupe qui mettait en ligne des prêches sur YouTube, ouvertement influencés dans leurs discours par le cheikh salafiste Omar Bakri Muhammed, aujourd’hui emprisonné pour ses liens avec l’Etat Islamique. Né au Pakistan, Khuram Butt aurait pu être renvoyé vers son pays pour des liens évidents avec la mouvance djihadiste, mais le laxisme des anglais, aveuglés par le « droit à la différence » et la sacralité de la liberté religieuse, fusse-t-elle salafiste, lui a permis de rester.

Le gourou du groupe de Khuram Butt, Abu Haleema, expliquait aux journalistes qui l’interrogeaient sur sa position quant à l’Etat Islamique :  » Pour information, je ne soutiens pas l’Etat Islamique…sinon je me ferais coincer« . Son passeport fut confisqué car il tenta de rejoindre la Syrie.  Haleema commentait :  » Qu’on nous laisse partir et il n’y aura plus d’extrémistes dans ce pays ».

« L’ alternative, soutient-il, est d’appliquer la Sharia au Royaume-Uni« . Haleema suggère des lapidations à mort pour adultère, qui pourraient être effectuée sur Ealing Green dans l’ouest de Londres. Il proposa aussi face caméra de tuer les homosexuels en les jetant du haut des tours londoniennes. 

Il reconnait, toujours dans ce même documentaire, avoir été en lien sur les réseaux sociaux avec un jeune étudiant de Melbourne qui planifiait de décapiter des policiers australiens. Haleema, lors des attentats de Charlie Hebdo disait de la police parisienne «  Les poulets sont rentrés au bercail, ils l’ont bien cherchés, cela arrive en temps de guerre »

Le plus proche camarade de Khuram Butt, Mohammed Shamsuddin, porte-parole du mouvement, soutenait lui ouvertement l’Etat Islamique ! Dans le documentaire de Channel 4, il commente une vidéo d’exécution de l’EI qu’ils visionnent ensemble en qualifiant la méthode de « dissuasive » et s’exclame « Whoww , le gars mousse à la bouche! ». Khuram Butt regardait la vidéo à ses côtés en approuvant.

Le petit groupe sera évacué du parc par la police suite à l’inquiétude des passants, non sans remous. Mais ils demeureront tous libres de leurs mouvements après une heure de garde à vue, soit moins que les gardés à vue de la Manif Pour Tous en France. 

L’activité d’Haleema sur les réseaux sociaux indique qu’il serait en Syrie.

Dans une manifestation devant un tribunal en août 2015, Shamsuddin déclare devant la caméra: «Un jour, l’islam dominera et le drapeau noir de l’Islam sera un jour sur Downing Street».

Le laxisme anglais des 30 dernières années, pays d’accueil de tout l’islamisme indo-pakistanais déoband et du salafisme en général, a mené à la situation actuelle. 

(Sources de ces informations : Daily Mail)

Articles les plus lus

Articles en rapport