Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

Scandale : la préfecture du 91 avait autorisé une détention d’arme à l’islamiste fiché S (Champs-Elysées)

On apprend que le jeune islamiste, né à Gennevilliers et résidant à Argenteuil (ville où des mosquées salafistes sont tolérées), Adam Djaziri, ayant tenté une attaque sur les Champs-Elysées, était depuis deux ans détecté comme islamiste radical par la DGSI, fiché S pour cela, avait un permis le renouvellement de son port d’arme (pour tir sportif) par la préfecture de l’Essonne en février 2015 ! Le JT de TF1 nous l’apprend à 20 heures.  Cela alors qu’il avait tenté de rejoindre la Syrie par la Turquie. Il possédait un Glock. Une kalachnikov a été retrouvée dans sa voiture.

Selon la journaliste de BFMTV, Alexandra Gonzalez, l’homme avait, en plus des trois armes couvertes par son permis, « déclaré six autres armes. » Un élément nouveau de la biographie du personnage est remonté à la surface: « En 2013, les services secrets tunisiens l’avaient repéré car il était en compagnie de personnes qui portaient des armes et des talkiewalkies. Il avait commencé alors à rentrer dans leur radar« , a indiqué Alexandra Gonzalez. 

Le préfet, nommé par le pouvoir socialiste, doit être démis de ses fonctions.

Une perquisition est en cours au domicile de ses parents  à Plessis-Pâté en Essonne, une maison qui n’a rien de misérable.

Articles les plus lus

Articles en rapport