Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

Essonne : déjà 4 écoles musulmanes hors contrat au succès grandissant.

Dans l’Essonne, quatre écoles privés musulmanes (3 sur 4 radicales) accueillent 638 élèves depuis la rentrée 2016, contre 568 en 2015, et offrent à la communauté musulmane une alternative à l’Éducation nationale jugée incommodante pour une pratique complète de l’islam.

– À Vigneux-sur-Seine (91), l’école privée Rhazès a ouvert ses portes dès septembre 2012 à cinquante-huit enfants. L’effectif scolarisé a cru chaque année pour atteindre 105 élèves en 2013, 120 en 2014, puis 160 en 2015 ainsi que lors de la dernière rentrée le 1er septembre 2016.

Située dans un bâtiment aménagé à côté de la mosquée de La piété et de la bienfaisance (qui invite les islamistes Hani Ramadan et Hassan Iquioussen proches de l’UOIF en conférence), cette structure compte actuellement huit classes mixtes du premier degré, de la maternelle au CM2, ainsi qu’une classe de 6éme ouverte cette année après déclaration au rectorat.

Le programme scolaire suivi est bien celui de l’Education Nationale, avec en plus des cours optionnels de langues arabe et d’initiation à l’islam.  Une demande de contractualisation avec l’État est en cours.

– A Corbeil-Essonnes (91), après avoir acquis une propriété de 2 200 m² située 22 rue de Robinson, l’association France-Plurielle -AFP- a créé le groupe scolaire Excellence, qui a ouvert ses portes à 96 élèves répartis dans cinq classes du premier et second degré lors de la rentrée scolaire 2015. En 2016 cet établissement a ouvert deux classes supplémentaires (CM1 et 4éme) afin de permettre l’évolution des élèves en classe supérieure. Ainsi, 160 enfants ont pu être accueillis dans sept classes mixtes lors de la rentrée 2016. Quatre heures de cours de langue arabe et deux heures « d’éveil à la spiritualité islamique » s’ajoutent au cursus de l’Education Nationale. La volonté d’une contractualisation avec l’état se concrétisera peut-être.

-Toujours à Corbeil-Essonnes (91), l’association La lumière du savoir, émanation d’une autre association nommée Agir pour un meilleur avenir -APMA-, d’obédience tabligh, a ouvert officiellement un établissement scolaire privé du premier degré situé sur le terrain de la mosquée As Salam en septembre 2013.  Son président, Mehdi Chaabane, est un tunisien. Un succès pour la première rentrée de 2015 avec 141 élèves avaient se répartissant dans sept classes – trois en maternelle et les quatre autres en primaire. A la rentrée 2016, les effectifs ont continué de croître pour atteindre 160 élèves, lesquels bénéficient de huit classes – quatre en maternelle et quatre en primaire, dont une classe regroupant CM1 et CM2.

Le projet pédagogique affiché est de suivre « une nouvelle pédagogie bilingue », chaque classe étant dotée de deux enseignants, arabophone et francophone. Un enseignement « morale islamique » ainsi que huit heures hebdomadaires de langue arabe sont dispensés.  Le profil sociologique des enfants  scolarisés est composé surtout de musulmans d’obédiences salafiste et tabligh des communes avoisinantes, méfiants à l’endroit de l’Education nationale. 

– A Massy (91), l’association Educ’Etic porte un nouvel établissement scolaire depuis 2012, présidé par Gaël Sobi, membre actif du mouvement Tabligh et animant aussi la mosquée du quartier de Villaine. Abritée dans les locaux de l’association Institut langues et culture -ILC-, laquelle enseigne la langue arabe aux enfants et adultes ainsi que l’apprentissage du Coran, cette structure scolaire située rue René-Cassin accueillait 158 enfants à la rentrée 2016, de la maternelle au collège, avec la mixité uniquement pour les maternelles aux cours préparatoire. 

Ce qui frappe dans l’ensemble de ces établissements est la jeunesse des directions incarnées par des trentenaires. Une dynamique d’islamisation par l’école est bel et bien lancée en Essonne.

Articles les plus lus