Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

Caluire : découverte d’un lance-roquette dans un local jouxtant une école musulmane

image d’illustration.

Actualisation  :

« L’homme placé en garde à vue après la découverte d’un lance-roquettes démilitarisé dans un local désaffecté de Caluire-et-Cuire, près de Lyon (Rhône), a été mis hors de cause, a appris franceinfo, vendredi 4 août.
Cet homme, responsable d’une école coranique mitoyenne, avait été placé en garde à vue jeudi, dans le cadre de « vérifications ». Une enquête pour infraction à la législation sur les armes et association de malfaiteurs avait également été ouverte.
Mais le propriétaire du lance-roquettes a finalement été identifié : il s’agit de l’ancien locataire des lieux, une société spécialisée dans le conditionnement de produits, notamment à usage militaire. Son représentant a reconnu avoir « laissé » cet engin, ainsi qu’un obus fumigène, dans cet entrepôt désormais désaffecté appartenant à la mairie de Caluire-et-Cuire. »

Lu dans Le Progrès du 3 août 2017

Situé juste derrière l’école bilingue musulmane Nouvel Horizon de Caluire-et-Cuire, cet entrepôt a été perquisitionné ce jeudi par la police judiciaire. Le parquet a ordonné une enquête pour infraction à la législation sur les armes et association de malfaiteurs.

 Opération de police d’ampleur ce jeudi à Caluire. La PJ et une équipe de déminage sont intervenus dans un entrepôt situé juste derrière une école coranique privée à la suite de la découverte d’un lance-roquette qui, finalement, s’est avéré démilitarisé.

L’ancien directeur de l’école en garde à vue

Situés dans une zone industrielle, entourés d’entreprises, ces locaux désaffectés ont été perquisitionnés toute la matinée. Le dispositif ne semble avoir été levé qu’aux alentours de 15 heures.

Le parquet a saisi la PJ de Lyon pour enquêter sur la découverte de cette arme de guerre démilitarisée. Même si l’arme n’a pas été retrouvée dans l’école, le fondateur et ancien directeur de l’école a été placé en garde à vue.

Articles les plus lus

Articles en rapport