Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

Omar El Mourabet : maire-adjoint LR à Athis Mons, et islamiste PJD au Maroc

(l’IESH est l’école d’imâms de l’UOIF, les Frères Musulmans en France)

Extrait d’un article de Mohamed Louizi :

« Au lendemain du second tour,  Omar El-Mourabet, occupant pourtant le poste de maire-adjoint au sein d’une majorité de droite (Les Républicains), à Athis-Mons dans l’Essonne, déclara au site marocain «www.fbrayr.com», comme pour assurer le service après-élection du candidat d’En Marche !, que «l’élection de Macron aura des conséquences positifs sur les [immigrés] marocains»

En 2004, la direction des Frères musulmans marocains du MUR (Mouvement Unicité et Réforme), agissant politiquement depuis le PJD (Parti Justice et Développement), avait désigné Omar El-Mourabet – ingénieur chez le groupe Thalès[8] depuis 2006 – comme représentant du PJD en France.

Cette même année, ce dernier créa le réseau international «Maroc Développement», regroupant les représentants du PJD dans de nombreux pays européens (France, Espagne, Belgique, Royaume-Uni, Danemark, Italie, …) et même au Canada.

Quelque temps plus tard, il a été nommé membre du CCME (Conseil de la Communauté Marocaine à l’Étranger) – créé par Dahir royal[9] du roi Mohammed VI en 2007 -, intégrant le groupe de travail «Culture, éducation et identités»[10].

Dans une interview accordée au site officiel arabe du PJD, Omar El-Mourabet dévoile quelques aspects de ses missions en France et en Europe. En effet, après avoir donné le chiffre d’«un million-trois-cent-mille Marocains [résidents] en France», il a expliqué que son rôle dépasse la seule « représentativité politique [du PJD] »pour s’intéresser au volet de «l’encadrement des Marocains de France». Par«encadrement» faudrait-il entendre «l’encadrement religieux» aussi ? On est tenté de le penser, tant les activités prosélytes qu’il met en évidence, sur ses profils publics, en témoignent amplement. Lire l’article intégral ici