Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

Un recteur d’université turc : “Serrer la main d’une femme est pire que toucher du feu »

Aylin Doğan (www.lepetitjournal.com/istanbul) mercredi 18 octobre 2017 :

« Pour le recteur de l’Université d’Adıyaman, dans le sud-est de la Turquie, serrer la main d’une femme serait donc la pire chose qui puisse arriver à un homme. Dans un message sur Facebook, Mustafa Talha Gönüllü s’est demandé s’il était contraire à la religion musulmane de serrer la main d’une femme sans être son époux. “Notre prophète avait déclaré que tenir la main d’une femme sans lien de parenté était pire que de toucher du feu et il a été dit que ceux [qui le feraient] seraient saisis par les flammes de l’enfer”, a répondu le professeur. Lequel affirme également que “se balader avec sa fiancée et rester seuls ensemble” est formellement interdit par la religion et considéré comme un péché. Mais, bonne nouvelle, le recteur précise que l’interdiction ne s’applique pas aux personnes âgées, puisque leur “partie émotive a disparue”.

Ses propos ont choqué de nombreux internautres, qui ont demandé le renvoi du professeur ainsi que des poursuites judiciaires contre lui. Mustafa Talha Gönüllü s’est ensuite expliqué sur son compte Facebook, assurant que son intention “n’était pas de blesser les gens”.