Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

Le maire musulman de Nazareth annule les festivités de Noël prévues sous un faux prétexte

Nazareth.

Dreuz a traduit l’article du New York Daily News . Information censurée en France pour ne pas attiser l’islamophobie.

Le maire Ali Salam dit que la ville a annulé les festivités prévues, telles que le marché de Noël, a rapporté le New York Daily News.

« Notre identité et notre foi ne peuvent pas faire l’objet de négociations. La décision a estompé l’esprit de fête, et nous annulons donc les festivités cette année « , a déclaré Salam.

Nazareth, lieu probable de naissance de Jésus de Nazareth, en tous cas lieu où il a vécu (une controverse existe entre Bethléem, ville de son père et Nazareth, ville de sa mère) qui ne célèbrera pas le Christ, voilà une spécialité bien musulmane.

La ville, située dans le nord d’Israël, est principalement peuplée de citoyens musulmans et chrétiens. Les événements de Noël dans la ville, qui est un centre de pèlerinage chrétien, sont en outre la source de revenus pour l’économie de la ville.

La décision d’annuler les événements prend pour prétexte la décision de Trump d’appliquer la loi américaine votée en 1995 sur Jérusalem, laquelle impose au gouvernement d’y transférer son ambassade.

Face aux protestations venant du monde entier, la municipalité a publié un communiqué rapporté par le site Al-Arab, précisant que « l’annulation ne s’applique qu’aux spectacles artistiques sur scène » et que les stands extérieurs demeureraient, que l’éclairage du sapin de Noël aura lieu le dimanche comme prévu, que les programmes dans la vieille ville se poursuivront et qu’un défilé aura lieu le 23 décembre.