Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

Boualem Sansal tient pour responsables les Algériens de leur stagnation et archaïsme religieux

L’écrivain algérien Boualem Sansal est interviewé dans le nouveau webzine Putsch , voici un extrait :

Putsch : Vous fustigez les pouvoirs politique et religieux mais avez-vous foi en votre peuple ?

Boualem Sansal : Foi dans le peuple ? Aucunement, car il est la source même du problème. C’est lui la véritable cible de mes critiques. Je fustige les pouvoirs politiques et religieux en passant. Le peuple n’est pas l’innocente victime du pouvoir, comme on le dit, il est victime de lui-même, de ses archaïsmes, de son incivisme, de son opportunisme, de sa servilité à l’égard de ses dictateurs. J’étais persuadé, qu’après la décennie noire, les Algériens sortiraient guéris de l’islamisme, immunisés contre tous les extrémismes… Pas du tout ! C’est l’inverse qui s’est produit : l’islamisme explose et règne en maître absolu sur le pays. 
Je pensais également que les Algériens de la diaspora seraient un élément régulateur voire modernisateur, grâce aux liens étroits qu’ils entretiennent avec le pays… Pas du tout ! (…) La seule vraie résistance se trouve en Kabylie Lire l’entretien intégral sur Putsch

Articles les plus lus

Articles en rapport