Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

Les djihadistes revenants d’Irak et de Syrie seront presque tous libérés avant dix ans

Le Centre d’analyse du terrorisme (site) vient de publier le 25 mai 2018 un rapport intitulé « La justice pénale face au terrorisme, le traitement judiciaires, des filières sirop-irakiennes (2014-2017) » téléchargeable ici. 

« Le Centre d’Analyse du Terrorisme (CAT) estime que depuis janvier 2013, 980 français ou résidents ont manifesté des velléités de départ vers la zone syro-irakienne tandis que 1269 individus dont 538 enfants seraient toujours présents en Syrie et en Irak et que 335 sont revenus en France (dont 258 majeurs et 77 mineurs). »

Extrait du rapport :

« Début janvier 2018, 12 revenants jugés entre 2014 et 2017 ont théoriquement déjà été libérés. Sur l’ensemble des revenants jugés, 45% d’entre eux soit 37 personnes auront purgé leur peine d’ici 2020. 44% des individus, soit 36 personnes, auront purgé leur peine entre 2021 et 2023 ; les 11% restant concernent 9 individus qui auront purgé leur peine après 2023. »

La peine maximum a été infligée aux hommes de la famille Garrido qui s’illustrèrent sur une vidéo de l’Etat Islamique en brûlant leur passeport, et en appelant les musulmans en France à commettre des attaques terroristes : seulement 15 ans de prison, alors qu’il serait plus prudent d’enfermer à vie ces islamistes qui ne renieront sans doute jamais leur foi.

La France, par le laxisme de sa justice, va devoir se préparer à affronter un futur sanglant. 

Observatoire de l’islamisation, mai 2018.

Articles les plus lus