Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

La note d’Hakim El Karoui sur la réforme organisationnelle de l’islam veut promouvoir les prédicateurs fréristes !

Hakim El Karoui, ami d’Emmanuel Macron, a l’oreille de ce dernier afin de faire des propositions sur la réorganisation de l’islam de France. El Karoui, formé à Normale Sup, ancien conseiller au cabinet de Jean-Pierre Raffarin et président du Club du XXIème siècle, n’est pas islamologue. Sa note que Le Monde divulgue dans son édition du jour inquiète sur un point : la volonté de propulser au Conseil d’administration de l’Association musulmane pour l’islam de France des imâms et prédicateurs liés aux Frères Musulmans, soit parce qu’ils en revendiquent l’appartenance, soit parce qu’ils ont été formés par eux. Figurent comme personnes pressenties :

Dans Le Prêtre et l’imâm , paru aux éditions Bayard en 2013, Tareq Oubrou affirme page 134 :« Le mouvement des Frères Musulmans prétend moderniser la religion, sans rien toucher à l’essentiel. Ce discours, peu audible, est en perte de vitesse. Je continue d’être membre de ce mouvement ».  

  • Autres perles de l’imâm de Bordeaux : « Les Arabes n’avaient d’autres choix que d’attaquer pour survivre », dans Un imâm en colère, éditions Bayard, 2012.
  • « Si le Coran a appelé à la guerre, c’est pour imposer la paix » imâm Tareq Oubrou, France Culture, 20/11/2012.
  • « L’Imâm Al Banna veut qu’on soit comme des salafistes » Tareq Oubrou, conférence en ligne à la gloire du fondateur des Frères Musulmans.
  • Mohamed Bajrafil. Très conciliant avec Tariq Ramadan, et tendre avec les « savants » du Conseil européen de la Fatwa, on lira ici notre portrait ce celui qui est imâm d’Ivry pour comprendre l’ensemble de ses références radicales. Sur son site officiel, il se vante dans sa biographie d’avoir été formé à l’école des islamistes radicaux Safwat Hegazi  et Al QaradawiSafwat Hijazi , égyptien, invité au congrès UOIF en 2012, conférencier dans plusieurs mosquées UOIF dont Mulhouse ces dernières années. Principal intellectuel des Frères Musulmans dans le Moyen-Orient. Emprisonné par Sissi. A affirmé à la télévision égyptienne en juillet 2012 >« Si vous lisez la littérature des Frères Musulmans, voilà ce qui ne peut jamais être perdu de vue : le califat islamique et la domination du monde. Oui, nous serons les maitres du monde, l’un de ces jours. »
  • Enfin, Azzedine Gaci membre de l’UOIF, imâm de Villeurbanne. Sur l’UOIF, lire notre dossier sur ses prédicateurs incitant à la haine et à la violence. 

Voilà pour les « figures exemplaires » citées par Hakim el Karoui. On imagine, si de telles personnes accèdent à la tête de l’Association musulmane pour l’islam de France, l’ire de l’Egypte et des Emirats-Arabes-Unis, en première ligne contre la confrérie totalitaire, qui seraient incités à se détourner des achats d’équipement militaires français pour lorgner vers la Russie, qui, à l’inverse des Etats-Unis, n’aide par les Frères Musulmans, ennemis mortels de l’humanité éclairée. 

Observatoire de l’islamisation, 6 juillet 2018.

Articles les plus lus