Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

Le groupe terroriste Hasm est bien membre des Frères Musulmans (La Référence)

Lu sur le média « La Référence » , organe du Centre des études du Moyen-Orient :

Extraits :

« Le mouvement Hasm en septembre dernier a publié un communiqué dans lequel il rend hommage au défunt guide des Frères musulmans, Mahdi Akef, tout en le surnommant « Mandela et Guevara » et en menaçant de mener des opérations terroristes  en représailles à sa mort.

Cela confirme le lien étroit entre  les Frères musulmans et Hasm qui est considéré comme sa branche armée. (…) 

Le porte-parole de Hasm, Saïf Al-Dine, a en outre précisé que Hasm comptait sur les plates-formes médiatiques qui le soutenaient et qui ne déformaient pas les choses, faisant ainsi allusion aux chaînes des Frères musulmans ainsi qu’aux pages des jeunes du groupe sur les réseaux sociaux qui avaient innocenté Hasm sous prétexte qu’il mène « une action révolutionnaire légitime ». (…)  Saïf Al-Dine a par ailleurs exprimé son accord avec la soi-disant « Lewaa Al-Thawra » (émanant du groupe des Frères) en ce qui concerne l’approche et la vision générale… » Lire l’article intégral sur La Référence

Rappel de l’Obs-i : 

Le groupe Hasm, classé organisation terroriste par la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, a revendiqué plusieurs attentats et est fortement soupçonnés d’autres :

  • 5 août 2016, Hasm revendique la tentative d’assassinat contre Ali Goma, grand mufti d’Egypte.
  • 29 septembre 2016 , tentative d’assassinat du vice-procureur  Zakaria Abdel Aziz , gravement blessé lors de l’explosion d’une bombe.
  • 4 novembre 2016 : Hasm revendique le meurtre du juge  Ahmed Aboul Fotouh à Nasr City, qui avait condamné Mohamed Morsi en 2015 à vingt ans de prison.
  • 9 décembre 2016 : Hasm revendique l’attaque d’un check point de la police à proximité de Giza : six policiers tués.