Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

La mairie LR de Longjumeau vend deux parcelles communales pour une mosquée

Addendum de septembre 2018 : le conseil municipal a voté la vente des deux terrains communaux. Lu dans le magazine de Longjumeau de ce mois :

10 septembre 2018: Tous les candidats de la majorité municipale LR, UDI,MODEM, non inscrits, etc  ont voté pour, même lorsqu’ils y étaient opposés auparavant (pressions de Mme le maire ?). L’opposition de gauche ayant quitté la salle avant la séance, les opposants restant étaient les conseillers municipaux du RN.

Un recours en excès de pouvoir a été adressé au juge administratif de Versailles par 2 associations dans les deux mois suivant le vote. 

Le Parisien du 9 juillet 2018 informe :

« La communauté musulmane de Longjumeau l’attend et l’espère depuis longtemps. Plusieurs décennies de prières pourraient bientôt se voir exaucées. Une mosquée tend en effet à se profiler à l’horizon rue Daniel Mayer. Lors de sa séance de ce mardi soir, le conseil municipal va se prononcer sur la vente de deux parcelles communales au centre socio-culturel islamique de Longjumeau (CSCIL). (…) Pour Sandrine Gelot, la maire (LR) de Longjumeau, ce terrain est le bon. « C’est une zone d’équipements et il n’y a pas d’habitations à proximité », pointe celle pour qui il était depuis longtemps nécessaire de trouver une solution. »

Déjà, NKM, ancienne maire, s’était engagée à faire aboutir le projet en 2009 :

Depuis, la direction de la mosquée a changé en mai 2017, les frères Mounir, dont Ismaïl, préférèrent se consacrer à l’institut Amine, soutenu dans ce projet par le Frère musulman Omar Dourmane membre de l’Union mondiale des savants musulmans (présidé par Al-Qaradawi). Dans cet institut, est proposé l’étude du livre « Les 40 hadith » de l’imâm Nawawi, pour 149 euros. Inquiétant quand on connait son contenu qui prescrit de « verser le sang des apostats » (hadith n°14) , et le hadith n° 8 : «Il m’a été ordonné de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’est d’autre divinité qu’Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu’ils accomplissent la prière rituelle, qu’ils acquittent la Zekâa ».

C’est un employé municipal médiateur de « l’espace jeune », quelle coïncidence, Sileymani Diakite, qui a repris les rênes de l’association CSCIL qui dirige la mosquée, dont rien indique qu’il incarne une version plus modérée de cet islamisme. Il partage sur sa page Facebook les publications de la page Facebook  » Information culte musulman » gérée par le prédicateur Mohamed François formé à l’IESH (école islamique de l’UOIF), proche de Hani Ramadan. Cette page est pointée dans le rapport sur « La Fabrique de l’islamisme » de l’institut Montaigne car Mohamed François invite régulièrement des prédicateurs salafistes. 

Encore une illustration de la collusion entre Les Républicains et les salafistes afin de les aider localement à ériger de grandes mosquées. 

Articles les plus lus