Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

Marc Fresnau : nouveau ministre immigrationniste sur la ligne d’Aurélien Taché

Marc Fesneau (Modem) a été nommé ministre auprès du premier ministre, en charge des relations avec le Parlement, en remplacement de Christophe Castaner. Il est un proche de François Bayrou.

Lors d’une séance parlementaire du 22 avril 2018 consultable ici, il félicite les mesures du député LREM Aurélien Taché pour l’accueil des étrangers non francophones :

« En parlementaire libre et responsable, je veux également citer les avancées importantes que nous voulons sincèrement saluer. Je songe aux différentes mesures destinées à favoriser l’intégration des demandeurs d’asile. Je tiens à souligner à ce propos le travail d’Aurélien Taché » 

Parmi les  72 mesures de Taché (qui a inauguré une mosquée radicale)  il y a :

  •  La fin de la préférence nationale dans la fonction publique afin d’embaucher les étrangers, demandeurs d’asile inclus, dans les administrations.
  • 600 millions d’euros pour des cours de français pour les nouveaux immigrés.
  • Favoriser l’emploi des étrangers  avec la « simplification des procédures administratives d’octroi d’autorisations de travail aux étrangers ainsi que la suppression de la taxe versée par les employeurs pour l’embauche de réfugiés ». Car l’élu se plaint que, selon l’OCDE, seul un tiers des étrangers travaillent après cinq ans de présence en France. 

Lors de la même séance du 22 avril, Marc Fesneau demande la fin du délit d’aide aux immigrés clandestins : « Quant au délit de solidarité, le groupe MODEM veut saluer une véritable avancée, celle qui nous fait peut-être enfin passer du délit de solidarité au droit à la solidarité« . 

Un ministre qui plaide pour aider les clandestins entrés sans autorisation sur notre territoire, une première historique.

Lire en complément sur le MODEM : Financement public des mosquées : les responsables du Modem (Bayrou) interrogés par Joachim Véliocas.

Articles les plus lus