Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

Strasbourg : notre Direct actualisé. 3 morts.

  • Infos du 13 décembre: : Une douzaine de policiers vient de faire une perquisition au domicile parisien de l’une des sœurs de Chérif Chekatt, le terroriste présumé des attaques de Strasbourg.Vers 14h, ils ont investi le logement de cette sœur de l’assaillant et de son beau-frère, qui serait médecin, boulevard Raspail à Paris. Une autre de ses sœurs qui était venue en visite, était présente au moment de la perquisition, selon une source proche de l’enquête, tandis que Chérif Chekatt ne s’y trouvait pas.
  • Infos du 12 décembre:
  • 16 h : deux frères de Cherif Chekatt en garde à vue, dont un également fiché S. Deux autres membres de la famille en garde à vue. 
  • Infos du 11 décembre
  • 23H : deuxième opération de police place Broglie, crainte d’un deuxième tireur. 
  • à 22h 30 le tireur est toujours retranché rue d’Epinal à Neudorf, armé. Des échanges de coup de feu ont eu lieu avec la police. 

L’auteur, Cherif Chekatt, est né à Strasbourg, il a 29 ans. Titulaire de la nationalité algérienne et française. Fiché S depuis 2016 par la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) pour des motifs de radicalisation, surtout connu des services de police pour des faits de droit commun, notamment de multiples braquages, agressions et tentative d’homicide en France et en Allemagne. Il a déjà fait l’objet de 27 condamnations. Le maire de Strasbourg, Roland Ries, l’a lui-même défini comme un criminel au «passé judiciaire lourd». «Il a purgé ses peines», a précisé Christophe Castaner.. Les gendarmes avaient ce matin perquisitionné son domicile dans le cadre d’une affaire de braquage, ils y ont trouvé une grenade. Ce qui peut expliquer un passage à l’acte précipité.

Plusieurs coups de feu ont été tirés dans le centre-ville de Strasbourg, vers la Grand Rue, à proximité des marchés de Noël, mardi 11 décembre dans la soirée, a appris France Bleu Alsace auprès du président d’Eurométropole de Strasbourg. Il y a quatre morts et 9 blessés, dont deux en urgence absolue, a indiqué une source proche du dossier à franceinfo.

Une arme automatique et une arme blanche ont été utilisées dans la fusillade de Strasbourg, selon les informations recueillies par franceinfo. « L’auteur des faits est identifié et activement recherché », précise la préfecture. Il est fiché S, selon les informations de franceinfo. Il est également connu pour des faits « de droit commun », a indiqué Christophe Castaner sur franceinfo. Le ministre de l’Intérieur doit se rendre sur place. La section antiterroriste du parquet de Paris se saisit de l’enquête.

Plus largement,  20.459 personnes sont inscrites au fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste dont 3.391 (16,5%) sont de nationalité étrangère et 619 ont une double nationalité au 28/09/2018 (Ministère de l’intérieur).