Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

L’intérieur autorise le séjour d’une marocaine islamiste soeur de terroristes pour le congrès des musulmans du Nord

Encore un énième exemple de laxisme de la politique de visas du ministère de l’Intérieur :

Lu dans La Voix du Nord du 7 février 2019 :

La campagne d’affichage s’est intensifiée récemment. Ce dimanche, à Lille Grand Palais, doit se tenir le rassemblement des musulmans du Nord, placé sous le thème : « Musulmans de France : un destin à construire, enjeux et défis ». Mais l’événement n’a pas débuté qu’il fait déjà causer, au regard du plateau des invités appelés à s’exprimer derrière le pupitre.

Ancien membre des Frères Musulmans, Mohamed Louizi a quitté la confrérie en 2006 pour devenir depuis un farouche opposant de l’islam politique : sur son blog, ces derniers jours, le Roubaisien a ciblé principalement la venue de Naïma Benyaïch : « Ils comptent inviter l’influente islamiste marocaine Naïma Benyaïch, sœur de jihadistes internationaux impliqués dans les attentats du 11 septembre 2001 à New York et Washington, du 16 mai 2003 à Casablanca et du 11 mars 2004 à Madrid », écrit-il, précisant plus loin que « sous le voile de Naïma Benyaïch se dissimule bel et bien une idéologue frériste pur sang de rang mondial ».

Comme elle le fait chaque année, la ville de Lille, qui loue la salle via une société d’économie mixte présidée par Jacques Richir, adjoint centriste de la mairie, a étudié le plateau des intervenants, auscultant notamment les discours de Benyaïch, puisque c’est principalement cela qui doit être soupesé. Elle n’a rien trouvé de nature à s’indigner publiquement, mais au regard du profil de Naïma Benyaïch, de ses liens familiaux avec des jihadistes tristement connus (Abdelaziz, Salah Eddine et Abdellah, tué en Afghanistan), la ville a officiellement signalé sa présence à la préfecture. Lire la suite dans La Voix du Nord et surtout le dossier complet par Mohamed Louizi