Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

L’ex chef du renseignement allemand : « Les migrants ne s’intègrent pas à la société allemande mais à la société arabe, salafiste ou turque en Allemagne »

Allemagne – L’ancien chef du renseignement allemand Hans-George Maassen a déclaré cette semaine à un média hongrois que la porte de l’immigration était « toujours ouverte » et a critique la politique pro-immigration de la chancelière Angela Merkel.

S’adressant à la radio M1, l’ancien président de l’Office fédéral de protection de la Constitution (BfV) a déclaré qu’en dépit du fait qu’il y ait moins de demandeurs d’asile qu’en 2015, « la porte est toujours ouverte », rapporte Die Welt.

Parlant des migrants, il dit : « Ce qui me préoccupe, c’est qu’il y a de intégration, mais pas l’intégration dans la société allemande, mais dans la société arabe, la société salafiste ou la société turque en Allemagne, de sorte que nous avons des sociétés parallèles. Et de mon point de vue, cela doit être évité à tout prix », a-t-il ajouté.

L’Allemagne a également un bilan médiocre en matière d’expulsion des demandeurs d’asile déboutés depuis 2015, et Maassen explique l’échec du gouvernement en déclarant : « Plusieurs raisons à cela, à commencer par le fait que les pays d’origine ne sont souvent pas prêts à reprendre ces personnes. »

Il a noté que de nombreux pays d’origine constatent que leurs ressortissants en Europe envoient de l’argent qu’ils obtiennent via le système de sécurité sociale allemand, ces pays sont donc peu susceptibles de vouloir les reprendre et d’être contraints de leur verser des prestations.

« En outre, il existe également des ONG, qui empêchent délibérément l’expulsion des migrants en les soutenant ou en les cachant, etc. Dans l’ensemble, il faut dire que la politique d’expulsion en Allemagne est, malheureusement, une catastrophe, mais pas seulement en Allemagne, mais aussi dans d’autres pays d’Europe occidentale », a-t-il déclaré.

Breitbart

Articles les plus lus