Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

Le virage moderniste de MBS était une intoxication : le féminisme puni du fouet en Arabie Séoudite

De gauche à droite: Saad Hariri, Emmanuel Macron , Mohamed Ben Salman

Malgré le recours à des agences de communication occidentales comme Publicis ou Havas afin de servir une histoire rassurante sur l’émancipation supposée des femmes en Arabie Séoudite, Courrier International dévoile le pot aux roses. 

« C’est une petite brève, en pages intérieures du quotidien saoudien Al-Watan, qui annonce la nouvelle. “Des peines aggravées pour les féministes, allant jusqu’à la prison et des coups de fouet”,titre le journal.

Et d’expliquer :

“La direction de la lutte contre l’extrémisme, dirigée par la sécurité de l’État, a inscrit le féminisme sur la liste des idées extrémistes. […] Toute personne qui se prononce en faveur de ces idées tombe sous le coup de la loi pénale. […] Une féministe qui en parle sur Twitter, par exemple, pourrait se voir accusée de provoquer l’opinion publique et d’incitation [au trouble à l’ordre public.]”

[…]

Le journal énumère d’autres “formes d’extrémisme” punies par la loi. Outre le takfirisme (sous-branche du salafisme à l’idéologie religieuse radicale), on y trouve l’athéisme, l’homosexualité, la pornographie”.

Entre les lignes, on en comprend que le féminisme tombe sous le coup de la loi antiterroriste… »

Les Crises rapporte que « Image 7, l’agence de com’ d’Anne Méaux, qui a conseillé François Fillon durant l’élection présidentielle de 2017, a effectué des missions pour la fondation MiSK du prince héritier Mohamed Ben Salman. Elle a notamment été chargée de promouvoir la jeunesse et les femmes saoudiennes lors du Women’s Forum et du salon Viva Technology »

Rappelons que la France vend des armes à ce royaume islamiste qui a soutenu les djihadistes syriens de Jaysh Al islam et Ahrar Al Sham et qui bombarde les Houtis au Yémen en faisant de nombreuses victimes civiles. Pour en savoir plus lire Mon pays vend des armes de Anne Poiret paru en 2019.