Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

La présidence tunisienne « en guerre » avec Israël : deux ex candidats menacés de mort pour vouloir une normalisation

Selon le nouveau président tunisien, la normalisation avec Israël est « une traîtrise” Celui qui collabore « avec l’entité sioniste doit être jugé pour haute trahison, nous sommes en guerre ». La sentence pour haute trahison est la condamnation à mort.  Le nouveau président tunisien Kais Saïed, conservateur musulman a eu le soutien des islamistes d’Ennahda et de la radio islamiste Zeitouna. La justice tunisienne poursuit l’ex candidat à la présidentielle Mounir Baatour pour avoir simplement demandé une normalisation diplomatique ! 

Lors du débat télévisé vendredi qui précédait le second tour de l’élection présidentielle en Tunisie, M. Saïed affirmait être en faveur d' »une loi qui criminalise la normalisation avec Israel”, soulignant que « cette question ne concerne pas les Juifs ». 

“Normalisation avec qui? Le mot normalisation est faux. C’est une traîtrise. Celui qui fait avec l’entité sioniste doit être jugé pour haute trahison (…) Nous sommes en situation de guerre”, estimait-il avant de préciser que “nous faisons avec les Juifs mais nous ne faisons pas avec le gouvernement israélien ».

“Je mettrai ça comme haute trahison et sanctionnerai cela de la sorte”, avait-il conclu. En savoir plus sur I 24 News, seule chaine francophone a traiter du sujet.