Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

Un imâm sulfureux de Montpellier invite Tariq Ramadan en conférence : étranger et toléré par l’Intérieur

Tariq Ramadan était invité par un imâm de Montpellier à donner une « conférence de fin d’année »intitulée « le sens des épreuves personnelles et collectives », à grand renfort d‘affiches placardées sur de nombreuses bâtisses de l’agglomération montpelliéraine. Mohamed Khattabi (photo), soutien du prédicateur suisse, est l’imâm de la mosquée Aicha qui n’avait hésité à soutenir l’islamiste lorsqu’il fut incarcéré préventivement, dénoncant un « lynchage médiatique ». Étonnamment toléré sur le sol français alors qu’il est de nationalité marocaine et canadienne, Khattabi fut expulsé d’Amérique pour extrémisme. Ses nombreux prêches enflammés dont celui du 13 novembre 2015, en arabe, n’empêchent pas le renouvellement de son titre de séjour : «Ô Allah (…) soutiens Tes serviteurs, les moudjahidins (combattants de la foi qui s’engagent dans le djihad, NDLR) partout, ô Seigneur de l’Humanité!».

Se sentant intouchable de par sa proximité avec le maire de la ville, il pouvait dérouler son discours provocateur ce même 13 novembre :

« Le musulman pour les Occidentaux, c’est un grand géant mais il est en train de dormir et il est malade. Ils ont peur que ce géant malade (…) ne se réveille (…) Qu’est ce qui arrivera? Il reprendra sa place dans la sphère de la Terre, il reprendra son rôle, il va remettre les pendules à l’heure (…)Nous voulons que nos enfants pénètrent sur la scène politique en Occident. C’est ce que nous voulons. Nous rêvons de voir nos enfants devenir des ministres et des dignitaires, et même des présidents. Pourquoi pas ? Nous voulons qu’un jour ils gouvernent la France, qu’ils gouvernent la Belgique, l’Allemagne et la Grande-Bretagne. Pourquoi pas 

Tout cela n’est pas étonnant quand on regarde sa chaine Youtube, (12 000 abonnés !) dont l’image d’accueil fut en 2015 la main aux quatre doigt, signe de ralliement des Frères Musulmans, faisant référence à la mosquée Rabaa’ au Caire où les djihadistes avaient placé leurs snipers. En bon disciple des Frères, il place l’hypothétique et fantasmée nation islamique au-dessus des nationalités. Ainsi en janvier 2016 il affirma à ses fidèles : « [Le Coran] est notre hymne, notre identité. On a dit que le Coran est notre constitution. »

Le préfet de l’Hérault, Pierre de Bourquet, ex directeur de la DST, est catégorique: «Il a des paroles de haine contre notre mode de vie, pouvant être influentes sur des jeunes, il symbolise l’islam dont on ne veut pas dans ce pays.» Et si les perquisitions ont fait chou blanc sur le volet terroriste, elles auront eu au moins un mérite, se félicite-t-il: débusquer «le fraudeur et le tricheur» qu’il est. «Il va être rattrapé par des poursuites judiciaires», confie-t-il, car «une fraude importante aux prestations sociales et familiales» a été constatée.Il s’agit d’une allocation pour « adulte handicapé », alors qu’il ne l’est pas.  «Titulaire de comptes multiples en France et à l’étranger, il vit en outre avec son épouse, qui touche une allocation de parent isolé…» ajoute le préfet (Rapporté par Le Figaro du 9.12.2015).

Il fut condamné en première instance à six mois de prison avec sursis le 13 avril 2016 pour recel de fraudes aux allocations et « travail dissimulé ». Mais cela n’a nullement remis en cause sa présence en France.

Devant la levée de boucliers concernant l’invitation de Tariq Ramadan, et le réveil des médias nationaux, il a préféré annuler la conférence. Espérons que ce nouveau coup de projecteur sur sa personnalité incite enfin le ministère de l’Intérieur à l’expulser. Malheureusement, sa mosquée vient d’acquérir un terrain de 3000m2 en octobre dernier pour s’agrandir et se doter d’une école, 1 182 000 euros ont déjà été récoltés pour ce faire. On peut suivre l’évolution du projet sur la page Facebook dédiée à la mosquée Aicha.