Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme
Mosquées radicales : ce qu'on y dit, ce qu'on y lit (Dominique Martin Morin éditeur, novembre 2016), en vente chez Amazon, Fnac, Decitre...

Égypte : un chrétien dénonçant les incendies d’églises frappé et emprisonné pour  » diffusion de fausses informations »

Le père Sila Abdel Nour priant pour “notre frère Ramy Kamel”, dans l’église du 6th Octobre dans la banlieue du Caire.

Lu dans Le Point du 23 décembre :

Il est 1 heure du matin passée ce 23 novembre quand sept hommes armés défoncent la porte de l’appartement familial de Ramy Kamel, dans le quartier populaire de Warraq, au cœur de la capitale égyptienne. L’activiste de 33 ans est roué de coups jusqu’à ce qu’il accepte de livrer son téléphone et le mot de passe de son compte Facebook. Ce récit n’émergera que le lendemain, lorsqu’il parviendra à échanger quelques mots avec ses avocats, face au procureur de la sûreté d’État. Connu pour sa défense de l’héritage et de la langue copte, Ramy découvre alors qu’il est accusé d’appartenance et de financement d’une organisation terroriste, de diffusion de fausses informations et de troubles à l’ordre public pour mauvais usage des réseaux sociaux.

« On ne nous a dit ni le nom de sa supposée organisation terroriste ni son objectif », indique son avocat, Saïd Fayez, qui s’est aussi vu « refuser l’accès au dossier contenant, selon le procureur,(…)

« Ils voulaient le faire taire, car il dénonçait publiquement les violences subies par les Coptes ainsi que l’absence d’enquête sérieuse à la suite de récents incendies d’églises et donc, en creux, il pointait l’incapacité des autorités à protéger les Coptes » détaille Mina Thabet, un ami et chercheur basé à Londres. Ces dernières semaines, trois églises au Caire et dans le Delta du Nil ont été en partie ravagées par les flammes, à cause des courts-circuits électriques selon les services de sécurité. Une version mise en doute par des prêtres et fidèles (…) Lire la suite