Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Rechercher

Résultats de la recherche pour : ‘viols’

Autriche : des viols commis par des « migrants » dans plusieurs villes lors du réveillon

Salzbourg, Autriche.

Salzbourg, Autriche.

Les services de sécurité autrichiens ont été sollicités pour des viols commis lors de la nuit du premier janvier 2017, comme ce fut le cas en 2016 (alors que les médias étaient focalisés sur l’Allemagne). 

Le très sérieux quotidien Der Standard rapporte  dans son édition du 2 janvier, plusieurs cas. A Salzbourg, une allemande de 31 ans a été attaquée sexuellement par un « migrant » afghan de 18 ans, tout comme à Innsbruck (Tyrol) où 11 femmes ont signalé s’être fait agressées par des « Nord-Africains » sur la place du marché, pourtant très fréquentée. A Graz (Styrie) une femme s’est faite violée par un migrant non identifié, entre 26 et 30 ans rapporte la victime. 

La police avait anticipé (!) en distribuant 6000 « alarmes anti-harcèlement » que les femmes peuvent actionner lors de situations de danger. ( Résumé d’un article original de Breitbart)

Relire nos précédents articles sur les viols autorisés en islam, notamment par Mahomet concernant les femmes captives issues du butin de guerre.

Les imâms « norvégiens » justifient des viols en nette hausse

norway-flag-burned-by-muslims-in-norway-not-eu-flag-in-photo

« Selon des études statistiques rendues publiques par la police norvégienne, 100% des viols commis à Oslo depuis 2005 l’ont bien été par des immigrés « non-occidentaux ». Les enquêtes, régulièrement publiées dans le quotidien « Dagbladet » (équivalent de notre « Parisien »), précisent que ces crimes ont tous été commis par des Kurdes, des Pakistanais ou des Africains, notamment des réfugiés somaliens, nombreux dans ce pays. […] Le 23 juin dernier, après le viol de quatre Norvégiennes en une seule nuit, la chaîne de télévision a profondément remué l’opinion publique en faisant témoigner deux jeunes femmes. La première a raconté avoir été agressée alors qu’elle rentrait chez elle. Elle a été « frappée et violée pendant des heures » par un immigré qui la jugeait « provocante ». L’autre a été victime d’un Pakistanais bavard et porté sur l’exégèse coranique. Il a notamment pris le temps de lui expliquer que la religion musulmane l’autorisait à la violer […]  Des imams, interrogés par les autorités, estiment que ces viols seraient dus «au comportement insouciant ou provoquant des jeunes filles norvégiennes ». »

Source: Minute du 27 juillet au 3 août 2011.

Allemagne : un groupe de musulmans assaille une piscine nudiste en hurlant des injures et des menaces

0019b91ec981132cf2c904Lu sur Atlantico du 27/07/16 :

« Six hommes ont fait irruption dans une piscine naturiste de l’état de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, en Allemagne. Selon les témoins, ils étaient barbus et parlaient arabe ainsi qu’allemand. Ils ont crié « Allahu akbar », craché sur les femmes et les enfants présents, traité les femmes de « salopes » et d’ »infidèles », et prévenu que les personnes présentes seraient « exterminées ». La natation naturiste serait une tradition appréciée dans cette région. 

Une femme présente a résumé les propos des hommes : « Nous, [les femmes allemandes] sommes toutes des salopes et ils nous extermineront toutes ». Les hommes étaient barbus et ont vociféré des injures en allemand et en arabe, selon les témoins, rapporte le Daily Mail.

Toujours selon les témoignages, les hommes ensuite auraient quitté l’endroit et seraient allés à un autre parc aquatique où ils auraient renouvelé un comportement similaire. 

Depuis l’arrivée des migrants en Allemagne, il y a eu plusieurs incidents de viols et d’agressions sexuelles commis contre des femmes et même des enfants dans des piscines publiques. Le mois dernier, un rapport secret de la police de Düsseldorf, fuité dans la presse, avertissait de l’ »inquiétude grave » des responsables policiers face à l’augmentation des crimes sexuels commis par des réfugiés dans les piscines publiques. De plus en plus de municipalités affichent dans les piscines des pictogrammes pour enseigner aux migrants comment respecter les femmes et les enfants.Lire la suite

« Le viol d’une femme alaouite ou chrétienne n’est pas contraire aux préceptes de l’Islam »

Capture d’écran 2016-02-16 à 17.47.13

Voir la fatwa ici 

Lu sur l’Agence Fides, traduit par Le Salon Beige :

« La conquête du quartier de Cheikh Maksoud à Alep par la milice anti-Assad pourrait marquer le sort de la métropole battue pendant des mois par une guerre civile sanglante. « Ce quartier», confirme à l’Agence Fides le Père David Fernandez, un missionnaire de l’Institut du Verbe Incarné – est situé sur une colline surplombant Alep et est un point stratégique pour ceux qui veulent conquérir la zone centrale de la ville, où il y a aussi des bâtiments gouvernementaux. On me dit que déjà de nombreuses rues du centre-ville ont été fermées et personne ne peut passer à travers ces rues, parce que des snipers tirent sur tout ce qui bouge.

Parmi les fugitifs, des nouvelles sur les meurtres et les viols de femmes commis ont circulé. « Même moi, j’en ai entendu parler », dit le père David, « mais l’information que nous recevons est parfois contradictoire, et pour le moment il n’y a aucun moyen de la vérifier. » Hier, une fatwa émise par Yasser al-Ajlawni – un salafiste jordanien résident à Damas – a été émise sur le réseau social, qui déclare légale pour les opposants au régime de Bachar al-Assad le viol commis contre toute femme syrienne non sunnite. Selon le cheikh, la capture et le viol de femmes alaouites ou chrétiennes ne sont pas contraires aux préceptes de Islam. »

Sur cette question de la légalité du viol en islam (sur les femmes considérées comme butin de guerre), lire notre article précédent.

La Suède souhaite renvoyer jusqu’à 80 000 clandestins (dits « migrants »)

La Suède, submergée par l’arrivée de clandestins tentant d’obtenir l’asile, essentiellement des Afghans, Soudanais, Irakiens, veut désormais  changer sa politique d’accueil. Le gouvernement, sous pression des patriotes du parti des Démocrates de Suède (SD), comptant 49 députés, veut renvoyer par charter des dizaines de milliers de « migrants ». L’opinion publique a été bouleversée par la multiplication des viols et des faits de délinquance des étrangers.

Le viol des captives et esclaves est autorisé par le Coran et la Sunna

violAu cours du jihâd, la femme de l’ennemi fait partie du butin. A ce titre, le musulman dispose de son corps une fois qu’il l’a réduit en esclavage. Le rite malékite, officiel au Maroc et en Algérie, choisi par l’Institut de théologie de la Grande mosquée de Paris, se base sur un ouvrage fondamental : Al-Muwatta’  « synthèse pratique de l’enseignement islamique » de Abdu-llah Mâlik, jurisconsulte médinois du septième siècle appelé communément « l’imam des imams ». Al-Muwatta’ est tellement populaire chez les musulmans qu’il s’en vend à la Fnac et au Virgin Mégastore, ainsi qu’à la « librairie-boutique » de l’Institut du Monde Arabe.

Voici ce qu’on peut y lire à la page 450 de la traduction de Muhammad Diakho pour les éditions Albouraq :

(1262) 95- « Ibn Muhayriz a rapporté : « j’entrai à la mosquée et à la vue de Abû Sa’îd al-Khudrî, je m’assis près de lui et je lui demandai au sujet de l’éjaculation en dehors de l’utérus. Il me répondit : « Nous quittâmes Médine avec Mahomet dans une expédition contre les Banû al-Muçtaleq. Nous prîmes pour captives les meilleures femmes arabes. Comme nous les désirions, et que nous souffrions de notre célibat, nous avions voulu avancer des rançons en échange des captives, puis de cohabiter avec elles en éjaculant en dehors de l’utérus. Alors, nous nous dîmes : « Ferons nous cela sans le demander à Mahomet qui est parmi nous ? » En le lui demandant il répondit : « Il n’y a pas de mal à faire cela » »

Voici un « hadith Sahîh » soit une « tradition authentique » rapportant un épisode de la vie de Mahomet, sur qui tout bon musulman doit calquer son comportement  :Lire la suite