Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Actualités

Strasbourg : notre Direct actualisé. 3 morts.

  • Infos du 13 décembre: : Une douzaine de policiers vient de faire une perquisition au domicile parisien de l’une des sœurs de Chérif Chekatt, le terroriste présumé des attaques de Strasbourg.Vers 14h, ils ont investi le logement de cette sœur de l’assaillant et de son beau-frère, qui serait médecin, boulevard Raspail à Paris. Une autre de ses sœurs qui était venue en visite, était présente au moment de la perquisition, selon une source proche de l’enquête, tandis que Chérif Chekatt ne s’y trouvait pas.
  • Infos du 12 décembre:
  • 16 h : deux frères de Cherif Chekatt en garde à vue, dont un également fiché S. Deux autres membres de la famille en garde à vue. 
  • Infos du 11 décembre
  • 23H : deuxième opération de police place Broglie, crainte d’un deuxième tireur. 
  • à 22h 30 le tireur est toujours retranché rue d’Epinal à Neudorf, armé. Des échanges de coup de feu ont eu lieu avec la police. 

L’auteur, Cherif Chekatt, est né à Strasbourg, il a 29 ans. Titulaire de la nationalité algérienne et française. Fiché S depuis 2016 par la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) pour des motifs de radicalisation, surtout connu des services de police pour des faits de droit commun, notamment de multiples braquages, agressions et tentative d’homicide en France et en Allemagne. Il a déjà fait l’objet de 27 condamnations. Le maire de Strasbourg, Roland Ries, l’a lui-même défini comme un criminel au «passé judiciaire lourd». «Il a purgé ses peines», a précisé Christophe Castaner.. Les gendarmes avaient ce matin perquisitionné son domicile dans le cadre d’une affaire de braquage, ils y ont trouvé une grenade. Ce qui peut expliquer un passage à l’acte précipité.

Plusieurs coups de feu ont été tirés dans le centre-ville de Strasbourg, vers la Grand Rue, à proximité des marchés de Noël, mardi 11 décembre dans la soirée, a appris France Bleu Alsace auprès du président d’Eurométropole de Strasbourg. Il y a quatre morts et 9 blessés, dont deux en urgence absolue, a indiqué une source proche du dossier à franceinfo.

Une arme automatique et une arme blanche ont été utilisées dans la fusillade de Strasbourg, selon les informations recueillies par franceinfo. « L’auteur des faits est identifié et activement recherché », précise la préfecture. Il est fiché S, selon les informations de franceinfo. Il est également connu pour des faits « de droit commun », a indiqué Christophe Castaner sur franceinfo. Le ministre de l’Intérieur doit se rendre sur place. La section antiterroriste du parquet de Paris se saisit de l’enquête.

Plus largement,  20.459 personnes sont inscrites au fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste dont 3.391 (16,5%) sont de nationalité étrangère et 619 ont une double nationalité au 28/09/2018 (Ministère de l’intérieur). 

 

Trèbes : opération antiterroriste en cours dans l’Aude

INFO MIDI LIBRE – Des interpellations se déroulent ce mardi 11 décembre au matin, dans l’agglomération de Carcassonne, dans le cadre de l’enquête sur le terroriste qui avait tué quatre personne, dont le colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame le 23 mars 2018.
Une opération antiterroriste a été déclenchée ce mardi 11 décembre au matin dans l’Aude par les juges parisiens chargés de mener l’enquête sur les attaques de Trèbes et de Carcassonne du 23 mars dernier, qui avaient coûté la vie à quatre personnes, dont le colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame. Des policiers de la DGSI et de la Direction générale de la police judiciaire ont effectué plusieurs interpellations, dans l’entourage de Redouane Lakdim. (…)Ce coup de filet intervient deux mois après une précédente opération menée chez des proches du terroriste : le 16 octobre, plusieurs arrestations avaient été effectuées dans l’Aude, les Bouches-du-Rhône et l’Hérault, Trois suspects avaient alors été mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes et avaient été incarcérés.

Le pakistanais qui a tué le prof d’anglais du pôle Léonard de Vinci est bien un islamiste radical

Arc de Triomphe : les premiers condamnés ont des prénoms musulmans


Lu dans L’Express du 4 décembre (extrait) :

Trois receleurs de l’Arc de triomphe

Il y a aussi la délinquance d’opportunité de jeunes franciliens, comme l’a signalé le nouveau procureur de Paris Rémy Heitz. Profil qui semble correspondre à un trio d’habitants de Bondy âgés de 21 ou 22 ans, Mohamed, Oualid et Miloud. Ils sont poursuivis pour recel du vol de six pièces dorées issues du pillage au sein de l’Arc de triomphe. Ils ont été interpellés Porte de Pantin, à 3 heures du matin, à bord d’une BMW roulant à vive allure. (…) Le tribunal a pris en compte cet argument : seuls Mohamed et Oualid sont condamnés à 90 jours-amendes, de respectivement 20 et 15 euros. Lire l’article intégral

Issy-Les-Moulineaux : André Santini (UDI) prépare une grande mosquée

Lu sur Boulevard Voltaire :

La majorité municipale de la mairie d’Issy-les-Moulineaux, dirigée par l’inoxydable André Santini, n’en fait jamais assez… Cette fois-ci, c’est le projet de méga-centre culturel accompagné d’une mosquée de plus de 1.000 places à horizon 2020 qui attend les Isséens.

C’est lors d’une réunion publique, le 16 octobre dernier, que les habitants, venus nombreux, ont découvert ce projet décidé de longue date et en catimini. Le projet initial de 2015 avait, pour le coup, totalement échappé aux riverains car porté en partie par la communauté d’agglomération SPL Seine Ouest Aménagement, qui a piloté l’affaire, à l’écart de toute consultation citoyenne…Lire la suite sur Boulevard Voltaire

Le MuslimPost (principal site musulman) relaie complaisamment le comité Adama

L’actualité des Gilets Jaunes est vaste, mais le Muslim Post choisit de traiter l’actualité en relayant l’appel du petit collectif Adama, du nom d’un jeune mort lors d’une interpellation à cause d’une déficience cardiaque, extrait :Lire la suite

Tariq Ramadan: « Il y a eu des fautes. Je ne nie rien »

Lâché progressivement par le Qatar :

« Pour Tariq Ramadan, les ennuis ne se limitent pas à la Suisse. Un autre coup est venu du Qatar, le principal bailleur de fonds du théologien qui finance sa chaire à l’université d’Oxford et qui lui verse aussi de très généreux émoluments pour diriger le CILE, centre de recherches sur l’éthique islamique rattaché à l’université de Doha. Mohamed el-Moctar el-Shinqiti, analyste politique et intervenant très écouté sur la chaîne Al Jazeera, a publié mercredi sur son blog un texte appelant les musulmans à ne plus soutenir Tariq Ramadan, «accro au sexe avec un mépris des personnes abusées et usant de tromperie envers les musulmans». Lire dans Libération

Les islamistes attaquent Alep au gaz dans l’indifférence des médias français

Une femme syrienne soignée dans un hôpital à Alep, le 24 novembre 2018.

Lu sur RT :

La diplomatie syrienne, qui accuse des groupes rebelles et djihadistes d’avoir utilisé du gaz dans une attaque de roquettes contre Alep survenue le 24 novembre, a pointé du doigt le rôle des Etats étrangers dans l’obtention d’armes chimiques par des organisations terroristes. (…) La veille, en fin de soirée, citant des sources médicales, l’agence de presse syrienne Sana avait fait savoir que l’attaque ayant visé Alep avait provoqué au moins 100 cas de suffocation parmi les civils. De son côté, le directeur des services de santé d’Alep, Ziad Hajj Taha, avait évoqué une probable attaque au gaz de chlore toxique, sur la base des symptômes présentés par les blessés.

Des experts russes ont utilisé des «analyseurs de gaz» pour confirmer la contamination chimique des zones touchées, selon un porte-parole des troupes de protection radio, chimique et biologique des Forces armées russes (NBC). Des échantillons de terre, ainsi que des fragments de bâtiments et de munitions, ont été récupérés afin d’établir la composition de la substance toxique utilisée par les combattants lors de l’attaque. 

Riposte russe :

Le ministère russe de la Défense a annoncé ce 25 novembre que l’armée russe avait mené des frappes aériennes en Syrie contre plusieurs positions de «groupes rebelles et djihadistes». Moscou accuse ces groupes d’avoir utilisé des armes chimiques lors de l‘attaque du 24 novembre dans le nord-ouest d’Alep, zone contrôlée par les forces gouvernementales.

«Toutes les cibles ont été détruites», a précisé le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, qui a indiqué que l’armée russe avait visé des «groupes terroristes» se trouvant dans la zone tampon d’Idleb, contrôlée par le groupe djihadiste Hayat Tahrir al-Sham. Ces derniers ont tiré sur un quartier d’Alep à l’aide de lance-grenades des «explosifs contenant apparemment du chlore», a poursuivi Igor Konachenkov, citant une source militaire russe sur place.

La réforme de la loi de 1905 : des pistes intéressantes ?

L’Opinion du 5 novembre a révélé l’avant-projet de la réforme de la loi sur les cultes de 1905, amendée au fil des ans, les nouvelles dispositions seraient nombreuses.

Étudions leur pertinence point par point :Lire la suite

Coups de fouet et chocs électriques pour les féministes saoudiennes emprisonnées

Selon des informations du « Monde », neuf militantes arrêtées par Riyad en milieu d’année ont été torturées. C’est la première fois que des détenues sont soumises à de tels traitements dans le royaume. A lire dans Le Monde

Page 3 sur 85«12345»102030...Dernière »