Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Actualités

Attaque islamiste à Liège : deux policiers tués, le djihadiste neutralisé

Benjamin Herman, agé de 36 ans a pu obtenir une permission de sortie ce lundi de la prison de Lantin à Liège. 

Le détenu a pu quitter la prison pour quelques heures, dans le cadre de la préparation à sa réinsertion.

Il était bien connu des services de police pour des faits de vols, de dégradations aux biens publics et de petits trafics de drogue. Délinquant jugé très violent, il a été condamné, entre autres, pour trafic de drogue. Mais il n’était pas connu pour radicalisme. Il s’est, semble-t-il, radicalisé en prison à Lantin où il y a fait un passage en 2017.


Lu sur RTBF mardi 29 mai 2018 à midi :
Le bilan est lourd : en plus de l’assaillant, deux policiers et le passager d’une voiture qui circulait dans le quartier ont été tués. On dénombre également deux autres blessés.

L’acte terroriste est privilégié.

Une fusillade suivie d’une prise d’otage
Les faits se sont déroulés vers 10h à hauteur du café des Augustins. Après avoir tiré sur les policiers, l’homme s’est réfugié dans l’enceinte de l’athénée Léonie de Waha, où il a pris une femme de ménage en otage.

Les élèves du lycée Waha sont en sécurité sous protection de la police.

La rue d’Avroy reste pour l’instant fermée à la circulation.

Sur la Belgique lire nos articles d’archives :

Molenbeek: 90 associations musulmanes dissoutes et 3 mosquées fermées

Belgique : la théorie du djihad armé offensif dans la formation d’imams et profs de religion islamique

L’imâm salafiste de la Grande Mosquée de Bruxelles va être expulsé

« J’ai entendu l’apologie de la pédophilie dans une grande mosquée de Bruxelles » Farah Kay

François Molins informe que 40 islamo-terroristes sortiront avant 2019

Milan : un égyptien menace les passants avec un couteau au cri d’ ‘Allah Akbar’

Lu dans Il Giorno du 28 mai 2018 :

Il marchait dans les rues, brandissant un couteau et criant « Allah Akbar », sans blesser heureusement qui que ce soit. L’homme a été signalé à l’application de la loi par certains passants. Les carabiniers ont réussi à l’arrêter non sans peine: il est âgé de 37 ans et vient d’Egypte. L’accusation est  » résistance et violence sur un fonctionnaire ».

Joseph Fadelle, converti de l’islam au Christ : « La plupart des musulmans ignorent le Coran »

Joseph Fadelle, irakien réfugié en France après avoir été persécuté en Irak pour s’être converti au catholicisme (prison, torture, victime de tirs par son propre frère!) exhorte à sensibiliser les musulmans aux danger du Coran, livre de haine dont Dieu ne saurait être l’auteur. Il a témoigné au forum Jésus Le Messie dimanche 26 mai 2018. Son livre « Le Prix à payer » a rencontré un large public et est paru en poche pour 6 euros.

Illustration de la connivence entre EMF (étudiants UOIF) et UNEF à l’université de Caen

Pour comprendre la radicalité de l’EMF, lire le livre-confession de son ancien dirigeant (Frère musulman repenti) Mohamed Louizi.

Grèce : émeute géante dans un camp de migrants, des Kurdes attaqués par des Musulmans parce qu’ils ne faisaient pas le ramadan, 72 blessés

Lu dans Rudaw.net / Kurdistan24 (traduit par Fdesouche)

Dans le camp de réfugiés de Moria sur l’île de Lesbos, en Grèce, une bagarre géante entre Kurdes, accusés de ne pas faire le ramadan, et réfugiés syriens et irakiens musulmans a fait 10 blessés graves.

Le représentant du Parti démocratique du Kurdistan (PDK) en Grèce, Sarbast Mohammed, a déclaré au Kurdistan 24 qu’aucun Kurde n’était mort dans les affrontements qui ont éclaté ce week-end dans un camp de réfugiés grecs. Il a cependant confirmé que dix d’entre eux étaient grièvement blessés, tous d’Afrin, de Kobani et de Sulaimani.

Il a indiqué que 72 personnes au total avaient été blessées lors des affrontements et que les autorités grecques avaient arrêté trois suspects ethniquement arabes.

Mohammed a également suggéré que de nombreux réfugiés dans le camp ont hérité d’une idéologie similaire à celle de l’État islamique (EI).

Moro Tarbush, un réfugié kurde syrien vivant dans le camp a déclaré que les assaillants se sont servis de bâtons et de barres de métal pour battre un homme de 60 ans, lui cassant les jambes et les pieds.

La police est arrivée plus tard pour rétablir l’ordre, mais les tensions ont perduré pendant des heures.

Les djihadistes revenants d’Irak et de Syrie seront presque tous libérés avant dix ans

Le Centre d’analyse du terrorisme (site) vient de publier le 25 mai 2018 un rapport intitulé « La justice pénale face au terrorisme, le traitement judiciaires, des filières sirop-irakiennes (2014-2017) » téléchargeable ici. 

« Le Centre d’Analyse du Terrorisme (CAT) estime que depuis janvier 2013, 980 français ou résidents ont manifesté des velléités de départ vers la zone syro-irakienne tandis que 1269 individus dont 538 enfants seraient toujours présents en Syrie et en Irak et que 335 sont revenus en France (dont 258 majeurs et 77 mineurs). »

Extrait du rapport :

« Début janvier 2018, 12 revenants jugés entre 2014 et 2017 ont théoriquement déjà été libérés. Sur l’ensemble des revenants jugés, 45% d’entre eux soit 37 personnes auront purgé leur peine d’ici 2020. 44% des individus, soit 36 personnes, auront purgé leur peine entre 2021 et 2023 ; les 11% restant concernent 9 individus qui auront purgé leur peine après 2023. »

La peine maximum a été infligée aux hommes de la famille Garrido qui s’illustrèrent sur une vidéo de l’Etat Islamique en brûlant leur passeport, et en appelant les musulmans en France à commettre des attaques terroristes : seulement 15 ans de prison, alors qu’il serait plus prudent d’enfermer à vie ces islamistes qui ne renieront sans doute jamais leur foi.

La France, par le laxisme de sa justice, va devoir se préparer à affronter un futur sanglant. 

Observatoire de l’islamisation, mai 2018.

Avignon : des turcs s’en prennent à l’affichage de la Une du Point consacré à « Erdogan le dictateur »

Draguignan : Il crie « Allah akbar » dans un hôpital, six mois de prison ferme

Lu dans www.ouest-france.fr

Un homme a créé la panique en hurlant « Allah akbar » et en imitant le bruit d’une explosion sur le parking de l’hôpital de Draguignan (Var) vendredi. L’homme voulait simplement « faire peur », selon les autorités qui l’ont interpellé. Jugé en comparution immédiate, il a écopé d’une peine de prison de six mois ferme.

Un homme qui rendait visite à une personne hospitalisée vendredi 18 mai à l’hôpital de Draguignan (Var) a complètement perdu les pédales. Dans la chambre, il a dû faire face aux cris récurrents de la patiente, atteinte de démence.

Excédé, l’individu a lui aussi perdu le contrôle de lui-même et s’est mis à hurler « Allah akbar »sous le patio conduisant au parking de l’établissement, rapporte Var Matin. Il a ensuite imité ensuite le bruit d’une explosion, « joignant à la parole un geste explicite », précise le quotidien.

« L’islam dans le terrorisme islamique » : livre important de l’islamologue Ibn Warraq

Acheter ici

Ibn Warraq aborde plusieurs idées fausses concernant la cause du terrorisme islamique. Beaucoup de chercheurs refusent de prendre en compte les croyances des terroristes et beaucoup semblent penser que le  » terrorisme islamique  » n’a émergé que depuis une quarantaine d’années.. Ibn Warraq, d’autre part, soutient que nous devons prendre au sérieux les croyances des djihadistes. Les actes de l’EI, des Talibans ou de tout autre groupe djihadiste ne sont pas des actes de violence au hasard commis par une foule de vandales psychopathes, frustrés et appauvris, mais des opérations soigneusement planifiées et stratégiques qui font partie d’une longue campagne menée par des musulmans instruits et riches qui souhaitent instaurer un Etat islamique basé sur la charia, la loi sainte islamique dérivée du Coran, de la Sunna et des Hadiths.
Lire la suite

Page 3 sur 74«12345»102030...Dernière »