Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Actualités

L’inquiétante rencontre entre prédicateurs islamistes à St Denis tolérée par Castaner

Lu sur Atlantico du 14 mai (extrait) 

Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux

Un « Grand remplacement » dans les urnes souhaité par le parti musulman aux Européennes


Supplément économie spécial halal dans Le Parisien pour débuter le ramadan

Le Parisien du 6 mai 2019 donne dans le remplacement éditorial pour s’adapter au remplacement de population dans la région parisienne. Plusieurs articles sur l’économie du halal dans ce dossier :

Extraits de ces deux articles : « En France, nous ne pouvons pas nous baigner, notre foi nous l’empêche. Ici, nous savons surtout que nous ne serons pas jugées, même en burkini », souligne Alya, touriste de 37 ans. (…) Les tarifs des établissements « halal friendly » sont plus élevés que ceux d’un hôtel classique de même standing. (…) L’aspiration à vivre des vacances halal est nouvelle. Elle a véritablement pris de l’épaisseur ces trois dernières années. Avec une demande extrêmement forte chez la classe moyenne musulmane française. »

Fontainebleau: un afghan jugé avec laxisme pour apologie du terrorisme, menaces de mort sur des militaires de Sentinelle et dégradations

Lu sur Actu Fr du 9 avril (extrait)  :

Basit, un Afghan aujourd’hui âgé de 19 ans […] qui a le statut de réfugié politique en France, comparaissait pour apologie du terrorisme au tribunal correctionnel de Fontainebleau… Il était aussi poursuivi pour avoir dégradé le portail de la sous-préfecture de la cité impériale et menaces de mort contre les Sentinelles qui patrouillaient devant le château, le 4 avril dernier. […] Basit avait alors lancé : « Tu connais Daech ? Je suis Daech ! ». Des propos accompagnés d’un mime de tir à l’arme automatique. [..]

Les juges, qui ont relaxé Basit pour l’apologie du terrorisme, ont prononcé pour le reste un an de prison avec sursis et mise à l’épreuve durant 36 mois, avec obligation de soins et de formation ou de travail. Le jeune homme, qui aura l’interdiction de fréquenter le château de Fontainebleau, bénéficiera d’une prise en charge sanitaire et psychologique pour sa réinsertion et acquérir les valeurs de la citoyenneté.

Rappel : des clandestins afghans imposés par le préfet du 94 dans le gymnase de Bry-sur-Marne (avril 2019)

Le ramadan met les commerçants montpellériens en alerte : violences, bagarres etc.

Lu sur Actu.fr (extrait) :

Insécurité oblige, le collectif des commerçants de Gambetta, à Montpellier n’en peut plus : il a le soutien de Brigitte Roussel-Galiana et en appelle au maire, Philippe Saurel.

Un des responsables de ce collectif qui tire, une nouvelle fois, la sonnette d’alarme, Ajouri M. explique que, « depuis 4 ans maintenant à la même période durant le mois saint du ramadan, le quartier Gambetta est le théâtre de violence et de tension hors norme. Et le ramadam arrive pour un mois ».

Il énumère le quotidien de ce quartier des faubourgs Sud de la ville : « bagarres sanglantes , coups de couteau, échanges de coups de feu, sur fond de vente à la sauvette de fruit et légumes, de cuissons et de fritures dans des bains d’huiles aux conditions d’hygiène plus que douteuses et le tout à l’aide de bouteilles de gaz à même le trottoir, alors que nous  sommes en plan vigipirate » .

Les services de police, Sécurité publique et municipale, interviennent régulièrement, mais, après leur départ, les trublions sont de retour. Lire la suite

L’AFD voit son budget augmenter de 10 à 18 milliards pour 2022…et finance les pro palestiniens boycottant Israël

Lu dans L’Opinion du 29 mars 2019 (extrait) : 

« Institution financière publique, l’Agence Française de Développement a, par deux fois au moins l’an dernier, soutenu financièrement manifestation et association appelant à un boycott de l’Etat hébreu, pourtant interdit par la loi. (…) . En 2017, elle a ainsi alloué 320 000 euros à l’Association France Palestine solidarité. Celle-ci, qui affiche ouvertement son soutien au BDS en bannière de son site Internet, a reçu pour l’heure la moitié de ces fonds pour le développement de deux projets agricoles en Cisjordanie, en partenariat avec l’association Ma’an development center. Or, soulignait la députée LR Constance Le Grip dans une question écrite le 23 octobre, « un employé de cette structure », décédé lors de manifestations dans la bande de Gaza en mai 2018, appartenait au Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), « organisation tristement connue pour ses activités terroristes depuis les années 1970 ». Lire l’article intégral sur L’Opinion

Rappel de notre documentaire sur cette agence :

La France va faire exploser son aide aux pays en développement de 10,3 milliards d’euros en 2017 à 18 milliards d’euros en 2022 (rapport du Sénat) source : http://www.senat.fr/notice-rapport/2018/r18-104-notice.html

Attentat déjoué : la cellule islamiste voulait s’attaquer à l’Elysée.

Une information du Parisien du 2 mai :

En garde à vue, ils n’ont pas caché leur adhésion à l’islam radical. Ni leur projet d’action violente, déjà à un stade avancé lors de leurs interpellations. Selon des sources concordantes, les quatre suspects, Alexandre B., Karim B., Anis M. et M.C., arrêtés vendredi et mis en examen mardi pour « association de malfaiteurs terroriste et criminelle » et écroués, envisageaient d’attaquer l’Élysée à la Kalachnikov (…) Le groupe, qui échangeait sur des messageries chiffrées et se revendique de Daech, avait collecté 1200 euros pour acquérir un fusil d’assaut Kalachnikov. Des réunions entre les protagonistes ont eu lieu à Chelles (Seine-et-Marne). Un passage à l’acte lors du début du ramadan ce week-end a été évoqué, précipitant le coup de filet des enquêteurs de la DGSI.

L’un des suspects, M.C., le mineur, était fiché S : il avait été condamné pour un projet de départ en Syrie puis placé en centre éducatif fermé. Les trois autres n’étaient connus que pour des délits de droit commun. Le plus âgé, Alexandre B., était fonctionnaire à la mairie de Paris, affecté à un stade du nord de la capitale. Lire l’article dans Le Parisien

« Je serai intraitable avec l’islam politique » affirme Macron. Ses élus collaborent pourtant avec.

Lors de son discours du jeudi 25 avril, Emmanuel Macron prétend qu’il va dorénavant être intraitable avec l’islam politique, comprendre l’islamisme. Avec des députés et maires LREM qui inaugurent les mosquées des Frères Musulmans et des salafistes (preuves dans ce documentaire) cela semble être que pure communication.

Sri Lanka: deux frères islamistes au cœur de l’enquête


Lu dans Le Figaro du 23 avril 2019 :

Ils figuraient parmi les kamikazes, auteurs d’un carnage lors du dimanche de Pâques au Sri Lanka. Selon plusieurs sources proches de l’enquête, deux frères islamistes ont joué un rôle clé dans les attentats qui ont tué plus de 320 personnes dans trois hôtels de luxe et trois églises, en pleine messe, notamment à Colombo. Les autorités attribuent pour le moment ce bain de sang au mouvement islamiste local National Thowheeth Jama’ath (NTJ). L’organisation n’a cependant pas revendiqué les attaques, à l’inverse de l’État islamique, qui a affirmé qu’elles étaient le fait de «combattants de l’État islamique». Mardi, le premier ministre sri-lankais, Ranil Wickremesinghe, a déclaré qu’il pouvait effectivement y avoir «des liens» entre les attentats de dimanche et l’État islamique.

Les deux frères, âgés entre 20 et 30 ans, dont les noms n’ont pas été révélés, étaient d’origine aisée et fils d’un riche commerçant d’épices. Selon les policiers, ces suspects, qui sont morts dans les attaques, dirigeaient une «cellule terroriste» familiale et jouaient un rôle clé au sein du NTJ. Les enquêteurs ignorent toutefois encore si les attaques sont le fait de cette seule «cellule», ou d’équipes séparées mais coordonnées (…)

Les forces de l’ordre ont arrêté à ce jour 40 personnes en lien avec les attentats, qui ont fait 320 morts et 500 blessés. Si l’un des deux frères avait donné de faux détails sur son identité lors de son enregistrement à la réception de l’hôtel, l’autre avait en revanche inscrit sa véritable adresse. Cela a guidé la police jusqu’à leur résidence familiale à Orugodawatta, quelques heures seulement après les explosions. «Lorsque les forces spéciales sont allées là-bas pour enquêter, la femme d’un des frères a actionné des explosifs, se tuant avec ses deux enfants», a déclaré un responsable policier. Trois commandos de la police ont également péri dans la déflagration, qui a causé l’effondrement du plafond. Lire la suite dans Le Figaro

Sri Lanka: un des terroristes musulmans a été identifié selon CNN Inde


Information repérée par la RTBF:

Selon CNN Inde, l’un des terroristes à la base des attaques qui ont frappé quatre hôtels et trois églises et fait plus de 200 morts. Son nom : Zahran Hashim. Il serait l’un des kamikazes. Il aurait également tenté de mener une autre attaque terroriste plus tôt dans le mois. 

C’est une information à prendre avec précaution mais selon la chaîne de télévision indienne CNN News18, l’un des terroristes à la base des attaques qui ont frappé le Sri Lanka ce matin aurait été identifié. Il s’agirait de Zahran Hashim. La chaîne cite une source au sein des « unités de renseignement« . 

Toujours selon le média indien, il aurait été à la base d’une tentative d’attaque terroriste sur la Haute Commission de l’Inde basée à Colombo, la capitale du pays, le quatre avril dernier. Attaque qui aurait échoué. 

La chaîne annonce également qu’il y aurait au moins « deux kamikazes sur les six attaques qui ont été perpétrées« .