Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Actualités

Assigné à résidence pour apologie du terrorisme, un algérien disparait de Valence

Lu sur France Bleu du 20 mai 2019

Depuis deux mois, un Algérien vivant à Valence et condamné pour apologie du terrorisme a disparu dans la nature suite à une décision de justice. Il aurait dû être reconduit en Algérie mais il a été assigné à résidence et en a profité pour disparaître. 

La justice a-t-elle laissé filer un homme dangereux ? Depuis deux mois, un Algérien vivant à Valence et radicalisé a disparu. Un profil plutôt inquiétant. Il est l’auteur de nombreuses publications sans équivoque sur les réseaux sociaux où il poste des images de kalachnikov, de combattants et où il écrit notamment « Accorde la victoire aux moudjahidines de Daech ». Il reconnaît même avoir été abordé pour livrer des colis contenant « des objets dangereux ».

Interdiction du territoire français

Le 18 mars dernier, le tribunal correctionnel de Valence le condamne à un an de prison et dix ans d’interdiction du territoire français. L’homme fait déjà l’objet d’une obligation de quitter le territoire français pour une précédente condamnation pour violences conjugales. Dès sa sortie du tribunal, il est arrêté et conduit en centre de rétention administrative de Lyon. Lire la suite

Note: Les « assignations à résidence », nous l’avons déjà dit ici, sont purement théoriques car il s’agit de pointer au commissariat une fois par jour et de rester libre le reste de la journée. Le laxisme judiciaire prépare de nouvelles attaques islamistes à l’avenir, c’est mécanique.

Villejuif : islamiste agresse au couteau deux personnes criant « Allah Akbar »

Selon les informations de France Bleu Paris, un homme a agressé au couteau et à la barre de fer deux personnes ce dimanche en début d’après-midi rue de Stalingrad à Villejuif dans le Val-de-Marne. Selon une source policière, il aurait crié « Allah Akbar ». Un homme a été légèrement blessé au menton par un couteau, une deuxième personne a été frappée avec une barre de fer. Elle est également légèrement blessée.

Un homme interpellé

Un homme a été interpellé. Il est inconnu des services de police a précisé la préfecture de Police.

Villejuif est une ville gangrenée par l’islamisme. Déjà, un laboratoire de confection d’explosif a été mis à jour en septembre 2017. En 2015  l’islamiste Sid Ahmed Ghlam y assassina Aurélie Châtelain et voulait aussi attaquer l’église de la ville.

Des femmes islamistes pénètrent dans une piscine municipale pour se baigner en burkini, interdit.

Ce vendredi en fin de journée, une dizaine de femmes musulmanes, soutenues par l’association Alliance Citoyenne, sont allées se baigner dans une piscine grenobloise en maillots de bain couvrants, contrairement au règlement qui l’interdit. Taous Hammouti explique les raisons de cet acte « de désobéissance civile ».LeDauphiné

La liste Renaissance LREM: des candidats pro islamisation (preuves)

Petit point sur la liste Renaissance de la République En Marche LREM : refus d’expulser les clandestins étrangers délinquants (Pascal Canfin), vote de subventions publiques (610 000 euros!) pour une grande mosquée radicale (Fabienne Keller), rencontre avec le président islamiste turc Erdogan et pour le droit de vote des étrangers (Rafik-Elmrini) , pour la Turquie en Europe (Bernard Guetta) : des candidats qui font le jeu de l’islamisation.

L’inquiétante rencontre entre prédicateurs islamistes à St Denis tolérée par Castaner

Lu sur Atlantico du 14 mai (extrait) 

Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux

Un « Grand remplacement » dans les urnes souhaité par le parti musulman aux Européennes


Supplément économie spécial halal dans Le Parisien pour débuter le ramadan

Le Parisien du 6 mai 2019 donne dans le remplacement éditorial pour s’adapter au remplacement de population dans la région parisienne. Plusieurs articles sur l’économie du halal dans ce dossier :

Extraits de ces deux articles : « En France, nous ne pouvons pas nous baigner, notre foi nous l’empêche. Ici, nous savons surtout que nous ne serons pas jugées, même en burkini », souligne Alya, touriste de 37 ans. (…) Les tarifs des établissements « halal friendly » sont plus élevés que ceux d’un hôtel classique de même standing. (…) L’aspiration à vivre des vacances halal est nouvelle. Elle a véritablement pris de l’épaisseur ces trois dernières années. Avec une demande extrêmement forte chez la classe moyenne musulmane française. »

Fontainebleau: un afghan jugé avec laxisme pour apologie du terrorisme, menaces de mort sur des militaires de Sentinelle et dégradations

Lu sur Actu Fr du 9 avril (extrait)  :

Basit, un Afghan aujourd’hui âgé de 19 ans […] qui a le statut de réfugié politique en France, comparaissait pour apologie du terrorisme au tribunal correctionnel de Fontainebleau… Il était aussi poursuivi pour avoir dégradé le portail de la sous-préfecture de la cité impériale et menaces de mort contre les Sentinelles qui patrouillaient devant le château, le 4 avril dernier. […] Basit avait alors lancé : « Tu connais Daech ? Je suis Daech ! ». Des propos accompagnés d’un mime de tir à l’arme automatique. [..]

Les juges, qui ont relaxé Basit pour l’apologie du terrorisme, ont prononcé pour le reste un an de prison avec sursis et mise à l’épreuve durant 36 mois, avec obligation de soins et de formation ou de travail. Le jeune homme, qui aura l’interdiction de fréquenter le château de Fontainebleau, bénéficiera d’une prise en charge sanitaire et psychologique pour sa réinsertion et acquérir les valeurs de la citoyenneté.

Rappel : des clandestins afghans imposés par le préfet du 94 dans le gymnase de Bry-sur-Marne (avril 2019)

Le ramadan met les commerçants montpellériens en alerte : violences, bagarres etc.

Lu sur Actu.fr (extrait) :

Insécurité oblige, le collectif des commerçants de Gambetta, à Montpellier n’en peut plus : il a le soutien de Brigitte Roussel-Galiana et en appelle au maire, Philippe Saurel.

Un des responsables de ce collectif qui tire, une nouvelle fois, la sonnette d’alarme, Ajouri M. explique que, « depuis 4 ans maintenant à la même période durant le mois saint du ramadan, le quartier Gambetta est le théâtre de violence et de tension hors norme. Et le ramadam arrive pour un mois ».

Il énumère le quotidien de ce quartier des faubourgs Sud de la ville : « bagarres sanglantes , coups de couteau, échanges de coups de feu, sur fond de vente à la sauvette de fruit et légumes, de cuissons et de fritures dans des bains d’huiles aux conditions d’hygiène plus que douteuses et le tout à l’aide de bouteilles de gaz à même le trottoir, alors que nous  sommes en plan vigipirate » .

Les services de police, Sécurité publique et municipale, interviennent régulièrement, mais, après leur départ, les trublions sont de retour. Lire la suite

L’AFD voit son budget augmenter de 10 à 18 milliards pour 2022…et finance les pro palestiniens boycottant Israël

Lu dans L’Opinion du 29 mars 2019 (extrait) : 

« Institution financière publique, l’Agence Française de Développement a, par deux fois au moins l’an dernier, soutenu financièrement manifestation et association appelant à un boycott de l’Etat hébreu, pourtant interdit par la loi. (…) . En 2017, elle a ainsi alloué 320 000 euros à l’Association France Palestine solidarité. Celle-ci, qui affiche ouvertement son soutien au BDS en bannière de son site Internet, a reçu pour l’heure la moitié de ces fonds pour le développement de deux projets agricoles en Cisjordanie, en partenariat avec l’association Ma’an development center. Or, soulignait la députée LR Constance Le Grip dans une question écrite le 23 octobre, « un employé de cette structure », décédé lors de manifestations dans la bande de Gaza en mai 2018, appartenait au Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), « organisation tristement connue pour ses activités terroristes depuis les années 1970 ». Lire l’article intégral sur L’Opinion

Rappel de notre documentaire sur cette agence :

La France va faire exploser son aide aux pays en développement de 10,3 milliards d’euros en 2017 à 18 milliards d’euros en 2022 (rapport du Sénat) source : http://www.senat.fr/notice-rapport/2018/r18-104-notice.html