Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Actualités

Sisco : le Tribunal administratif approuve l’arrêté anti-burkini

sisco-un-procureur-appelle-casser-la-spirale-de-la-violenceSoulagement en Corse un mois après la tentative de privatisation violente de la plage de Sisco par des musulmans. Dans sa décision rendue mardi, le tribunal administratif de Bastia, se référant à la récente décision du Conseil d’Etat suspendant un arrêté comparable, estime néanmoins qu’« en l’espèce, compte tenu des récents événements du 13 août 2016, de leur retentissement et du fait que l’émotion n’est pas retombée, la présence sur une plage de Sisco d’une femme portant un costume de bain de la nature de ceux visés » serait « de nature à générer des risques avérés d’atteinte à l’ordre public qu’il appartient au maire de prévenir ». Il rejette ainsi la requête de la Ligue des Droits de l’Homme, organisation d’extrême gauche incarnant l’alliance islamo-gauchiste. 

Algérie : les filles non voilées interdites d’accès au lycée Sebbala de Draria

voile(2)Lu sur Dernières Infos d’Algérie du 4 septembre:
« Ce qui s’est passé ce dimanche matin, à l’occasion de la rentrée des classes, au lycée de la cité 1 600 logements à Sebbala (Draria) est très grave. Les lycéennes ne portant pas le voile n’ont pas pu accéder à l’établissement où elles sont inscrites. L’agent qui se trouvait au portail d’entrée a carrément interdit aux jeunes filles ne portant pas le voile d’accéder au lycée !
Si certaines d’entre elles ont du rebrousser chemin pour aller chercher un foulard à la maison, d’autres qui étaient accompagnées par leurs parents ne se sont pas laissées faire. Elles ont protesté et ont demandé à voir le directeur de l’établissement, lequel était «absent». Pis encore, les parents de ces lycéennes ont été outrés par le comportement de cet appariteur qui scrutait les têtes de ces adolescentes qu’il aura, somme toute, terrorisé.  
Sûr de lui, il a sommé les parents, qui accompagnaient leurs enfants, de «bien éduquer leurs filles».Lire la suite

L’un des imams de la prison de Borgo « fiché S »


Lu sur France 3 du 5 septembre:

Selon nos informations, l’un des deux imams qui interviennent à la maison d’arrêt de Borgo (Haute-Corse) comme aumôniers ferait l’objet d’une fiche S. Une information qui ne suscite aucun commentaire du côté des autorités judiciaires.

Chaque mois, deux imams interviennent à la maison d’arrêt de Borgo où 240 personnes sont actuellement détenues.
Selon nos informations, l’un des deux religieux ferait l’objet d’une fiche S, un document établi par les services de renseignement pour surveiller les individus susceptibles de porter atteinte à la sûreté de l’Etat.

Cette fiche ne signifie pas que l’imam présente une menace, précise une source administrative. (…) Selon nos informations, c’est cet imam, résidant à Ajaccio et fiché S, qui avait été ciblé par le FLNC du 22 octobre dans son communiqué publié le 28 juillet dernier.

Sans citer son nom, l’organisation clandestine désignait le religieux comme un indicateur de police, l’un des huit salafistes fichés S présumés présents en Corse, toujours selon le FLNC, qui pointe une radicalisation grandissante. »Source

Bonifacio : cinq femmes voilées empêchées de rentrer à l’école

Capture d’écran 2016-09-05 à 12.38.59Lu dans Corse-Matin du 5 septembre:

« Rentrée mouvementée ce matin, dans les écoles de Bonifacio.

Certains parents d’élèves ont bloqué l’accès à cinq femmes voilées, « portant une djellaba et un voile sur les cheveux« , rapporte l’un de ces parents d’élèves.

La gendarmerie est intervenue, ainsi que la direction de l’école maternelle.

Une réunion-débat a lieu en mairie cet après-midi.

Les parents d’élèves réclament « une explication, car nos enfants sont réprimandés si l’on voit leur croix« .

Molenbeek: 90 associations musulmanes dissoutes et 3 mosquées fermées

molenbeek-aujourdhui1Lu sur Russia Today du 3 septembre (extrait) :

« Pas moins de 90 associations ont été dissoutes dans la commune de Molenbeek et des dizaines d’enquêtes sont encore en cours dans le cadre de la lutte contre l’islamisme.  (…) 

Ce vendredi 2 septembre, le résultat de ces enquêtes a été présenté à la presse : huit opérations ont permis de contrôler 26 lieux de Molenbeek, dont des cafés, des clubs de sports, des commerces, des mosquées et des écoles coraniques. Parmi ceux-ci, 17 n’étaient pas en règle et trois mosquées ainsi qu’une école clandestine ont été fermées.

En tout, c’est près de 90 associations sans but lucratif qui ont été dissoutes par les autorités belges.  » Lire la suite

Hassan Iquioussen (UOIF) qualifie l’islam radical et le terrorisme de « faux problèmes »

Dans une vidéo publiée ce samedi 3 septembre sur sa chaîne youtube, le prédicateur des grandes mosquées Hassan Iquioussen (UOIF), fondateur des Jeunes Musulmans de France, qualifie les attentats terroristes de « faux problème »(6’10) et appelle à voter (8’10) aux primaires de la droite.

Avranche: un clandestin Marocain attaque deux français avec un cutter

Lu dans La Manche Libre du 2 septembre :

« A l’audience du 31 août 2016 du tribunal de Coutances (Manche), un Marocain de 22 ans accepte la procédure de comparution immédiate pour deux affaires de violence avec arme.

Il lui est reproché d’avoir agressé et blessé une personne à Avranches (Manche), le 28 août 2016, avec un rasoir de barbier. Il est également poursuivi pour avoir blessé une autre personne dans cette ville, le 11 août 2016, avec un couteau cette fois. D’après nos informations, les deux victimes n’auraient été que légèrement blessées. (…) Etant donnée la gravité des faits, la dangerosité du prévenu et l’absence de garantie de représentation de celui-ci, en situation irrégulière, il est décidé de son maintien en détention jusqu’au jour de son procès. »

Cazeneuve refuse d’expulser un islamiste belgo-tunisien, placé dans un hôtel aux frais de la république

642475860997benabbesLu dans La Dépêche du 1er septembre:

« La justice a refusé la demande de levée d’assignation à résidence de l’islamiste Farouk Ben Abbes ce jeudi soir. L’islamiste belgo-tunisien Farouk Ben Abbes a en effet comparu ce jeudi après-midi devant le Tribunal administratif de Toulouse. Il ademandait la levée de son assignation à résidence. L’audience s’est déroulée à huis-clos et le verdict a été rendu en début de soirée.

Cette figure de la mouvance radicale qui avait été exfiltré de Toulouse le 15 juin sur ordre du ministère de l’Intérieur au prétexte qu’il constituait «une menace particulièrement grave pour l’ordre public» et assigné à résidence pendant près de deux mois à Brienne-le-Château (Aube) [dans un hôtel tous frais payés] , est revenu à Toulouse depuis où il était assigné à résidence, a rejoint son appartement de La Reynerie début août, où il est, là encore, assigné à résidence.

L’homme a refait parler de lui il y a quinze jours, après qu’ont ait appris qu’il a reçu par erreur 15000 de l’Etat français pour une indemnisation qu’il n’aurait pas dû toucher. »

En août dernier le député LR aubois, Nicolas Dhuicq ne voulait pas de cet encombrant « administré » sur sa circonscription. En juillet, il dépose une demande d’expulsion du Belgo-Tunisien et le 22 juillet, Ben Abbes est escorté jusqu’à Roissy où il est installé à bord d’un vol à destination de la Tunisie. L’avion s’apprête à quitter le tarmac quand ordre est donné par le ministère de l’Intérieur de stopper la procédure de décollage et de débarquer Farouk Ben Abbes. Officiellement, la mesure d’expulsion est suspendue au motif de l’interdiction qui est faite au suspect de quitter le territoire.

NKM « veut interdire le salafisme » mais a toujours soutenu la mosquée salafiste de Longjumeau

Capture d’écran 2016-09-01 à 10.13.28Lu sur Buzzfeed :

« En campagne pour les municipales de 2008 par exemple, NKM est invitée, avec d’autres élus, par les dirigeants de la mosquée dans un restaurant halal de la ville. Dans une vidéo de l’époque que nous avons pu consulter, on la voit prendre le micro et rappeler que «l’engagement de la ville» pour accompagner la mosquée «est total». Elle y expose également plusieurs solutions pour que les dirigeants et les musulmans de la ville «trouvent un bâtiment à un prix acceptable»: «Mon idée est d’avancer courant 2009 sur un projet de terrain», insiste-elle.

D’après Ismaïl Mounir, les relations entre l’ex-président du lieu de culte qu’elle accuse aujourd’hui d’être «salafiste», Farid Mounir, et NKM étaient «très bonnes».«Il y a quelques années, nous avions eu un maire qui ne lisait même pas nos courriers et n’échangeait pas avec nous au début de son mandat. Or avec NKM, il n’y avait pas de problème», poursuit-il. Pendant son mandat, la mairie a en effet échangé avec la mosquée sur différentes possibilités pour trouver un nouveau terrain. Nous avons pu consulter deux courriers (datés du 14 mars 2011 et du 16 mai 2011) signés par NKM qui retoque deux propositions de la mosquée pour des raisons «d’urbanisme». » source

NKM prêtait aussi un gymnase municipal pour les prières des islamistes. Preuves sur Buzzfeed

L’imâm salafiste Ismail Mounir s’étrangle du revirement de cette proche d’Alain Juppé, et rappelle sa bienveillance à son égard :

« Mme Kosciusko-Morizet avait également, à la suite de cela, mis les services de la mairie à notre disposition pour la recherche d’un terrain privé, en vue de la construction d’une mosquée plus grande et plus adaptée aux besoins de la communauté musulmane de Longjumeau. L’ancienne maire de Longjumeau était, pour rappel, venue solliciter notre aide lors des élections législatives, tandis que nous respectons une neutralité vis à vis du champ politique. Dans un rapport cordial, elle nous avait également invités au salon de la questure de l’assemblée nationale pour un repas avec différentes personnalités religieuses et politiques ». lire la suite sur Oumma.com

Montpellier: arrêtée pour vols, elle menace d’égorger les policiers et fait l’apologie de l’EI

Lu dans 20 Minutes du 31 août:

« Arrêtée pour vols sur les terrasses de la place de la Comédie, la femme âgée de 46 a tenu des propos à la gloire de l’Etat islamique. Elle a été condamnée à de la prison ferme.

Une Montpelliéraine de 46 ans a été interpellée en possession de trois sacs à main tout juste volés aux terrasses de café de la place de la Comédie vendredi. Au moment de son arrestation, c’est une pluie d’insultes, de coups et de menaces qui s’est abattue sur les policiers : 

«Allahu akbar, Daesh va vous niquer bande d’enc… On va s’occuper de vous, on va vous égorger bande de mécréants…», lit à l’audience le représentant du ministère public.

Présentée en comparution directe pour apologie du terrorisme, la femme a reconnu les vols mais pas les propos à la gloire de Daesh. La ligne de défense n’a pas convaincu le tribunal qui l’a condamné à un mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Le parquet avait requis six mois d’emprisonnement. Elle a par ailleurs été condamnée à 750 euros de dommages et intérêts et frais de procédure. »