Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Actualités

Deux islamistes en lien avec les attentats de Paris arrêtés en Autriche dans un centre pour migrants

4761099_6_b2a8_des-migrants-attendent-de-se-faire-enregistrer_9f479fcb793e13560dbb7ccecd77ad84Le Parquet de Paris confirme l’information des médias autrichiens en ce 16 décembre. Deux français en lien avec les terroristes du 13 novembre viennent d’être arrêtés dans un « centre pour réfugiés » à Salzbourg (Autriche), munis de faux papiers syriens. Ces islamistes de nationalité française reviennent de Syrie, et optent pour la filière des migrants pour plus de discrétion. Plus d’informations très prochainement.

Sarkozy rejoint aussitôt son ami Qatari Nasser Al-Khelaïfi le soir des élections.

Capture d’écran 2015-12-15 à 11.47.57

Nicolas Sarkozy et Nasser Al-Khelaïfi dimanche soir.

Aussitôt après son discours de dimanche soir, Nicolas Sarkozy a filé au Parc des princes, refusant d’aller féliciter Valérie Pécresse à son siège de campagne. Son ami Nasser Al-Khelaïfi a fréquenté les mêmes écoles que la famille royale du Qatar dans sa jeunesse. Il est proche de l’émir du Qatar Tamim ben Hamad Al Thani, dirigeant du Qatar Investment Authority auquel Nicolas Sarkozy a ouvert les portes des secteurs stratégiques français (Lire le livre France sous influence, éditions Fayard).

Le fonds souverain du Qatar Investment Autority (QIA), doté de 210 milliards d’euros, est actionnaire de groupes stratégiques comme Lagardère (13% des parts, Lagardère possède elle-même 7,5% d’EADS), Veolia environnement (4,7%), Suez Vinci (5,5%), Total (3%). Le fond Qatar Sports Investments détient 30% du club de foot PSG, et Qatar Luxury Group détient  1% de  LVMH  ainsi qu’une participation dans Le Tanneur.

Il faut dire que les grandes entreprises françaises Total, GDF-Suez, EDF, Veolia, Vinci, Air Liquide, EADS, Technip ont raflé des contrats importants au Qatar.

Ce tableau économique impressionnant étant posé, on comprend comment le bras armé du Qatar concernant l’investissement dans les mosquées françaises, la Qatar Charity Foundation, s’en donne à cœur joie. Principal soutien des Frères Musulmans dans le monde, l’émirat a sans surprise orienté ses fonds vers les mosquées de l’UOIF, branche des Frères Musulmans en France. Ainsi, les mosquées de Mulhouse, Reims, Nantes ont reçu des financements directs, et les projets des Grande Mosquée de Bordeaux et Marseille sont en passe de recevoir leur contribution. La fondation contribue même au budget de fonctionnement de l’historique mosquée de Paris à hauteur de deux millions d’euros

Rappelons que c’est sous influence du Qatar que Nicolas Sarkozy a mené une guerre en Libye, qui a coûté officiellement 300 millions d’euros à la France, mais sans doute plus, sur la base d’un mensonge prétextant un bombardement de Benghazi. Les islamistes installés en Libye, Nicolas Sarkozy a continué à oeuvrer pour les intérêts du Qatar en reprochant à Hollande de ne pas bombarder les forces de Bachar Al Assad.

NKM veut financer les mosquées avec une taxe sur le halal : évincée de la direction des Républicains

Nathalie Kosciusko-Morizet ne serait pas reconduite à la deuxième place de la présidence du parti des Républicains en janvier (Le Figaro). Son appel à financer de nouvelles mosquées par une taxe sur les produits halal, en plus de préférer la gauche au FN, ont eu raison de ses positionnements hasardeux.

Cette proposition est vue comme positive par le président du CFCM, Anouar Kbibech qui insiste sur le fait que cette « très bonne idée » avait déjà été soumise par le CFCM en juillet dernier.

La police recherche 438 djihadistes « français » qui lui faussent la piste.

djihadistes11Lu dans le JDD:

« 438 Français sont dans le collimateur de la justice antiterroriste. Un tiers de plus qu’en mai. Parmi eux, 222 sont visés par un mandat d’arrêt ou de recherche.

[…] Si la France est en « guerre » sur le théâtre d’opération irako-syrien, la bataille, sur le territoire français, est aussi judiciaire. Depuis Merah en 2012, pas moins de dix procédures pour attentat, projet d’attentat ou assassinat ont été ouvertes. Mais ce sont surtout les dossiers liés aux filières syrienne et irakienne qui inquiètent.

Cela concerne 692 individus, précise-t-on au parquet de Paris – dont seulement… 20 ont déjà été jugés. Sur ce total, 234 ont été mis en examen, parmi lesquels 136 ont été placés en détention. Ils sont donc à ce jour 438 djihadistes français dans la nature (ils étaient 306 en mai). […]

On dénombre à ce jour 103 informations judiciaires ouvertes et 100 enquêtes préliminaires en cours. Deux nouvelles viennent d’être lancées à la suite de perquisitions administratives menées dans le cadre de l’état d’urgence. « On en a pour des années et des années… », prévient une source judiciaire. » Lire la suite

Kosciusko-Moriset veut une taxe islamique pour financer les prochaines mosquées

La vice-présidente des Républicains a préconisé sur RTL de créer une taxe sur les produits halal, afin d’alimenter la Fondations des oeuvres de l’islam, structure sise à la Caisse des dépôts, pour doper les constructions de mosquées en France. Habitant les beaux quartiers parisiens et passant ses vacances dans sa maison de famille du Cotentin, cette lumineuse idée n’aura aucune incidence sur la vie de sa famille.

Jack Lang est-il au courant que l’institut qu’il dirige regorge de livres appelant au Jihâd ?

Documentaire filmé à l’intérieur de l’Institut du Monde Arabe, montrant le contenu des livres de la boutique pour touristes et de la bibliothèque. Les grands classiques de la charia sont exposés, prescrivant outre la peine de mort pour les homosexuels, hérétiques, apostats, païens, le djihad offensif pour étendre le califat. Les catholiques apprécieront l’ouvrage « Les statuts gouvernementaux » de Mawerdi, décrit par l’imâm Bajrafil d’Ivry-sur-Seine, très apprécié des médias comme le « livre de référence du droit musulman dans la gestion du pouvoir » (cf: Islam de France an I, éditions Plein jour) qui interdit d’édifier des églises entre autres discriminations légales…

Estrosi persiste à défendre l’imâm Sadouni pourtant lié aux Frères Musulmans

Abdelkader Sadouni, imâm de la mosquée Attaqwa des Moulins à Nice, est défendu par Christian Estrosi face aux accusations de Marion Maréchal Le Pen. Qui est-il vraiment ? Ce documentaire vous donne les éléments pour juger de sa radicalité.

Mohamed condamné pour son soutien à Daesh dans un bar de Versailles dimanche

versailles

Lu dans Le Parisien du 30 novembre:

 » Mohamed, un habitant de Trappes, a été condamné, ce lundi, à six mois d’emprisonnement pour apologie du terrorisme par le tribunal correctionnel de Versailles. L’homme, âgé de 28 ans et sans emploi, a aussitôt été placé sous mandat de dépôt. La justice lui reproche d’avoir mimé, ce dimanche soir, dans un bar de Versailles, les rafales d’une kalachnikov et crié vive Daech, à l’adresse de policiers qui intervenaient à la suite d’une rixe avec arme blanche où il était impliqué. »

« Les politiques et les médias ont une écrasante responsabilité » selon Malika Sorel-Sutter

Ancienne du Haut Commissariat à l’Intégration (HCI) avant sa dissolution par François Hollande qui jugeait ses rapports trop politiquement incorrects, Malika Sorel-Sutter vient d’écrire « Décomposition française, comment en est-on arrivé là ? » (Fayard,2015) , suite de ses travaux sur la désintégration de la France par le multiculuralisme. Emission de Radio Notre-Dame.

« Sur la base des personnes signalées, l’Unité de coordination de la lutte anti-terroriste (UCLAT) révèle que 67% des jeunes candidats au djihad sont issus de classes moyennes, 17% sont même issus de catégories socioprofessionnelles supérieures. L’Uclat vient d’éclairer d’une lumière crue la monstruosité des accusations portées contre les Français depuis plus de 30 ans, opération qui n’a de cesse de semer les graines du ressentiment contre la France » malika Sorel-Sutter, Figaro Magazine du 27 novembre 2015.

57 islamistes interdits de travailler à Roissy : Villiers avait raison.

L'enquête de Philippe de Villiers parue en 2006.

L’enquête de Philippe de Villiers parue en 2006.

AFP – 27.11.15

« Soupçonnées de radicalisation, près de soixante personnes se sont vues refuser depuis janvier l’autorisation de travailler à l’aéroport parisien de Roissy, selon les autorités, qui ont décidé depuis les attentats de novembre de réviser l’ensemble des habilitations des personnels. «Depuis le début de l’année, il y a 57 personnes qui ont perdu leur autorisation du fait de radicalisation. Il y en a eu cinq depuis les attentats (du 13 novembre ndlr), il y en a d’autres qui vont venir», a déclaré le préfet délégué pour la sécurité et la sûreté des aéroports de Roissy et du Bourget, Philippe Riffaut.

Ces 57 personnes se sont vu refuser une Lire la suite