Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Immigration

Les « réfugiés » soudanais de Châtillon (Rhône) manifestent contre les menus de la cantine

Capture d’écran 2016-11-30 à 14.55.29Lu dans Lyon-Mag du 27 novembre 2016:

« C’est une scène surréaliste qui s’est déroulée samedi après-midi.

A Châtillon dans la vallée de l’Azergues, 36 migrants soudanais sont hébergés dans l’Institut Lonjaret depuis un mois et leur arrivée de la jungle de Calais.

Mais leurs conditions d’hébergement ne semblent pas leur plaire. Une dizaine d’entre eux ont donc manifesté pour se plaindre de la qualité de la cantine.
Le calme est finalement revenu très vite selon le Progrès. »

Lire l’histoire de la mobilisation des services de l’état pour les accueillir

Quand François Fillon promettait à Alger d’augmenter les visas pour les Algériens

François Fillon et son homologue le Premier ministre algérien Belkhadem, 22 juillet 2008

François Fillon et son homologue le Premier ministre algérien Belkhadem, 22 juillet 2008

Lu dans Le Nouvel Observateur du 22 juin 2008 « En visite en Algérie, Fillon signe un accord sans précédent »  :

« Abdelaziz Belkhadem (Premier ministre algérien), qui n’a pas évoqué le dossier pour l’heure, a plaidé pour « une plus grande fluidité dans la circulation des personnes entre les deux pays », une référence à la question des visas, qui nourrit la frustration des Algériens.
Ces derniers, confrontés à de grandes difficultés pour obtenir un visa à destination de la France, dénoncent une politique de quotas qui ne dit pas son nom.
« Nous avons beaucoup, beaucoup ouvert notre pays. Nous sommes dans une perspective d’augmentation de l’accueil des Algériens en France », a assuré François Fillon, précisant que la France avait octroyé 126.000 visas en 2006 contre 50.000 en 1995. »

Lu dans Agence France Presse dépêche du 21/6/2008 :Lire la suite

Porter le voile islamique permet d’obtenir la nationalité française: images à Rennes

Chaque année plus de 110 000 étrangers obtiennent la nationalité française. Il suffit de justifier 5 ans de présence en France. Si on ne peut guère empêcher les naturalisations issues des mariages entre français de papier et étrangers (20 000/an) les naturalisations d’étrangers hors cause mariage sont majoritaires (entre 60000 et 80 000 sous la droite jusqu’en 2012) Sous Sarkozy (2002-2012), les naturalisations dépassaient les 100 000 (chiffres officiels dans l’annexe de l’ouvrage L’islamisation de la France) concernant à 49% les pays du Maghreb.

En 2015, ils sont 111 878 à avoir obtenu la nationalité française, dont 61 564 par décret, et 24 159 par déclaration anticipée (enfants). En 2014, toujours selon le ministère de l’Intérieur, 105.613 personnes ont été naturalisées françaises, contre 97.276 en 2013. Sous Nicolas Sarkozy, 135.800 personnes avaient été naturalisées en 2009, et 143.000 en 2010.

A la sous préfecture de Rennes, 145 étrangers ont obtenu notre nationalité la semaine dernière (images Breizh-Infos) :

14469671_10154446015214651_5561475326484138435_n

14449069_10154446015924651_230696861427463596_n

Quand le préfet de la Loire impose 133 hommes clandestins soudanais, afghans, etc. à deux villages

L’invasion imposée de clandestins -que des hommes vigoureux- n’est pas comprise par les classes populaires de deux villages de la Loire. Les parisiens millionnaires de Canal + , indécents, prennent la légitime colère pour de l’ « extrémisme » raciste. ou de l’ « hystérie ». Un château a été choisi pour les clandestins, certes en processus de demande d’asile, mais avant tout illégaux pour l’instant. 

Lire la suite

Quand Jacques Chirac organisa l’invasion algérienne avec 180 000 visas par an.

Chirac et le "chef des poseurs de bombes du FLN Yassez Saadi", reportage France 3

Chirac et le « chef des poseurs de bombes du FLN Yacef Saâdi », reportage France 3 couvrant la visite du président en Algérie en 2003.

Voyage officiel de M. Jacques Chirac en Algérie du 2 au 4 mars 2003. Conférence de presse (extrait):

« QUESTION – Monsieur le Président, peut-on revenir s’il vous plaît sur le point 4 de la déclaration d’Alger, qui concerne la circulation des personnes et qui dit que Paris et Alger s’engagent à favoriser la circulation des ressortissants algériens en France et des ressortissants français en Algérie ? C’est un peu vague. Et, plus concrètement, qu’est-ce que ça signifie sur le nombre de visas et qu’est-ce que ça signifie également pour la communauté des Algériens qui, à l’époque de la guerre d’Algérie, avaient fait le choix de la France quant à leurs désirs de revenir en Algérie ?

LE PRESIDENT – Alors, s’agissant des visas, comme vous le savez, pour des raisons liées aux circonstances, nous avions fermé nos consulats, ce qui avait eu pour conséquence de rendre longue et difficile l’attribution des visas. Nous avons déjà depuis un an, un an et demi, beaucoup évolué. Nous sommes en train de remettre en place notre système consulaire en Algérie, comme vous le savez. Nous transférons de Nantes, nous allons transférer de Nantes dans les consulats, ou retourner dans les consulats, les dossiers de demandes de visas, ce qui nous a déjà permis d’augmenter considérablement ce nombre.

L’Algérie est le pays vers lequel la France, dans le monde, donne le plus de visas, déjà. Ce que nous voulons, c’est mettre en place un système qui nous permette d’être plus rapides, d’être, je dirais, plus confortables pour les demandeurs de visas, notamment en ce qui concerne les démarches qu’ils doivent faire, et de donner davantage de satisfaction par là-même aux Algériens qui veulent se rendre en France. »Lire la suite

Le Chesnay (78) : un clandestin marocain, « Je nique la France et la Belgique. Vive Daech, je brûle les églises »

sortie-02-2014-residence-les-chenes-verts-le-chesnay-78-4475Lu dans Infos Yvelines du 13 septembre:

« Un Marocain en situation irrégulière arrêté pour apologie du terrorisme, à Versailles. Un homme d’origine marocaine a été interpellé pour apologie au terrorisme hier lundi, en début de nuit, dans l’enceinte du centre hospitalier André Mignot, au Chesnay près de Versailles. Ce sans domicile fixe âgé de 28 ans, inconnu des services de police, vociférait, devant le service des urgences, « Je nique la France et la Belgique. Vive Daech, je brûle les églises ». […]Lire la suite

Le Mans: un clandestin irakien fiché S encore condamné (il ne sera pas expulsé)

le-mans-sartheLu dans Ouest France du 5 septembre :

« Le Mans- Il a été condamné pour vols en réunion et usage de faux papiers. En situation irrégulière, il a échappé à une reconduite à la frontière, présentant un document qui faisait de lui un citoyen d’Irak.

Chez son frère, un pistolet à gaz lui appartenant a été retrouvé lors d’une perquisition. Selon son épouse, il aurait évoqué une « théorie du complot », à propos des récents attentats.

Alors, quand cet Algérien de 46 ans, fiché « S », n’est plus venu « pointer » au commissariat du Mans, comme le lui imposait une assignation à résidence […]

Abdel a comparu devant le tribunal correctionnel du Mans, ce lundi, pour menaces de mort sur son épouse et non-respect de l’assignation à résidence. Le prévenu aux faux airs de Julien Clerc peine à convaincre. Le procureur de la République décrit « un habitué du mensonge et de la dissimulation, qui a déjà été jugé ici même sous une fausse identité ». Il requiert « dix à douze mois ferme ».

[…] trois mois de prison ferme. Il est retourné en détention à l’issue de l’audience. Source 

Migrants : une « invasion organisée par les Frères musulmans » selon le président tchèque.

41mpPaNA-WL 4611041_7_b777_le-president-tcheque-milos-zeman-a_19d3f0f99472d1d39bd04a991b15e005Le président tchèque Milos Zeman a estimé ce lundi que la confrérie des Frères musulmans égyptiens était derrière l’actuelle vague de plus d’un million de nouveaux arrivants en Europe. « Je crois que cette invasion est organisée par la confrérie des Frères musulmans, utilisant des moyens financiers venus d’un certain nombre d’États », a affirmé le président tchèque, âgé de 71 ans, à la radio publique. Milos Zeman a ajouté qu’il avait obtenu des informations concernant la confrérie islamiste, interdite en EgypteEmirats et Jordanie car considérée comme une organisation terroriste, de deux sources. Dans les deux cas, il s’agit selon lui de « musulmans et (d’)hommes politiques arabes de haut rang ». Selon le président tchèque, l’actuelle crise migratoire est due d’une part à une approche complaisante de l’Europe face aux migrants, et de l’autre à des « efforts de la confrérie en vue d’atteindre ses objectifs ». « La confrérie des Frères musulmans ne peut pas lancer une guerre contre l’Europe, elle ne dispose pas de moyens, mais elle peut préparer une vague croissante de migrants pour prendre progressivement le contrôle de l’Europe », a aussi dit Milos Zeman, premier chef de l’État tchèque élu au suffrage universel, en janvier 2013.

Commentaire de l’Observatoire : Indésirables en Egypte, Jordanie, Emirats-Arabes-Unis, perdant pied en Syrie, les Frères Musulmans ont toujours trouvé des bases arrières en Europe, ce depuis les années soixante en Allemagne, Suisse, Angleterre et France-Italie dès les années 80. Les actions musclées pour fermer leurs bureaux, expulser leurs dirigeants dans ces pays, rend mécaniquement l’Europe comme un refuge idéal. Les grandes mosquées de la confrérie chapeautées par la Fédération des organisations islamiques d’Europe, dont l’UOIF est la branche française, se multiplient de par les aides qataris et la bienveillance politique (Lire Ces Maires qui courtisent l’islamisme).

Des instructions des responsables afin de faire gagner l’Europe à des populations qui y trouveront des aides sociales et un encadrement dans les grandes mosquées très structurées des Frères, sont donc plausibles. D’autant que le droit du sol rend inexpulsable les étrangers faisant des enfants sur notre continent.

Pour comprendre la doctrine de la confrérie qui contrôle les grandes mosquées de Reims, Nantes, Caen, Mulhouse, Aubervilliers, Poitiers, Lille etc. lire Les Frères Musulmans dans le texte (éditions Tatamis, 2016)

Les « migrants » clandestins pris en charge par l’état exigent de la viande halal

4043071lpw-4043610-article-migrants-centre-accueil-jpg_3558440_660x281Lu dans Le Point du 21 mai

« Un migrant lui tend son smartphone. Emmanuelle Cosse s’approche et observe la photo. Difficile d’identifier l’objet. Le jeune homme tente d’expliquer sa requête à la ministre dans un mélange d’arabe et d’anglais. On comprend vaguement qu’il s’agit de nourriture et que celle-ci ne lui plaît pas… Nous sommes dans la salle à manger de l’ancien lycée Jean-Quarré dans le 19e arrondissement de Paris. Coincé entre une barre HLM et un squat d’artistes, le centre d’hébergement d’urgence accueille aujourd’hui 145 migrants sous l’égide d’Emmaüs.« Ils veulent de la viande halal »

Il est vrai que les barquettes sous vide servies ici en guise de repas ne sont pas toujours au goût de ces hommes originaires du Soudan, de Somalie, d’Érythrée, d’Afghanistan ou de Libye. Une salariée d’Emmaüs confirme : « Ils veulent en plus de la viande halal, et on ne peut pas leur en fournir. On essaye d’épicer les plats, mais ça ne convient pas toujours. » On est bien loin des revendications d’hier… Du temps où 1 300 personnes s’entassaient ici, se partageant deux toilettes par étage et trois douches au total, et où les bagarres et les nuisances sonores rythmaient le quotidien des occupants. »

Donc aucun réfugié de guerre syrien, que des colons musulmans revendicatifs.

Violents heurts dans toute l’Europe entre colons turcs et kurdes (Vidéos)

Les forces de l’ordre allemandes ont dû intervenir à Cologne, à Nuremberg, à Francfort et à Stuttgart notamment, en tirant des gaz lacrymogènes, pour disperser la foule. A Montpellier, la police a également dû intervenir ce dimanche 10 avril, place de la Comédie, au cours de débordements qui n’ont pas eu l’ampleur des heurts en Allemagne.Lire la suite

Page 2 sur 11«12345»10...Dernière »