Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Immigration

Bulgarie : Arrestation de cinq terroristes de l’Etat Islamique se faisant passer pour des réfugiés

Bulgarie : Arrestation de cinq terroristes de l’Etat Islamique se faisant passer pour des réfugiés

Les cinq hommes ont été arrêtés alors qu’ils tentaient de traverser la frontière bulgaro-macédonienne avec des vidéos de décapitation et de la propagande pour l’État islamique sur leurs smartphones. Les suspects terroristes se faisaient passer pour des réfugiés…

La télévision Nova TV relate que les autorités bulgares ont intercepté les cinq hommes âgés de 20 à 24 ans mercredi soir, au niveau du poste de contrôle frontalier de Gyueshevo.

Les hommes ont été arrêtés par un garde-frontière qu’ils ont tenté de soudoyer avec une « liasse de dollars. » Cependant lors de la fouille, il a été retrouvé sur eux de l’endoctrinement en faveur de l’Etat Islamique, des prêches spécifiques aux jihadistes ainsi que des vidéos de décapitations sur leurs téléphones.

La Sécurité Nationale bulgare (DANS) a pris l’affaire très au sérieux et mène l’enquête en collaboration avec le procureur régional de Kyustendil.

Lire la suite

Forte hausse des visas pour les Marocains (214 000) et les Algériens (332 000) en 2014

 Extrait d'une interview de la démographe Michèle Tribalat de l'Institut National d'Etudes Démographiques dans Le Figaro (juillet 2015).


Extrait d’une interview de la démographe Michèle Tribalat de l’Institut National d’Etudes Démographiques dans Le Figaro (juillet 2015).

Les clandestins passant par la Macédoine refusent les rations de secours car ils exigent du halal.

Observatoire de l'islamisation

« Les migrations pour les nuls » : nombre d’entrées et coûts, interview avec J.P Gourévitch

Coûts de l’immigration à partir de la minute 32.

Quelques chiffres du coût des étrangers :

– RSA destiné aux étrangers ne travaillant pas : 2,75 Milliards d’euros (2012).
– Aide médicale d’état : 739 millions d’euros (2013)
– Allocations familiales: 8,41 Milliards (2012)
– Etudiants étrangers pris en charge par l’Enseignement supérieur : 3,25 Milliards (seuls 40% atteignent le niveau licence).

Observatoire de l'islamisation

Le parlement européen choisit une militante pro-clandestins comme rapporteur sur la stratégie migratoire !

Le Parlement européen a confié à Cécile Kyenge le rôle de co-rapporteur (avec le Maltais Roberta Metsola) sur « l’initiative stratégique concernant la situation en Méditerranée et la nécessité d’une approche globale de l’immigration dans l’UE ». Suite sur Ansa.it.

Cecile Kyenge est l’emblème et la figure de proue du Grand Remplacement en Italie et en Europe. Cécile Kyenge a reconnu avoir pénétré illégalement sur le territoire italien lors de son arrivée (lire). Elle est issue d’une famille de 38 enfants nés des quatre femmes de son père (wikipedia). Elle demande la suppression de la notion d’immigrant clandestin (lire). Pour Cécile Kyenge : «L’Italie est un pays métis» (relire) et «multi-ethnique» (relire). Cecile Kyenge veut plus d’Africains en Italie et en Europe (relire). Pour Cecile Kyenge, « l’Europe doit ouvrir davantage ses frontières » (relire). Selon elle, « l’Europe a évité le déclin démographique grâce à l’immigration » (relire). Elle veut « un président noir en Italie ». Elle en « rêve tous les jours » (relire). En Italie, elle a fait intensément campagne pour que les enfants d’immigrants deviennent citoyens italiens dès la naissance (relire).

Observatoire de l'islamisation

Entre 1990 et 2013, environ 2 780 000 maghrébins se sont installés en France (OMI)

30/10/2014 – PARIS (via Polémia)
2.780.000, c’est le nombre d’immigrés maghrébins qui se sont installés, légalement ou non, en France entre 1990 et 2013. Se fondant sur les données de l’Office des migrations internationales des Nations Unies, le think tank américain Pew Research center vient de publier une étude démontrant que 2.780.000 immigrés maghrébins (Algérie, Tunisie, Maroc) se sont installés, légalement ou non, en France entre 1990 et 2013, soit 37% des immigrés qui y sont arrivés durant la même période, formant ainsi la communauté maghrébine la plus importante du monde.

L’intérêt de l’étude est de ne pas prendre en compte les chiffres des pays d’immigrations, mais celui des pays d’origine, ceux d’où partent les immigrés. 930.000 Algériens vivaient à l’étranger en 1990, puis 1.040.000 en 2000, 1.710.000 en 2010 et 1.7770.000 en 2013. Le grand départ d’Algérie n’a donc pas eu lieu dans les années 1990 (durant la guerre civile entre armée et islamistes) mais dans la décennie 2000 d’Abdelaziz Bouteflika durant la période dite « de réconciliation » (avec 670.000 départs essentiellement vers la France et le Canada). Toutefois, les années 1994-1995 ont été déclencheurs de ce phénomène qui se poursuit toujours.

Aucun chiffre n’est donné sur la descendance de ces immigrés (souvent naturalisés ou disposant d’une bi-nationalité) mais le taux de fécondité (sur deux générations immigrées) permet d’estimer à au moins quatre fois plus, au minimum, le nombre de personnes s’origine maghrébine en France (soit 12 millions). (Source : Faits & Documents, n° 384, 15-31 octobre 2014).

Observatoire de l'islamisation

Zemmour a raison sur les chiffres de l’immigration. Le Monde tente maladroitement de le discréditer

Opération torpiller Zemmour : Le Monde met en une pas moins de trois articles dans sa rubrique « Décodeurs » pour tenter, maladroitement, de décrédibiliser Éric Zemmour quant à ses informations sur l’immigration.

On lit :

« En 1982, on comptait 4 millions d’immigrés (nés étrangers dans un pays étranger), et 3,5 millions d’étrangers (vivant en France sans avoir la nationalité française) pour 55 millions d’habitants. En 2011, on compte 5,4 millions d’immigrés et 3,7 millions d’étrangers pour 65 millions d’habitants.« 

Le Monde omet sciemment de préciser que par définition, tous les étrangers naturalisés français depuis 1982 sortent de la catégorie « étrangers ». Juste un chiffre du  Haut Conseil à l’intégration : entre 1990 et 2005, 1 500 000 étrangers ont été naturalisés français, soit plus qu’au cours des deux siècles précédents !

Autre affirmation farfelue du Monde : « Aujourd’hui, le « regroupement familial » n’est pas une cause d’immigration de masse ou de délivrance de titres de séjour ».

Pourtant, le regroupement familial est la cause de 51% des délivrances de titre long séjour de 10 ans renouvelables. Sur les 185.000 titres de séjour délivrés en 2005 aux extra-européens, 94.500 l’ont été au titre du regroupement familial et seulement 13.000, soit 7%, au titre de l’immigration économique. Notre chiffre est de 2005, nous allons chercher les plus récents, mais l’ordre d’idée est là.

Samuel Laurent qui « décode » tous les sujets pour Le Monde, multi-expert de l’écologie à l’économie en passant par l’immigration devrait lire et, rêvons, citer les spécialistes : pour François Héran, directeur de l’Institut National d’Études Démographiques « l’immigration sans le vouloir, sera en première ligne de la croissance de la population française [1]». Le démographe récuse l’idée que « l’immigration pourrait devenir secondaire dans la croissance de la population française, par exemple en privilégiant une immigration choisie au lieu d’une immigration subie. Cela ne marche pas, car l’immigration familiale, l’immigration d’asile restent très importantes, qui accompagnent l’immigration de travail même sélectionnée.[2] »

Concernant les mariages entre les détenteurs de nationalité française et les étrangers, que Zemmour arrondit à 30%, il est de 28% selon  le rapport remis au Parlement en 2006 par le Secrétariat général du comité interministériel de contrôle de l’immigration dirigé par Patrick Stéfanini, rapportant que : « Au total les mariages mixtes – entre Français et étrangers – célébrés en France et à l’étranger ont été au nombre de 90.700 en 2005, dont environ 42.500  en France et 48.200 à l’étranger représentant 28% des mariages célébrés ou transcrits dans notre état-civil ».

Mais selon Le Monde, là aussi, Zemmour mentirait…

Les enquêtes annuelles de l’Insee citées par Le Monde  évaluant le solde migratoire ont montré leurs limites en exposant des incohérences reprises sans recul par la presse souvent séduite par ses estimations modestes et rassurantes. Le solde calcule la différence entre les départs de France, généralement des actifs diplômés (entre 60 000 et 80 000 par an selon Le Monde[1] !), et les arrivées constituées d’immigrés extra européens dont les deux tiers ont un niveau scolaire de troisième ou inférieur…Ainsi présente-t-on aux français un solde rassurant à première vue, les départs de français qualifiées retranchés masquant autant d’arrivées d’extra-européens sous qualifiés !

Dans son « Premier cliché démenti par les fait », Le Monde fait référence à l’affirmation selon laquelle l’immigration aurait explosé ces dernières années. Un cliché, vraiment ?

En septembre 2014 Michèle Tribalat était interrogée dans Le Figaro[2] et énonçait ces chiffres effarants : « Entre 1999 et 2011, c’est-à-dire en 12 ans, la population d’origine étrangère sur deux générations a augmenté de 2,4 millions (de 9,8 millions à 12,3 millions), dont un peu moins de la moitié seulement est composée d’immigrés, les autres (d’origine étrangère) étant nés en France. 2,4 millions, cela correspond à un taux d’accroissement de 25 % en douze ans. C’est plus, en valeur absolue, que l’accroissement du reste de la population qui s’est fait, sur la période, au rythme de 4,4 %. »

On pourrait reprocher bien d’autres choses au Monde, comme le fait d’omettre le chiffre des demandeurs d’asile, 70 000 par an, dont la grande majorité reste sur notre territoire. Le droit du sol les rend inexpulsables si ils font des enfants. Autres chiffres non pris en compte, les visas de tourisme court séjour (3 mois), qui ont été augmentés pour l’Algérie à 140 000 par an, au Maroc à 160 000, à la Tunisie à 80 000. Les ressortissants turcs sont eux exemptés de visas pour « visiter » l’Europe depuis le 1er janvier 2014. Ces visas court séjour permettent d’entrer légalement, et de rester illégalement après les trois mois. Pense-t-on sérieusement retrouver ces touristes sur les bords de Loire à visiter nos châteaux ?

[1] François Héran, invité de  Soir 3, 27 janvier 2007
[2] François Héran, invité de  Soir 3, 27 janvier 2007
[3] De plus en plus de jeunes quittent la France, Le Monde, 10 mars 2014.
[4] Michèle Tribalat : « les politiques sont désemparés face à l’immigration », Le Figaro, 2 septembre 2014.

Observatoire de l'islamisation

Le remplacement de population en 5 lignes par la démographe Tribalat (Institut national d’études démographiques)

« Entre 1999 et 2011, c’est-à-dire en 12 ans, la population d’origine étrangère sur deux générations a augmenté de 2,4 millions (de 9,8 millions à 12,3 millions), dont un peu moins de la moitié seulement est composée d’immigrés, les autres (d’origine étrangère) étant nés en France. 2,4 millions, cela correspond à un taux d’accroissement de 25 % en douze ans. C’est plus, en valeur absolue, que l’accroissement du reste de la population qui s’est fait, sur la période, au rythme de 4,4 %. » Michèle Tribalat.

Lu dans Le Figaro du 2 septembre 2014

Observatoire de l'islamisation

Immigration : Buisson à l’Élysée connaissait le chiffre de 500 000 entrées durables d’étrangers par an

Voilà la transcription d’un enregistrement révélé par la presse ce matin entre le publicitaire Jean-Michel Goudard qui participa à la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 et Patrick Buisson l’ex conseiller spécial :

M. Goudard : Il est gentil, euh, Nicolas… Quand il a discours bouclé, il veut encore rajouter un truc qui rassemble, le rassemblement etc. Entre toi et moi… ça n’a rien à foutre là…

M. Buisson : Mais rien à foutre, et l’intégration non plus. Au moment où il en arrive cinq cent mille de plus et on n’a pas intégré les six millions qu’on a.

M. Goudard : C’est un vrai euh… giscardien.

M. Buisson : Oui !

Il ne s’agit pas des visas court séjour de tourisme, qui sont au nombre de 470 000 simplement pour les trois pays du Maghreb + Turquie (voir chiffres officiels ministériel des visas permettant de connaître ce chiffre).

Non Buisson évoque les immigrés qui resteront en France définitivement. Ce chiffre s’obtient par l’addition des chiffres officiels suivant à l’époque:

Titres long séjour > 200 000 titres long séjours (10 ans automatiquement renouvelables dont seulement 7% au titre du travail), chiffre que Claude Guéant évoqua dans une interview sur RMC avec Jean-Claude Bourdin « c’est l’équivalent de la ville de Rennes tous les ans Mr Bourdin » s’alarma-t-il.

Clandestins > Un rapport commandé par le ministère de l’Intérieur en 2002 à Anne-Marie Escoffier réalisé par l’Inspection générale de l’administration (IGA),  faisait état de 150 000 à 200 0000 clandestins pénétrant en France chaque année. Le Quai d’Orsay, de son côté, estimait le flux d’irréguliers à 140 000 par an. Les rapports ministériels les plus optimistes parlent de 100 000. Il s’agit le plus souvent de détenteurs de visas de tourisme expirés. Un rapport du Sénat sur la question de la présence des illégaux en France ( série 2005-2006, rapporteur Georges Othily) faisait état de 600 000 entrées de clandestins chaque année en France + Dom Tom !

Asile > 60 000 demandeurs d’asile par an, dont les déboutés restent sur le territoire faute d’éloignement. 24000 chambres d’hôtels sont payés chaque nuit en région parisienne pour les loger.

Droit du sol > 55 000 naissances de bébés nés de deux parents étrangers par an , qui permettent à ces parents de rester sur le territoire à cause du droit du sol.

On comprend mieux la petite phrase de Nicolas Sarkozy à Philippe de Villiers lors d’une visite à l’Élysée:

« Philippe tu as les bonnes intuitions, nous on a les chiffres ».

Le Rapport annuel de la direction de la population et des migrations 2006 publié par la Documentation française faisait état de 40% de naissances d’origine étrangère en Ile-de-France. Mais suivant le dépistage de la drépanocytose, maladie inconnue chez les populations blanches européennes, on déduit que 60% des nouveau nés nécessitant un dépistage sont extra européen.

Pour une synthèse de tous les chiffres officiels de l’immigration lors du passage de la droite aux affaires, lire notre Dossier complet à imprimer.

Les Français de souche doivent se préparer psychologiquement à devenir une minorité sur leur propre territoire.

Observatoire de l'islamisation

L’Union Européenne cède au chantage de la Turquie sur la libre circulation de ses citoyens

« La porte de l’Europe sans visa va désormais être ouverte« , s’est félicité le Premier ministre islamiste Recep Erdogan après la signature d’un accord avec la commissaire européenne aux Affaires intérieures, Cecilia Malmström, immigrationniste forcenée. Manuel Valls n’a aucun pouvoir de refuser ce diktat de Bruxelles évidemment.

Cet accord bilatéral permettant aux Turcs de venir en Europe sans visa est une aubaine pour la république turque connaissant un fort taux de chômage. La contrepartie acceptée par les Turcs, d’autoriser l’UE à renvoyer les clandestins turcs, est dérisoire étant donné qu’avec cette possibilité de venir en Europe, il n’y aura mécaniquement plus de clandestins…

La France n’a aucun moyen de refuser cet accord étant donné qu’elle a ratifié en 1998 (Traité d’Amsterdam) et 2007 (Traité de Lisbonne) le transfert de sa politique migratoire à l’UE. Une coproduction UMP/PS permettant à ce pays où 40% de la population « a une opinion négative des Chrétiens » (sondage Université de Sanbancu) de coloniser une Europe devenue la folle du village mondial.

Page 3 sur 10«12345»...Dernière »