Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Mosquées en projet

La maire UDI de Noisy-Le-Sec achète un terrain pour une mosquée

Lu dans Le Parisien du 2 octobre 2018 (extrait)

Ils devraient troquer leurs préfabriqués pour la construction d’un « vrai » lieu de culte. La fédération des musulmans de Noisy-le-Sec doit démonter ses bâtiments modulaires.

L’association, basée à Noisy et créée en 2012, est installée en bordure du quartier du Londeau, sur un terrain appartenant à la ville voisine Rosny-sous-Bois, depuis « environ trois ans », selon son président M’hammed Henniche.

« Laurent Rivoire (NDLR : le mairede Noisy-le-Sec) nous avait demandé d’héberger l’association le temps de trouver une solution, indique-t-on à la mairie de Rosny. Nous avons accepté pour rendre service. »

La convention précaire tripartite a pris fin au début de l’été. Et n’a pas été renouvelée, à l’inverse des deux années précédentes. « Nous avons demandé à l’association de partir puisque nous avons d’autres projets pour ce terrain », souligne-t-on encore à Rosny.

Les fidèles auraient dû remballer dans le courant de l’été. « Nous avons besoin de quelques semaines avant de partir », confie M’hammed Henniche, aussi président de l’Union des Associations musulmanes (UAM 93) et de la Grande Mosquée de Pantin.

En parallèle, la mairie de Noisy-le-Sec a acheté un terrain d’environ 1 000 m², toujours au Londeau, pour le mettre à disposition d’une association —« certainement sous forme d’un bail emphytéotique »— et construire une mosquée.

« J’avais promis pendant ma campagne qu’une mosquée serait construite sous mon mandat, se félicite le maire UDI Laurent Rivoire. Les associations sont maintenant devant leurs responsabilités. »

Pourtant, à entendre M’hammed Henniche, les jeux semblent déjà faits. « Le terrain ce sera pour nous, veut-il croire. Il n’y a que l’association Aman (lire ci-contre), comme autre association musulmane à Noisy, mais ils sont en guerre ouverte avec la mairie. » Lire la suite dans Le Parisien

Or, l’UAM93 présidée par Henniche a des positions tranchées sur le niqab, la démocratie et la charia, lire nos articles consacrée à cette fédération de mosquées radicales.

La mosquée de Jouy-le-Moutier lancée sur un terrain cédé 1 euro par l’agglomération de Cergy

Lu dans Le Parisien du 16 septembre 2018 (extrait) :

« Le terrain, situé au croisement de la rue d’Ecancourt et de la rue Claude-Debussy, à côté du lycée de l’Hautil, a été cédé à la commune par l’agglomération pour un euro symbolique. L’association culturelle a conclu un bail emphytéotique de soixante ans, avant une éventuelle acquisition. »Lire l’article dans Le Parisien

Le maire de droite Jean-Christophe Véryne (membre de l’UMP à son élection  en 2014), membre du bureau de l’agglomération dirigée par le PS Dominique Lefebvre (ami de Valls), a donc signé un bail pour la grande mosquée. 

 Le député La République en Marche, Aurélien Taché, se vante quant à lui d’avoir posé la première pierre :

Le compte twitter officiel de la mosquée Nour relaie très souvent les publications de Tariq Ramadan, du CCIF ainsi que le cheikh saoudien extrémiste Al -Fawzan, notamment un prêche mettant en garde contre l’occidentalisation des femmes musulmanes :

« Retweeter » une vidéo de Fawzan dénote une orientation ultra-radicale. L’islamologue suisse Sami Aldeeb Abu Salieh (site), un des meilleurs spécialistes de l’islam, nous a apporté les précisions suivantes :

« Le cheikh saoudien Saleh Fawzan, membre du Comité permanent des avis religieux (ifta’) et membre du Conseil des Oulémas en Arabie Saoudite, dit:  « L’islam n’interdit pas de prendre les femmes comme captives, et celui qui appelle à interdire l’enlèvement des femmes est un ignorant et un athée. Il a ajouté dans un court Tweet de son compte Twitter: Cette norme découle du Coran, et on ne peut l’abroger tant que dure le jihad pour Allah. Il poursuit: « Voilà le jugement de Dieu, qui ne fait de faveur à personne et ne ménage personne. Si l’esclavage était interdit, l’Islam l’aurait clairement énoncé comme il l’a fait avec l’usure et l’adultère. L’Islam est fort et ne ménage personne »

Lire la suite

La mairie LR de Longjumeau vend deux parcelles communales pour une mosquée

Addendum de septembre 2018 : le conseil municipal a voté la vente des deux terrains communaux. Lu dans le magazine de Longjumeau de ce mois :

10 septembre 2018: Tous les candidats de la majorité municipale LR, UDI,MODEM, non inscrits, etc  ont voté pour, même lorsqu’ils y étaient opposés auparavant (pressions de Mme le maire ?). L’opposition de gauche ayant quitté la salle avant la séance, les opposants restant étaient les conseillers municipaux du RN.

Un recours en excès de pouvoir a été adressé au juge administratif de Versailles par 2 associations dans les deux mois suivant le vote. 

Le Parisien du 9 juillet 2018 informe :

« La communauté musulmane de Longjumeau l’attend et l’espère depuis longtemps. Plusieurs décennies de prières pourraient bientôt se voir exaucées. Une mosquée tend en effet à se profiler à l’horizon rue Daniel Mayer. Lors de sa séance de ce mardi soir, le conseil municipal va se prononcer sur la vente de deux parcelles communales au centre socio-culturel islamique de Longjumeau (CSCIL). (…) Pour Sandrine Gelot, la maire (LR) de Longjumeau, ce terrain est le bon. « C’est une zone d’équipements et il n’y a pas d’habitations à proximité », pointe celle pour qui il était depuis longtemps nécessaire de trouver une solution. »

Déjà, NKM, ancienne maire, s’était engagée à faire aboutir le projet en 2009 :

Depuis, la direction de la mosquée a changé en mai 2017, les frères Mounir, dont Ismaïl, préférèrent se consacrer à l’institut Amine, soutenu dans ce projet par le Frère musulman Omar Dourmane membre de l’Union mondiale des savants musulmans (présidé par Al-Qaradawi). Dans cet institut, est proposé l’étude du livre « Les 40 hadith » de l’imâm Nawawi, pour 149 euros. Inquiétant quand on connait son contenu qui prescrit de « verser le sang des apostats » (hadith n°14) , et le hadith n° 8 : «Il m’a été ordonné de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’est d’autre divinité qu’Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu’ils accomplissent la prière rituelle, qu’ils acquittent la Zekâa ».

C’est un employé municipal médiateur de « l’espace jeune », quelle coïncidence, Sileymani Diakite, qui a repris les rênes de l’association CSCIL qui dirige la mosquée, dont rien indique qu’il incarne une version plus modérée de cet islamisme. Il partage sur sa page Facebook les publications de la page Facebook  » Information culte musulman » gérée par le prédicateur Mohamed François formé à l’IESH (école islamique de l’UOIF), proche de Hani Ramadan. Cette page est pointée dans le rapport sur « La Fabrique de l’islamisme » de l’institut Montaigne car Mohamed François invite régulièrement des prédicateurs salafistes. 

Encore une illustration de la collusion entre Les Républicains et les salafistes afin de les aider localement à ériger de grandes mosquées. 

Le sous-préfet des Yvelines à la pose de la 1ère pierre de la grande mosquée turque de Carrière

Lu dans Le Parisien du 1er juillet :

Les 700 fidèles de l’association franco-turque Ayasofya de Carrières-sous-Poissy auront bientôt un lieu de culte flambant neuf. La première pierre de l’équipement a été posée symboliquement samedi après-midi.Lire dans Le Parisien du 1er juillet.

L’Etat turc , ultra islamiste, est propriétaire du terrain :

Le maire LR de Romilly délivre un permis pour la mosquée qui publie « Combattez les associateurs » (chrétiens)

Les associateurs dans le Coran sont les chrétiens accusés d’associer des dieux dans la Trinité, mal comprise.

Le maire de Romilly est le Républicain Eric Villemin. Se croyant malin, le maire avait cédé le terrain (rue Robespierre) à l’entreprise le Coq Sportif, sachant pertinemment qu’il serait cédé de nouveau par la société au bénéfice de l’Association islamique de Romilly. Il s’agit pour le maire « de droite » de se dédouaner de la responsabilité de la cession de terrain aux musulmans. 

Encore un cas de collaboration avec l’islamisme des Républicains, dont la plupart sont listés ici.

Le maire Front de Gauche de Choisy (94) a cédé un terrain municipal pour la grande mosquée

Lu dans Le Parisien du 5 mai 2018 :

« C’est un jour historique, une étape marquante pour la communauté, insiste Yahya Lakhel, président de l’ACMC. Après de nombreux déménagements sur la ville, il était légitime que Choisy ait sa propre mosquée. On souhaite que ce soit un lieu vivant, ouvert, notamment aux scolaires», a-t-il souligné avant de saluer « l’accompagnement » de Didier Guillaume (PCF), le maire, ainsi que l’ « attention bienveillante » de la préfecture.

La parcelle de 1800 m² a en effet été achetée à l’AP-HP par la mairie et revendue au même prix (Ndlr, 650 000 €) à l’association. L’acte définitif d’achat remonte à février dernier seulement. «Ce projet nous tient particulièrement à coeur car il permet aux musulmans d’avoir un lieu digne pour vivre leur spiritualité », a quant à lui exprimé l’édile. Ahmet Ogras, président du Conseil français du culte musulman, s’est quant à lui dit doublement « honoré » d’être présent en tant que président du CFCM mais aussi en tant que Choisyen, ville où il réside depuis 1999. Article intégral ici

Didier Guillaume, vice -président du Conseil départemental du Val-de-Marne, a rejoint le Front de Gauche dès 2009.

La mosquée est dotée d’une école afin d’enseigner le coran, l’arabe et le « Fiqh » , la jurisprudence de la charia :

Dans le Matn d’Ibn Achir, on lit  « Obéissez au khalifah qui est Dirigeant Islamique. II doit avoir de la science et être un bon croyant. »

Dans Ar Risala (l’Epître) des malékites, de Qayrawani, on lit :

Scan du chapitre 30, page 85, issu de l’exemplaire de l’Institut du Monde Arabe édité par l’Office des Publications Universitaires, Alger (code bibliothèque 244.221 IBN A).

Château-Thierry : le député LREM voit la mosquée comme une « plus value pour le quartier »

Jacques Krabal et Emmanuel Macron

Lu dans L’Union du 1er avril :

À la recherche d’un terrain pour déménager ses locaux, l’association Salam souhaitait se porter acquéreur d’une partie de l’ancien plateau sportif, situé tout près de la passerelle piétonne. Un plateau utilisé de façon très occasionnelle selon la municipalité. Lors de conseil, les élus ont donc dû se prononcer sur cette division cadastrale : d’un côté un plateau multisports destiné aux jeunes et familles ; et de l’autre la construction d’une mosquée.(…) Jacques Krabal, ancien maire de la ville et député de l’Aisne, a livré son opinion : « Cela fera une plus value pour le quartier. »

La délibération a été approuvée. Lire l’article intégral dans l’Union

Fontenay-le-Fleury attaque le projet de mosquée de Saint-Cyr-l’Ecole

Lu dans Le Parisien du 29 mars 2018 :

Le maire LR a déposé un recours contre le PLU de son voisin pour retarder la construction du lieu de culte à la limite de sa commune.

C’est un nouvel épisode de la rivalité entre deux villes voisines. Après un recours gracieux en novembre 2017, Fontenay-le-Fleury vient officiellement de déposer un recours devant le tribunal administratif de Versailles contre le plan local d’urbanisme (PLU) de Saint-Cyr-l’Ecole. L’enjeu : casser le texte d’urbanisme et retarder autant que faire se peut le projet de construction d’une mosquée sur un terrain appartenant à Saint-Cyr-l’École mais situé de l’autre côté de l’A12, à la limite de Fontenay-le-Fleury.

« Nous ne laisserons pas construire un bâtiment de 2 100 m2 sur un espace aussi restreint destiné à accueillir de nombreux fidèles avec à peine 15 places de stationnement », assène Richard Rivaud, le maire LR de Fontenay-le-Fleury. Lire la suite sur Le Parisien

Le maire de Soisson a signé le permis de construire de la mosquée avec minaret et salles de classes

Lu dans L’Union du 23 mars 2018 (extrait) :

« En vitrine, le grand projet de l’association est présenté dans le détail. Un film en 3 D de plus de 8 minutes présente la mosquée que l’ACIS souhaite ériger dans le quartier de Chevreux. « Lorsque nous nous sommes installés en 1990, nous étions environ 200 fidèles, se remémore le président Ahmed Mkadmi.  Aujourd’hui, les familles se sont agrandies et ils sont cinq fois plus. Nous sommes à l’étroit avenue de Pasly. Nous voulons changer surtout à cause des parkings. Actuellement, nous gênons beaucoup les voisins car il n’y a pas de possibilités de stationner à proximité. »

Le maire de Soisson est Alain Cremont, divers droite.

Le projet est en cours de financement. Un module permet d’ailleurs sur le site internet de verser une contribution. On voit ainsi que le site sera réalisé en trois phases : 800 000 euros doivent être récoltés pour débuter le gros œuvre de la partie cultuelle. Ensuite, il faudra un million d’euros pour achever cette partie dédiée au culte. La dernière partie, le centre culturel, nécessitera la collecte de près d’un million d’euros. »

Sur le site Internet de la mosquée on apprend que les prêches seront en arabe, et que le « soutien scolaire » consiste en l’apprentissage de l’arabe et du Coran et de la Sunna . Lire

Copie d’écran de la mosquée :

Le député LREM Bruno Bonnel pose la première pierre de la nouvelle mosquée de Villeurbanne

Lu dans Le Progrès du 20 mars 2018

Les membres de la mosquée Errahma et élus (MM. Bret, Vullierme, Bruno Bonnell, député de la 6ème circonscription du Rhône) ont posé la première du futur édifice ce mardi matin au 15 rue Songieu. Voir la photo 

Après une phase de démolition, la première pierre de la mosquée Errahma située au 15 rue Songieu a été posée ce mardi matin. La future mosquée devrait sortir de terre fin 2019.

Il s’agit en fait d’une reconstruction très attendue. les anciens locaux étaient devenus vétustes pour cette mosquée installée à cette adresse depuis 1983. Ces travaux sont financés à 100 % par les dons des fidèles de la mosquée. Lire la suite dans Le Progrès.

Page 1 sur 612345»...Dernière »