Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Mosquées en projet

Cosne-Sur-Loire : le maire de droite (LR) met un terrain à disposition pour la mosquée

Lu dans Le Journal du Centre du 16 janvier 2019 (extrait)

« Dans les cartons depuis plusieurs années, le projet d’un nouveau lieu de culte pour l’association El Wafaa, dans le cœur du quartier Saint-Laurent de Cosne-sur-Loire, commence à se préciser. Un bâtiment est en cours de construction. (…)Ce mercredi 16 janvier à 8 h 30, le compteur de la cagnotte, en ligne depuis le 3 décembre dernier, affichait 9.990 euros (plus de 160 participants).

Michel Veneau, le maire (Les Républicains), a rappelé que ce futur édifice se construisait sur « un terrain mis à disposition par la ville par un bail emphytéotique ». Et de poursuivre : « Le dossier a démarré il y a quatre ans. Nous avons pris le temps de respecter la réglementation avant que les travaux ne commencent. » Reste maintenant à la charge de l’association de construire cette mosquée. Lire l’article intégral

Le maire UDI de Mée-sur-Seine intègre une future mosquée dans le Plan local d’urbanisme

Lu sur Actu.fr du 4 janvier 2019 :

Lors du conseil municipal du Mée-sur-Seine, les élus devaient approuver le plan local d’urbanisme, notamment à la suite de l’enquête publique. Le projet de bâtiment de l’Union des musulmans de Mée est situé au croisement de l’avenue de l’Europe et de la rue des Lacs. Lire la suite

La mosquée de Dammarie Les Lys va s’agrandir suite à la cession d’un terrain accordée par le maire LR

Le maire les Républicains Gilles Battail permet à la mosquée de Dammarie-les-lys de s’agrandir. Pour quelles activités ? On y apprend les « 40 hadiths » de Nawawi. Inquiétant quand on connait son contenu qui prescrit de « verser le sang des apostats » (hadith n°14) , et le hadith n° 8 : «Il m’a été ordonné de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’est d’autre divinité qu’Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu’ils accomplissent la prière rituelle, qu’ils acquittent la Zekâa ». Ce visuel annonçant l’étude de ce livre a en effet été partagé par la page officielle de la mosquée en septembre dernier :

Il s’agit des cours donnés par l’institut « La Maison des savoirs » dirigé par Zakaria Seddiki, qui fut le premier directeur de l’école de charia des Frères Musulmans en France, l’IESH.

Le préfet et le maire de Strasbourg à la pose de la première pierre de la mosquée radicale du Milli Gorus

Archive du 15 octobre 2017

Lu sur Rue 89 :

« Le chantier de la mosquée Eyyûb Sultan de la Meinau va être lancé en grandes pompes dimanche. Plus de 1 000 personnes dont 300 personnalités officielles sont attendues pour la cérémonie de pose de la première pierre de la mosquée néo-ottomane. Parmi elles : Roland Ries, le maire de Strasbourg et Jean-Luc Marx, préfet du Bas-Rhin, mais aussi les ambassadeurs de Turquie et d’Arabie Saoudite en France, ou encore un membre de la présidence de Bosnie Herzégovine et le ministre de la Justice turc. Lire la suite 

Lire notre dossier complet sur cette organisation ultra-radicale :  La France, nouvel eldorado du Millî Görüs (Vision Nationale)

La mairie communiste PCF de Mitry-Mory trouve un terrain pour une mosquée

Lu dans Le Parisien du 3 décembre 2018 (extrait) :

La municipalité a décidé d’accompagner les fidèles dans leur projet. « Nous avons fait une déclaration d’utilité publique (DUP) sur ce terrain agricole de 3700 m². L’établissement public foncier d’Île-de-France est chargé de l’acquérir pour le compte de la municipalité avant de les céder à la Société d’économie mixte d’aménagement et de construction de Mitry-Mory. Cette dernière qui est concessionnaire de la ZAC, le vendra à l’association après avoir mené les travaux de viabilisation de la parcelle », explique la maire Charlotte Blandiot-Faride (PCF).Lire l’article intégral.

Issy-Les-Moulineaux : André Santini (UDI) prépare une grande mosquée

Lu sur Boulevard Voltaire :

La majorité municipale de la mairie d’Issy-les-Moulineaux, dirigée par l’inoxydable André Santini, n’en fait jamais assez… Cette fois-ci, c’est le projet de méga-centre culturel accompagné d’une mosquée de plus de 1.000 places à horizon 2020 qui attend les Isséens.

C’est lors d’une réunion publique, le 16 octobre dernier, que les habitants, venus nombreux, ont découvert ce projet décidé de longue date et en catimini. Le projet initial de 2015 avait, pour le coup, totalement échappé aux riverains car porté en partie par la communauté d’agglomération SPL Seine Ouest Aménagement, qui a piloté l’affaire, à l’écart de toute consultation citoyenne…Lire la suite sur Boulevard Voltaire

Fermée pour radicalisme puis rouverte, la mosquée de Villiers-sur-marne va ressusciter grâce aux Républicains

L’association des musulmans de Villiers-sur-Marne (AMVSM) qui s’est créée pour remplacer la structure visée par une fermeture administrative, promet de tourner la page d’un passé récent sulfureux. Elle vient d’annoncer au Parisien un projet de mosquée monumentale :  1 700 m2 répartis sur trois niveaux qui comprendront une grande salle de prière pour les hommes, une autre en mezzanine pour les femmes, mais aussi une salle polyvalente, une cuisine, une salle d’ablutions, des salles de cours pour l’enseignement de l’arabe et les ateliers dits « culturels »…Coût: 2,5 millions d’euros. L’association annonce qu’il n’y aura pas de financement étranger. Ce qui parait difficile à croire étant donné que la majorité des fidèles est d’origine étrangère. Aussi, rien ne laisse à penser que le salafisme ne sera plus la doctrine adoptée, car les fidèles seront les mêmes. 

Le maire LR  Jacques-Alain Bénisti (qui fut dans l’équipe de campagne de Fillon) a cédé un terrain municipal pour en construire une plus grande :

Lu dans Le Parisien du 4 novembre 2016 : « La ville est propriétaire d’un terrain vague, sur lequel doit être construite une nouvelle mosquée, avant la démolition de l’ancienne, explique Jacques-Alain Bénisti, maire (LR) de Villiers-sur-Marne.» . Le maire Républicain avait aussi fait voter une subvention.


Rappels: La mosquée Islah fut fermée administrativement pour cause de radicalité, foyer de djihadistes et pour avoir héberger une école salafiste clandestine. Deux imâms ultra radicaux s’y sont pourtant succédés : Béchir Ben Hassen, Frère musulman tunisien interdit de prêcher en Tunisie même, qui s’est illustré après la tuerie de Charlie Hebdo en rappelant qu’il faut « exécuter ceux qui maudissent le prophète » (sermon du 10 janvier 2015) et Mustafa Mraoui, imâm occasionnel parti rejoindre l’Etat Islamique avec dix fidèles de la mosquée ! Pour plus d’informations lire notre enquête « Mosquées Radicales » (éditions DMM,2016).

On aperçoit Béchir Ben Hassen à la gauche du maire Républicain à la 44ème seconde de cette vidéo :

La maire UDI de Noisy-Le-Sec achète un terrain pour une mosquée

Lu dans Le Parisien du 2 octobre 2018 (extrait)

Ils devraient troquer leurs préfabriqués pour la construction d’un « vrai » lieu de culte. La fédération des musulmans de Noisy-le-Sec doit démonter ses bâtiments modulaires.

L’association, basée à Noisy et créée en 2012, est installée en bordure du quartier du Londeau, sur un terrain appartenant à la ville voisine Rosny-sous-Bois, depuis « environ trois ans », selon son président M’hammed Henniche.

« Laurent Rivoire (NDLR : le mairede Noisy-le-Sec) nous avait demandé d’héberger l’association le temps de trouver une solution, indique-t-on à la mairie de Rosny. Nous avons accepté pour rendre service. »

La convention précaire tripartite a pris fin au début de l’été. Et n’a pas été renouvelée, à l’inverse des deux années précédentes. « Nous avons demandé à l’association de partir puisque nous avons d’autres projets pour ce terrain », souligne-t-on encore à Rosny.

Les fidèles auraient dû remballer dans le courant de l’été. « Nous avons besoin de quelques semaines avant de partir », confie M’hammed Henniche, aussi président de l’Union des Associations musulmanes (UAM 93) et de la Grande Mosquée de Pantin.

En parallèle, la mairie de Noisy-le-Sec a acheté un terrain d’environ 1 000 m², toujours au Londeau, pour le mettre à disposition d’une association —« certainement sous forme d’un bail emphytéotique »— et construire une mosquée.

« J’avais promis pendant ma campagne qu’une mosquée serait construite sous mon mandat, se félicite le maire UDI Laurent Rivoire. Les associations sont maintenant devant leurs responsabilités. »

Pourtant, à entendre M’hammed Henniche, les jeux semblent déjà faits. « Le terrain ce sera pour nous, veut-il croire. Il n’y a que l’association Aman (lire ci-contre), comme autre association musulmane à Noisy, mais ils sont en guerre ouverte avec la mairie. » Lire la suite dans Le Parisien

Or, l’UAM93 présidée par Henniche a des positions tranchées sur le niqab, la démocratie et la charia, lire nos articles consacrée à cette fédération de mosquées radicales.

La mosquée de Jouy-le-Moutier lancée sur un terrain cédé 1 euro par l’agglomération de Cergy

Lu dans Le Parisien du 16 septembre 2018 (extrait) :

« Le terrain, situé au croisement de la rue d’Ecancourt et de la rue Claude-Debussy, à côté du lycée de l’Hautil, a été cédé à la commune par l’agglomération pour un euro symbolique. L’association culturelle a conclu un bail emphytéotique de soixante ans, avant une éventuelle acquisition. »Lire l’article dans Le Parisien

Le maire de droite Jean-Christophe Véryne (membre de l’UMP à son élection  en 2014), membre du bureau de l’agglomération dirigée par le PS Dominique Lefebvre (ami de Valls), a donc signé un bail pour la grande mosquée. 

 Le député La République en Marche, Aurélien Taché, se vante quant à lui d’avoir posé la première pierre :

Le compte twitter officiel de la mosquée Nour relaie très souvent les publications de Tariq Ramadan, du CCIF ainsi que le cheikh saoudien extrémiste Al -Fawzan, notamment un prêche mettant en garde contre l’occidentalisation des femmes musulmanes :

« Retweeter » une vidéo de Fawzan dénote une orientation ultra-radicale. L’islamologue suisse Sami Aldeeb Abu Salieh (site), un des meilleurs spécialistes de l’islam, nous a apporté les précisions suivantes :

« Le cheikh saoudien Saleh Fawzan, membre du Comité permanent des avis religieux (ifta’) et membre du Conseil des Oulémas en Arabie Saoudite, dit:  « L’islam n’interdit pas de prendre les femmes comme captives, et celui qui appelle à interdire l’enlèvement des femmes est un ignorant et un athée. Il a ajouté dans un court Tweet de son compte Twitter: Cette norme découle du Coran, et on ne peut l’abroger tant que dure le jihad pour Allah. Il poursuit: « Voilà le jugement de Dieu, qui ne fait de faveur à personne et ne ménage personne. Si l’esclavage était interdit, l’Islam l’aurait clairement énoncé comme il l’a fait avec l’usure et l’adultère. L’Islam est fort et ne ménage personne »

Lire la suite

La mairie LR de Longjumeau vend deux parcelles communales pour une mosquée

Addendum de septembre 2018 : le conseil municipal a voté la vente des deux terrains communaux. Lu dans le magazine de Longjumeau de ce mois :

10 septembre 2018: Tous les candidats de la majorité municipale LR, UDI,MODEM, non inscrits, etc  ont voté pour, même lorsqu’ils y étaient opposés auparavant (pressions de Mme le maire ?). L’opposition de gauche ayant quitté la salle avant la séance, les opposants restant étaient les conseillers municipaux du RN.

Un recours en excès de pouvoir a été adressé au juge administratif de Versailles par 2 associations dans les deux mois suivant le vote. 

Le Parisien du 9 juillet 2018 informe :

« La communauté musulmane de Longjumeau l’attend et l’espère depuis longtemps. Plusieurs décennies de prières pourraient bientôt se voir exaucées. Une mosquée tend en effet à se profiler à l’horizon rue Daniel Mayer. Lors de sa séance de ce mardi soir, le conseil municipal va se prononcer sur la vente de deux parcelles communales au centre socio-culturel islamique de Longjumeau (CSCIL). (…) Pour Sandrine Gelot, la maire (LR) de Longjumeau, ce terrain est le bon. « C’est une zone d’équipements et il n’y a pas d’habitations à proximité », pointe celle pour qui il était depuis longtemps nécessaire de trouver une solution. »

Déjà, NKM, ancienne maire, s’était engagée à faire aboutir le projet en 2009 :

Depuis, la direction de la mosquée a changé en mai 2017, les frères Mounir, dont Ismaïl, préférèrent se consacrer à l’institut Amine, soutenu dans ce projet par le Frère musulman Omar Dourmane membre de l’Union mondiale des savants musulmans (présidé par Al-Qaradawi). Dans cet institut, est proposé l’étude du livre « Les 40 hadith » de l’imâm Nawawi, pour 149 euros. Inquiétant quand on connait son contenu qui prescrit de « verser le sang des apostats » (hadith n°14) , et le hadith n° 8 : «Il m’a été ordonné de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’est d’autre divinité qu’Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu’ils accomplissent la prière rituelle, qu’ils acquittent la Zekâa ».

C’est un employé municipal médiateur de « l’espace jeune », quelle coïncidence, Sileymani Diakite, qui a repris les rênes de l’association CSCIL qui dirige la mosquée, dont rien indique qu’il incarne une version plus modérée de cet islamisme. Il partage sur sa page Facebook les publications de la page Facebook  » Information culte musulman » gérée par le prédicateur Mohamed François formé à l’IESH (école islamique de l’UOIF), proche de Hani Ramadan. Cette page est pointée dans le rapport sur « La Fabrique de l’islamisme » de l’institut Montaigne car Mohamed François invite régulièrement des prédicateurs salafistes. 

Encore une illustration de la collusion entre Les Républicains et les salafistes afin de les aider localement à ériger de grandes mosquées. 

Page 1 sur 712345»...Dernière »