Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Mosquées existantes

Goussainville : Abdelaziz Hamida a oeuvré à la construction de la mosquée des Frères Musulmans

intérieur de la mosquée Essaima de Goussainville

Le franco-marocain Abdelaziz Hamida a été élu maire de Goussainville, commune de trente mille habitants située dans le Val d’Oise non loin de l’aéroport Charles-de-Gaulle.

Le journal L’Opinion en octobre dernier informait que le nouvel édile a beaucoup fait pour la nouvelle grande mosquée de la ville :

« Musulman, Hamida assume de l’être. L’homme de 43 ans fait « son vendredi ​» à la mosquée Essalam (« ​la paix ​»), en centre-ville. Avant 2011, il était au bureau de l’association cultuelle. Il a négocié avec le maire le terrain de la mosquée il y a dix ans, et a contribué à sa construction. « ​J’ai fait sortir les musulmans des caves ​», précise-t-il. »

« C’est la première personne à Goussainville dont l’épouse était entièrement voilée », a affirmé sur Sud Radio le médiatique policier Noam Anouar, lui aussi enfant de Goussainville. « Sa femme a retiré le voile intégral par la suite. »

Cette mosquée est membre de la fédération de mosquées « Musulmans de France » (ex UOIF), fondée par des Frères Musulmans revendiqués. Les prédicateurs invités sont très souvent liés à cette internationale islamiste.

Parmi les plus fameux d’entre eux Hani Ramadan, petit fils du fondateur des Frères Musulmans, qui plaide pour un jihâd en vue d’établir un état islamique :

« Le monde musulman est en ébullition. Cette force peut et doit être orientée vers un Etat islamique, un Etat appliquant le Coran et la Sunna.(…) Les musulmans ne retrouveront jamais leur bonheur perdu s’ils ne reviennent pas au jihad et ne cherchent pas à établir un Etat Islamique ». (Hani Ramadan, Sermons du vendredi rappels et exhortations, éditions Tawid, 2011, page 465.)

Autre prédicateur invité par l’association Essalam, Walid Abdel Massoud, passé par l’école de charia des Frères Musulmans, l’IESH de Saint-Léger du Fourgeret dans la Nièvre (invité le 28 février 2016), ou encore Ismail Mounir en 2017, « surveillé par la police » informe le JDD. Egalement ancien élève de l’IESH,  Abdelmonaïm Boussenna fut invité en novembre 2016.

Boussenna a longtemps fréquenté la mosquée Al Imane de Lille dirigée par le président de l’UOIF Amar Lasfar, où il avait des responsabilités, avant d’être recruté comme imâm à Roubaix en 2016. Il est à noter qu’il est diplômé d’une université islamique d’Arabie Saoudite. Dans ses prédications diffusées sur Youtube, il prend la défense de Tariq Ramadan injustement calmonié selon lui[2], et s’entretient amicalement avec l’imâm salafiste de Brest Rachid El Jay (aussi signataire de l’appel à manifester) pour qui les femmes non voilées sont logiquement violées : « si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là[3] ». Boussenna critique le libéralisme de Tareq Oubrou, et rappelle que « le voile est une obligation religieuse[4] ». Naturellement proche d’Ahmed Miktar, imâm de Villeneuve d’Ascq assumant son appartenance aux Frères Musulmans[5], de par sa proximité géographique, il s’entretient souvent avec lui. Dans un dialogue avec Miktar, ils présentent le « cheikh » Abu Bakr Djaber Al Jazairi (+2018) comme « un des exégètes que nous étudions[6] » alors qu’il est l’un des doctrinaires les plus extrémistes de la violence religieuse. Son livre d’exégèse auxquels les imâms font référence est La Voie du Musulman, qui préconise de se « préparer à l’art militaire offensif » car « Le jihad a pour finalité de prohiber toute autre adoration que celle de Dieu, l’Unique », d’interdire les édifications ou même les restaurations d’églises ! Le « jihâd est obligatoire au moins une fois par an » selon Jazairi, dont les ouvrages sont disponibles dans les grandes mosquées de l’UOIF.  Autre citation préparant les esprits au terrorisme : « Celui qui renie les décrets divins concernant la prière, le jeûne, le pèlerinage, l’obéissance aux parent ou le Jihad est un renégat (…) Peines infligées aux renégats: Durant trois jours, on incite le renégat à renoncer à sa croyance et à demander grâce à Dieu, s’il n’accepte pas, il est passible de la peine capitale[7]  ». Ce « savant » de référence pour les Frères Musulmans souhaite agonir l’Europe, dans son autre ouvrage La Doctrine du croyant, (éditions AlAzhar, 2016 ) Al Jazairi écrit :

« L’Europe connaitra un jour le pire malheur, et endurera la pire agonie pour ses crimes contre l’Islam, la religion d’Allah qui est aussi la sienne, car elle ne peut en avoir d’autres. Pour ce qui lui arrivera elle ne devra s’en prendre qu’à elle-même car Allah n’est pas injuste »

Un obscur prédicateur koweitien, pays connu pour financer les brigades djihadistes salafistes de Syrie, « Cheikh Fayçal », a été invité en juin 2015 :

Nous cherchons à obtenir des informations sur cette personne.

En complément lire L’entourage du maire musulman de Goussainville se positionne sur le génocide arménien, la burka, Erdogan, le rap anti français etc.

[2]https://www.youtube.com/watch?v=KBxQ-FlPTNs

[3]Citation issue d’une conférence intitulée « 30 Minutes Pour te convaincre de mettre le Hijab » mise en ligne sur Dailymotion en juin 2012

[4]https://www.youtube.com/watch?v=vDH4kWUVG1E&t=605s

[5]« J’aimerais que (…) la renaissance islamique souhaitée par ma chère Confrérie des Frères Musulmans se réalise avec mon aide. » http://ahmedmiktar.eklablog.com

[6]https://youtu.be/Lp0YYmveekA?t=362

[7]Abou Bakr El Jazairi, La Voie du Musulman, Albouraq, 2014

Montpellier : l’imam Mohamed Khattabi placé en garde à vue pour agression sexuelle

Lundi 25 mai, l’imâm canado-marocain Mohamed Khattabi a été placé en garde à vue au commissariat de Montpellier. L’imam de la mosquée Aïcha, déjà condamné par le tribunal correctionnel de Montpellier en mai 2016 pour des faits de fraudes commis au préjudice de la Caisse d’allocation familiale et l’administration fiscale, est une fois encore, dans le viseur de la justice.

Selon les informations de la Gazette de Montpellier, c’est une jeune femme, membre de sa famille, qui aurait déposé plainte contre lui fin 2019 pour des faits de viols et d’agressions sexuelles commis alors qu’elle était mineure sur fonds de prétendues pratiques religieuses. »
Lire la suite

Occupation de la mosquée de Poitiers (dont le nom est dédié aux djihadistes de 732) : le procès reprend à l’avantage des Identitaires

Les mosquées turques en France multiplient les appels amplifiés à la prière

Adhan à Strasbourg dans la mosquée du Milli Gorus le 3 avril dernier.

Depuis deux semaines, les provocations sonores se multiplient dans les mosquées gérées par la diaspora turque pour leur majorité. Suite au précédent de la Grande Mosquée de Lyon de tendance frériste qui la première a lancé un adhan par le muezzin au prétexte d’une solidarité avec les soignants, les turcs se sont empressés de leur emboiter le pas après avoir observé le laissez-faire des pouvoirs publics. 

Ainsi, en Alscace, à Bischwiller, commune surnommée « la ville des turcs » par les alsaciens, la mosquée Yunus Emre a émise un appel sonore à la prière entendu des centaines de mètres à la ronde, comme l’atteste une vidéo d’un riverain étonné.

A Strasbourg, la mosquée Eyyup Sultan des extrémistes du Millî Görüş, pourtant encore en chantier, a dépêché son muezzin pour lancer également un appel sonore dans la mosquée provisoire au centre de la cour.

A Annonay en Ardèche, la mosquée turque n’a pas de minaret mais cela ne l’a pas empêché  d’installer une sonorisation puissante pour que tout le quartier subisse l’adhan. L’association cultuelle des musulmans d’Annonay (ACMA) gère cette mosquée, affiliée aussi au Millî Görüş.

A Valentigney, le compte Facebook de la mosquée turque a relayé l’appel amplifié à la prière venant d’un balcon. Donc on peut en conclure que la mosquée n’a pas voulu « en faire trop » en installant le système amplifié dans son enceinte pour préférer une légère délocalisation dans un appartement difficilement identifiable. La mosquée turque Selmiyye Camii est située 6 rue des Combottes à proximité du quartier sensible des Buis à Valentigney. Elle est affiliée au DITIB ( gouvernement turc) et son imâm est détaché par la Turquie. L’association de l’amicale des amis turcs et français est le nom de l’établissement dirigeant.

A Colmar la mosquée Ennasiha a diffusé également l’appel à la prière, de manière à médiatiser l’événement. Un compte twitter d’un turc a diffusé une vidéo de cet appel amplifié où on voit un caméraman de la mosquée filmer la scène méthodiquement. « La municipalité a autorisé » informe en turc celui qui a diffusé la vidéo. Mais la mosquée est gérée par des maghrébins, et entretient d’excellentes relations avec la candidate La République en Marche Stéphanie Villemin qui s’y est rendue le 1er mars dernier dans le cadre de sa campagne électorale.

La candidate LREM à Colmar en visite à la mosquée qui a diffusé l’appel amplifié à la prière

Stéphanie Villemin dans le cadre de sa campagne pour les municipales 2020 a visité les musulmans de la mosquée Ennassiha de Colmar. Cette mosquée a diffusé l’adhan, l’appel à la prière, vendredi dernier,  à l’aide d’un système d’amplification sonore afin que les habitants subissent l’islamisation de leur ville.

Appel amplifié à la prière à la Grande Mosquée de Lyon ce 25 mars (toléré par l’Intérieur)

Il faut savoir que le recteur de la Grande Mosquée de Lyon Kamel Kabtane avait publié une lettre ouverte de soutien à Tariq Ramadan et qu’il laissait l’imâm salafiste (expulsé pour extrémisme) Abdelkader Bouziane à donner des conférences dans son établissement. En savoir plus.

Un séminaire pour collégiens à la mosquée de Vigneux avec un prédicateur lisant un texte appelant à combattre ceux qui nient la divinité d’Allah

Mohamed Nadhir Al-Khanoussi est un prédicateur et imâm sunnite qui anime une chaîne Youtube à succès, intitulée Din-ul Qayyima. Il consacre une vidéo aux fameux « 40 hadith » de l’imâm Nawâwi (1233-1277) , une des meilleures ventes de livres musulman en France. Et pour cause l’auteur est un des plus grands contributeurs de l’école sunnite chaféite. 

Mohamed Nadhir lit sans mise en garde son contenu qui prescrit de « verser le sang des apostats » (hadith n°14 écouter) , et le hadith n° 8 : «Il m’a été ordonné de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’est d’autre divinité digne d’être adorée sauf Allah, et que Mohammed est Son Messager». (l’écouter ici)

Malheureusement, la mosquée de Vigneux-sur-Seine l’invite ce jeudi 13 février 2020 à animer un séminaire pour les jeunes. Ce n’est pas étonnant car le 2 décembre dernier la mosquée à invité le « directeur scientifique » de l’école de charia des Frères Musulmans en France l’IESH de Château-Chinon, Larbi Bechri.

La plus grande mosquée d’Aquitaine propage la pensée des Frères Musulmans

La mosquée d’Agen (Lot-et-Garonne) inaugurée en 2013 est gérée par l’Association des musulmans d’Agen, proche des Frères de la fédération UOIF (renommée récemment Musulmans de France).  

Le lieu de 1750m2 accueille entre 200 à 800 personnes aux cinq prières de la journée et jusqu’à 1 200 fidèles pour le sermon du vendredi à 13 heures.

350 enfants de 6 à 15 ans assistent aux cours d’arabe et de coran du samedi, via l’association « Savoir et transmettre » qui encadre ces enseignements au sein du lieu. En 2016 ils étaient 200, cela montre la progression de l’endoctrinement dans le secteur.

Il faut dire que l’immigration alimente le nombre de fidèles, comme le rappelle le journal local Le Petit Bleu dans son édition de janvier 2020 : « des flux migratoires se fixent dans l’Agenais, en provenance du Pakistan, de l’Afrique Subsaharienne, de Turquie, de Syrie ».

L’imâm, Hassane Hda, né au Maroc en 1965 et naturalisé français comme beaucoup d’imâms étrangers, a exercé à la mosquée UOIF de Bordeaux de 1995 à 2010, ce qui en fait un proche de Tareq Oubrou, qui lui se revendique ouvertement des Frères Musulmans. Le président de la mosquée, Messaoud Settati est aussi un marocain qui a obtenu la nationalité française malheureusement. Lire la suite

Une grande mosquée imposante à Angers en voie de finalisation

Lu dans Ouest France du 3 octobre 2019 (extrait) :

« L’entreprise de maçonnerie MCM, basée à Monplaisir, a quasiment achevé le gros œuvre sur une emprise supérieure à 2 200 m². Avec une capacité d’accueil de 2 435 personnes, cette mosquée ne sera pas la plus grande de France – celle qui vient d’être inaugurée à Reims s’étend sur 3 750 m² – mais disposera d’un minaret, son principal signe distinctif, plus élancé que le modèle champenois. Cette flèche symbolique en béton armé, qui sera recouverte à terme d’une résille métallique ou de plaques de verre, culmine à 21 mètres de hauteur. 

C’est surtout la dimension de la grande salle de prière surmontée d’un dôme de couleur verte – et non jaune comme sur les premières perspectives – qui reste la plus impressionnante.

« Un édifice d’une ampleur grandiose avec une architecture moderne qui, une fois terminé, tapera dans l’œil des Angevins », promet Mohamed El Hourch qui milite pour que sa communauté affiche et assume davantage sa présence sur le territoire. »

Attaque de Villejuif : l’assaillant aurait crié « Allah Akbar » (Allah est le plus grand) selon RTL

Actualisation du samedi 4 janvier :

« Le parquet national anti-terroriste (PNAT) s’est saisi de l’enquête ce samedi. Plusieurs indices laissent ainsi imaginer chez Nathan C., décrit comme un élève doté de « hautes capacités intellectuelles » mais addict aux produits stupéfiants, une radicalisation ainsi qu’une préméditation.

Dans le sac où a été retrouvé sa carte de crédit, les enquêteurs ont ainsi mis la main sur un Coran, de la littérature salafiste ainsi qu’une lettre « qui peut être considérée comme testamentaire, caractéristique du musulman […] qui sait qu’il va faire le grand saut », a expliqué le commissaire Philippe Bugeaud, directeur adjoint de la PJ de Paris. Lire dans Le Parisien

Lu sur RTL :


Une personne est morte et deux ont été blessées vers 14 heures ce vendredi 3 janvier par un homme qui les a attaquées au couteau au parc des Hautes-Bruyères à Villejuif, dans le Val-de-Marne, a-t-on appris de source policière. Les deux blessés sont en urgence relative.

Le terroriste, « pieds nus, portait une vêtement long blanc et une barbe. Selon certains témoins, l’assaillant aurait crié « Allahu akbar » au moment des faits ; la police procède à des vérifications pour s’en assurer. À ce stade, le parquet national antiterroriste ne s’est pas saisi de cette affaire.

Le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, Laurent Nuñez, est sur place. Il doit tenir une conférence de presse pour communiquer les premiers éléments de cette affaire. » Source

Page 1 sur 2412345»1020...Dernière »