Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Mosquées existantes

Session de formation sur l’islam à Paris samedi

L’abbé Guy Pagès  animateur du site Islam et Vérité et Alain Wagner fondateur de l’ International Civil Liberties Alliance (ICLA), donneront une formation sur l’islam à Paris le samedi 19 décembre.

Matin : Qu’est ce que l’islam ? Ses fondamentaux ; La nature politique de l’islam ; Chevalerie et esprit de résistance. Après midi : Se garder des mariages islamo-chrétiens ; Évangéliser les musulmans ; Investir le champ politique : le cas concret des constructions de mosquées. (6 interventions de 30/40 mn suivies de questions). Si vous êtes intéressé, merci de vous inscrire ici. Repas tiré du sac pour le déjeuner. Inscription obligatoire. Le lieu de la formation dans Paris intramuros sera communiqué aux inscrits en temps utile.

Exclusif: Levée de l’assignation à résidence de l’imâm Katthabi de Montpellier, proche du Maire.

khattabi

Comme nous le présagions le 9 décembre, l’imâm canado-marocain Mohamed Khattabi, dont même les canadiens ne veulent plus, aux prêches plus qu’ambiguës, redevient totalement libre de ses mouvements. Il faut dire qu’il est un soutien indéfectible au maire Philippe Saurel (proche de Valls) pour qui il a rallié le vote musulman aux municipales.

Nous avons pu voir une copie du courrier du ministère de l’Intérieur datée du 11 décembre, stipulant qu’ « aucun élément ne corroborant cette menace n’a été établi; que par suite, il y a lieu d’abroger la mesure (d’assignation, ndlr) précitée« .

Un terroriste islamiste prêche librement dans une mosquée de Troyes (France2)


Complément d’enquête. Sur les traces d’Abdelilah Zyad

Abdelila Ziyad, fut condamné en janvier 1997 par le tribunal correctionnel de Paris à huit ans de prison pour avoir été le donneur d’ordre d’un attentat contre un hôtel de Marrakech où l’explosion d’une bombe avait tué deux touristes espagnols, le 24 août 1994. Quatre attentats coordonnés avaient été préparés ce jour là.

Ce criminel fut déjà remis en liberté en 2001, la justice française n’étant pas réputé pour sa fermeté. Ziyad a de nouveau été mis en examen en 2010 dans une enquête sur des braquages commis en région parisienne dans la première moitié des années 1990 et qui auraient eu pour objet de financer des actions jihadistes. Le juge antiterroriste Marc Trévidic le soupçonnait d’avoir demandé à des recrues d’Ile-de-France et de la région d’Orléans de commettre ces attaques à main armée. Cette enquête est toujours en cours.

Cet islamo-terroriste marocain maitrisant mal le français est donc toujours libre, souffrant seulement un contrôle judiciaire, ce qui ne l’empêche pas de prêcher à la mosquée de Troyes !

C’est la révélation hallucinante du reportage de Complément d’enquête diffusé hier sur France 2.

Ziyad , alors qu’il a rencontré à plusieurs reprises Omar Mostefai, terroriste mort au bataclan dans des réunions privées à Chartres, officie le plus tranquillement du monde à la mosquée al Ghazzali de Troyes !

L’équipe de France 2 a interrogé les fidèles, parfaitement au courant de l’identité de l’homme qui prêchait sur le minbar ce jour là. Mieux : la mosquée Ghazzali est gardée par des militaires français, l’urgence étant d’assurer la sécurité d’islamistes qui posent des bombes dans les hôtels certainement.

Cette mosquée a vu son projet de nouvelle grande mosquée approuvé par la mairie Républicains de François Baroin:

Capture d’écran 2015-12-11 à 15.51.03

Il faut dire que François Baroin (LR) vient rompre le jeune lors du ramadan avec les responsables de la mosquée, ici en 2013 (source L’Est-Eclair):

Capture d’écran 2015-12-12 à 11.29.44

Ce scandale pose plusieurs questions :

– Comment se fait-il que Abdelila Ziyad , de nationalité marocaine, soit toujours sur le sol français ?

– Comment se fait-il que le maire de Troyes François Baroin, parfaitement au courant, ne s’en indigne pas ?

– Comment le ministère de l’Intérieur peut laisser ouverte une mosquée se choisissant pour prêcheur un terroriste connu à la fois de la police et des fidèles ? Mosquée dotée s’il vous plait d’une école islamique pour enfants ! La page Facebook de la mosquée ne laisse aucun doute sur sa radicalité : des références aux « savants » de l’école hanbalite tels Ibn Qayyim, ibn Hanbal, Al Albani, ou des conférences de Hassan Iquioussen de l’UOIF.

Observatoire de l’islamisation- 11 décembre 2015.

L’imâm Khattabi de Montpellier soutient les moudjahidines et fraude les prestations sociales

Mohamed Khattabi aime montrer sa carte de séjour « Vingt-ans en France, vingt renouvellement » (cité par Valeurs Actuelles du 23 juillet 2015). De nationalité marocaine et canadienne, il est indésirable au Canada. Tranquille à Montpellier, il tutoie le maire Philippe Saurel dont il célébra la victoire à son siège de campagne en mars 2014. Le maire lui a promis une grande mosquée, pour laquelle 450 000 euros ont déjà été récoltés. Saurel, ami de Manuel Valls qui lui remit la légion d’honneur en décembre 2014, a réalisé ses meilleurs scores aux régionales dans les bureaux de Lunel, fief des islamistes…Il faut dire que Khattabi connait personnellement certains des jeunes de Lunel qui sont morts en Syrie, il en a même converti !

Mohamed Khattabi

Mohamed Khattabi

Son prêche du 13 novembre, jour des attentats, en arabe, est éloquent : «Ô Allah (…) soutiens Tes serviteurs, les moudjahidins (combattants de la foi qui s’engagent dans le djihad, NDLR) partout, ô Seigneur de l’Humanité!».

Ce même 13 novembre, dans son prêche en français qu’il a lui même filmé, il affirme :

Lire la suite

Des quartiers de Brest sous la coupe réglée des salafistes : la police laisse faire.

L’enquête menée par la rédaction de Réinformation.Tv montre au contraire que le quartier dans lequel est installé l’une des trois mosquées de cette ville (une quatrième soutenue par les frères Musulmans serait en projet) de 315.000 habitants connaît de vives tensions, agressions verbales, menaces. Beaucoup d’habitants du quartier de Pontanezen situé au nord-est de Brest, des personnes âgées en particulier, vivent dans la crainte et dans la peur. Beaucoup le disent oralement, peu acceptent de s’exprimer devant la caméra.

Des munitions de kalachnikov découvertes dans une mosquée en Seine-et-Marne

C'est arrivé près de chez vous...

C’est arrivé près de chez vous…

Lu dans L’Express du 6 décembre (extrait):

« Ces découvertes font froid dans le dos. Des munitions pour kalachnikov, des vidéos de propagande djihadistes à la gloire de l’Etat Islamique et du « matériel pédagogique » ont été saisis lors des perquisitions menées dans le cadre de la fermeture, mercredi, de la salle de prière de Lagny-sur-Marne, a indiqué ce dimanche le préfet de Seine-et-Marne.

Une vaste opération de police avait en effet visé mercredi cette mosquée présentée comme salafiste, entraînant la fermeture du lieu de culte. Selon le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, un revolver et des documents sur le djihad avaient alors été découverts chez des dirigeants de la mosquée » Lire la suite

Deux nouvelles mosquées fermées à Gennevilliers et Pontoise

Lu sur Des Dômes et Minarets:

« Deux nouvelles salles de prière viennent d’être fermées sur ordre des autorités ce mercredi 25 novembre. Il s’agit de la mosquée du Port de Gennevilliers déjà perquisitionnée une semaine plutôt. La porte d’entrée du lieu de culte a été scellée et les objets religieux rendus à l’imam selon Le Parisien.

Par ailleurs dans dans le Val d’Oise, à Pontoise, on a apprend que la salle de prière du foyer ADEF a elle aussi, subi une fermeture par arrêté préfectoral. C’était mercredi soir après la prière de l’Îcha. Motif avancé ? Selon l’arrêté, « des fondamentalistes y prient […] Les prêches ne sont pas conformes aux valeurs de la République ».Lire la suite

Il ne s’agit pas de la mosquée Masjid de Pontoise, bien plus grande, à laquelle nous avons consacré un article sur sa radicalité.

La Grande Mosquée de Strasbourg invite le ministre des Affaires islamiques d’Arabie Saoudite

Saleh bin Abdul-Aziz Al ash-Sheikh, ministre des Affaires islamiques de l'Arabie Saoudite. Proche parent du Grand mufti.

Saleh bin Abdul-Aziz Al ash-Sheikh, ministre des Affaires islamiques de l’Arabie Saoudite. Proche parent du Grand mufti qui ordonne de détruire les églises.

Alors que tous les dignitaires religieux officiels de l’Arabie Saoudite contemporains comme Ibn Baz, Fâzan, Uteymine, Jaizari, prescrivent outre le jihâd offensif, la peine de mort à l’encontre des apostats, homosexuels, innovateurs, hérétiques, c’est ce wahhabisme officiel qui est invité à la Grande Mosquée de Strasbourg gérée par des marocains.  Le Grand mufti d’Arabie Saoudite, également membre de la famille al Sheikh descendant en ligne directe de al-Wahhab (1703-1792),  a déclaré en 2013 qu’il convient de « détruire toutes les églises » de la Péninsule Arabique, s’appuyant sur les propos de Mahomet sur son lit de mort réclamant de chasser les chrétiens de la région.

C’est son cousin, ministre des Affaires islamiques, Saleh bin Abdul-Aziz Al ash-Sheikh, avec qui il travaille de concert, qui est invité à la Grande Mosquée de Strasbourg.

La Croix rapportait dans un article du 29 septembre 2013 :

« S’exprimant devant une délégation venue du Koweït, le cheikh Abdul Aziz ibn Abdullah al Sheikh, grand mufti d’Arabie saoudite, a déclaré qu’il « est nécessaire de détruire toutes les églises de la région », rapporte l’agence Fides. Selon lui, l’élimination des églises serait en accord avec la règle séculaire selon laquelle l’islam est la seule religion praticable dans la péninsule arabique.

Le grand mufti d’Arabie saoudite est l’un des plus hauts responsables religieux de ce royaume musulman sunnite. Appartenant au courant rigoriste hanbalite, il est également le chef du Conseil suprême des oulémas (c’est-à-dire des savants musulmans) et du Comité permanent pour la recherche islamique et la fatwa«  source

RTL le 25 octobre 2012 précisa la pensée de Al Sheikh :

« Le mufti d’Arabie saoudite a appelé jeudi à se conformer à la charia (loi coranique), critiquant vivement les partisans d’un Etat civil, prôné face à la montée islamiste dans la foulée du Printemps arabe, à l’occasion du pèlerinage musulman de La Mecque.

« La charia doit être pour la nation islamique la source de législation (…). Elle s’applique à tous les aspects de la vie, en tout lieu et en tout temps« , a lancé cheikh Abdul Aziz Al-Sheikh dans un prêche devant les 2,5 millions de pèlerins réunis sur le Mont Arafat, près de La Mecque, moment fort du hajj.

Il a dénoncé « ceux qui prônent un Etat civil, une minorité qui cherche à asséner un coup à la religion (musulmane) sous des prétextes fallacieux et des slogans erronés ». « Au nom de la liberté, ils prétendent que la religion n’est pas valable, s’opposent à la peine de mort et aux autres peines car elles sont contraires aux droits de l’Homme (…) et prétendent que la nation islamique, si elle applique la charia, se coupe des nations évoluées ». « Ces prétentions désespérées font partie des campagnes menées par les ennemis de l’islam pour transformer la nation islamique, l’éloigner de sa religion et effacer son identité« , a-t-il encore affirmé. »

Rappelons  que c’est Manuel Valls qui inaugura la mosquée en 2012.

Rappelons aussi que la Grande Mosquée de Strasbourg a été financée par des subventions publiques généreuses votées par les élus UMP et PS:

  • 510 000 euros du Conseil général du Bas-Rhin (UMP-LR)
  • 420 000 euros votés par le Conseil régional d’Alsace (UMP-LR) dans un premier temps.
  • 179 951 euros votés dans un deuxième temps par le même conseil régional au printemps 2009 par la majorité UMP.
  • 610 000 euros votés par l’ancien maire UMP de Strasbourg Fabienne Keller.

    détail donné par la grande Mosquée de Strasbourg

    Détail donné par la Grande Mosquée de Strasbourg

Nous avions consacré un chapitre entier sur « La grand mosquée de Strasbourg, ou l’islamisme subventionné » dans notre enquête Ces Maires qui courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, 2015).

Voici le scan de l’invitation reçue par les cadres de l’islam en Alsace :

Les références djihadistes de la mosquée salafiste de Pontoise inaugurée par Philippe Houillon (LR)

Capture d’écran 2015-11-24 à 12.16.21

La charia enseignée à la mosquée de Pontoise : nos révélations issues des manuels programmés et des conférences.

Lors de son inauguration en mai 2004, la première grande mosquée du Val d’Oise reçut un accueil très favorable des autorités républicaines, Le Parisien titrait alors « Concert de louange pour inaugurer la mosquée« . Le quotidien francilien écrivait : « La mosquée de Pontoise, la première de la ville nouvelle, a été inaugurée hier matin dans la partie basse du quartier de Marcouville. Sous les applaudissements de nombreux représentants des communautés musulmane mais aussi chrétienne, dont le curé de Pontoise et le pasteur d’Osny, le député-maire et le sous-préfet de Pontoise, le président de l’association Avicenne et l’imam de la mosquée ont symboliquement dévoilé ensemble la plaque du centre cultuel et culturel. Ouverte depuis novembre 2002, mais achevée depuis peu, cette mosquée de taille moyenne (500 places pour la grande salle de prière, 150 pour les femmes) a apparemment séduit ses hôtes. Au terme d’une visite particulièrement transparente, des salles de soutien scolaire aux parkings, tous ont loué la qualité du bâtiment et son intégration dans la ville. Entre les drapeaux français et européen, Philippe Houillon (UMP) et le sous-préfet Daniel Wojciechowski ont salué l’esprit d’ouverture et de solidarité des responsables du lieu. » (Le Parisien du 05.05.2004)

Dix ans après l’inauguration, le paysage a été bouleversé dans la ville de Pontoise : des centaines d’individus se vétissent de djellabas et arborent une longue barbe pour ne pas ressembler aux koufars (mécréants), les femmes allant à la mosquée sont évidemment toutes voilées, et l’école coranique enseignant l’arabe et la charia aux enfants et adultes est pleine.

Pour connaitre ce qui est enseigné à la mosquée Masjid rien de plus simple, le site internet de la mosquée nous expose le programme scolaire. Le mardi est consacré à l’étude du droit jurisprudentiel islamique, le Fiqh, plus connu sous le nom de charia, recouvrant tous les domaines du droit positif, du droit civil au droit pénal tout en donnant des prescriptions  de comportement afin de suivre « la voie droite », et de propager l’islam par le combat si possible.

Lire la suite

Laurent Wauquiez (LR) accepte l’appel du muezzin amplifié depuis la mosquée salafiste du Puy-en-Velay

la mosquée du Puy-en-Velay est équipée de haut-parleur afin d'amplifier l'appel à la prière.

« On a installé des hauts-parleurs, les voisins ne se sont pas plaints de ce côté là ». (Document Public Sénat).

Laurent Wauquiez, maire du Puy-en-Velay, était lors de cette émission de Public Sénat du 30 mai 2011, ministre chargé des Affaires européennes. Le journaliste de Public Sénat interroge l’imâm de sa ville qui se félicite que le voisinage tolère l’appel à la prière du matin (adhan), amplifié par des enceintes visibles sur le mur de la mosquée arrhama, une des deux que compte la ville.

Le maire sarkozyste ne voit rien à redire et ajoute : « j’ai vécu en Egypte (…) l’Islam n’est pas une religion qui est intégriste. Comme dans tout groupe vous avez des gens qui sont extrémistes et qui cherchent à détourner les choses. Mais l’islam est parfaitement conciliable avec la république française » (minute 13)

La mosquée en question a pour référence les pires « savants »officiels de l’Arabie Saoudite, Al-Fawzan et Ibn Utheymine :

Capture d’écran 2015-11-23 à 11.57.44

Copie d’écran du 23 novembre 2015.

L’islamologue suisse Sami Aldeeb Abu Salieh (site), un des meilleurs spécialistes de l’islam, nous a apporté les précisions suivantes :

« Le cheikh saoudien Saleh Fawzan, membre du Comité permanent des avis religieux (ifta’) et membre du Conseil des Oulémas en Arabie Saoudite, dit:  « L’islam n’interdit pas de prendre les femmes comme captives, et celui qui appelle à interdire l’enlèvement des femmes est un ignorant et un athée. Il a ajouté dans un court Tweet de son compte Twitter: Cette norme découle du Coran, et on ne peut l’abroger tant que dure le jihad pour Allah. Il poursuit: « Voilà le jugement de Dieu, qui ne fait de faveur à personne et ne ménage personne. Si l’esclavage était interdit, l’Islam l’aurait clairement énoncé comme il l’a fait avec l’usure et l’adultère. L’Islam est fort et ne ménage personne »

Rachid Hudeyfa lui veut interdire la musique

Abou Hudeyfa lui veut interdire la musique. Copie d’écran 23.11.2015

Page 10 sur 12« Première...«89101112»