Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Mosquées existantes

Des munitions de kalachnikov découvertes dans une mosquée en Seine-et-Marne

C'est arrivé près de chez vous...

C’est arrivé près de chez vous…

Lu dans L’Express du 6 décembre (extrait):

« Ces découvertes font froid dans le dos. Des munitions pour kalachnikov, des vidéos de propagande djihadistes à la gloire de l’Etat Islamique et du « matériel pédagogique » ont été saisis lors des perquisitions menées dans le cadre de la fermeture, mercredi, de la salle de prière de Lagny-sur-Marne, a indiqué ce dimanche le préfet de Seine-et-Marne.

Une vaste opération de police avait en effet visé mercredi cette mosquée présentée comme salafiste, entraînant la fermeture du lieu de culte. Selon le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, un revolver et des documents sur le djihad avaient alors été découverts chez des dirigeants de la mosquée » Lire la suite

Deux nouvelles mosquées fermées à Gennevilliers et Pontoise

Lu sur Des Dômes et Minarets:

« Deux nouvelles salles de prière viennent d’être fermées sur ordre des autorités ce mercredi 25 novembre. Il s’agit de la mosquée du Port de Gennevilliers déjà perquisitionnée une semaine plutôt. La porte d’entrée du lieu de culte a été scellée et les objets religieux rendus à l’imam selon Le Parisien.

Par ailleurs dans dans le Val d’Oise, à Pontoise, on a apprend que la salle de prière du foyer ADEF a elle aussi, subi une fermeture par arrêté préfectoral. C’était mercredi soir après la prière de l’Îcha. Motif avancé ? Selon l’arrêté, « des fondamentalistes y prient […] Les prêches ne sont pas conformes aux valeurs de la République ».Lire la suite

Il ne s’agit pas de la mosquée Masjid de Pontoise, bien plus grande, à laquelle nous avons consacré un article sur sa radicalité.

La Grande Mosquée de Strasbourg invite le ministre des Affaires islamiques d’Arabie Saoudite

Saleh bin Abdul-Aziz Al ash-Sheikh, ministre des Affaires islamiques de l'Arabie Saoudite. Proche parent du Grand mufti.

Saleh bin Abdul-Aziz Al ash-Sheikh, ministre des Affaires islamiques de l’Arabie Saoudite. Proche parent du Grand mufti qui ordonne de détruire les églises.

Alors que tous les dignitaires religieux officiels de l’Arabie Saoudite contemporains comme Ibn Baz, Fâzan, Uteymine, Jaizari, prescrivent outre le jihâd offensif, la peine de mort à l’encontre des apostats, homosexuels, innovateurs, hérétiques, c’est ce wahhabisme officiel qui est invité à la Grande Mosquée de Strasbourg gérée par des marocains.  Le Grand mufti d’Arabie Saoudite, également membre de la famille al Sheikh descendant en ligne directe de al-Wahhab (1703-1792),  a déclaré en 2013 qu’il convient de « détruire toutes les églises » de la Péninsule Arabique, s’appuyant sur les propos de Mahomet sur son lit de mort réclamant de chasser les chrétiens de la région.

C’est son cousin, ministre des Affaires islamiques, Saleh bin Abdul-Aziz Al ash-Sheikh, avec qui il travaille de concert, qui est invité à la Grande Mosquée de Strasbourg.

La Croix rapportait dans un article du 29 septembre 2013 :

« S’exprimant devant une délégation venue du Koweït, le cheikh Abdul Aziz ibn Abdullah al Sheikh, grand mufti d’Arabie saoudite, a déclaré qu’il « est nécessaire de détruire toutes les églises de la région », rapporte l’agence Fides. Selon lui, l’élimination des églises serait en accord avec la règle séculaire selon laquelle l’islam est la seule religion praticable dans la péninsule arabique.

Le grand mufti d’Arabie saoudite est l’un des plus hauts responsables religieux de ce royaume musulman sunnite. Appartenant au courant rigoriste hanbalite, il est également le chef du Conseil suprême des oulémas (c’est-à-dire des savants musulmans) et du Comité permanent pour la recherche islamique et la fatwa«  source

RTL le 25 octobre 2012 précisa la pensée de Al Sheikh :

« Le mufti d’Arabie saoudite a appelé jeudi à se conformer à la charia (loi coranique), critiquant vivement les partisans d’un Etat civil, prôné face à la montée islamiste dans la foulée du Printemps arabe, à l’occasion du pèlerinage musulman de La Mecque.

« La charia doit être pour la nation islamique la source de législation (…). Elle s’applique à tous les aspects de la vie, en tout lieu et en tout temps« , a lancé cheikh Abdul Aziz Al-Sheikh dans un prêche devant les 2,5 millions de pèlerins réunis sur le Mont Arafat, près de La Mecque, moment fort du hajj.

Il a dénoncé « ceux qui prônent un Etat civil, une minorité qui cherche à asséner un coup à la religion (musulmane) sous des prétextes fallacieux et des slogans erronés ». « Au nom de la liberté, ils prétendent que la religion n’est pas valable, s’opposent à la peine de mort et aux autres peines car elles sont contraires aux droits de l’Homme (…) et prétendent que la nation islamique, si elle applique la charia, se coupe des nations évoluées ». « Ces prétentions désespérées font partie des campagnes menées par les ennemis de l’islam pour transformer la nation islamique, l’éloigner de sa religion et effacer son identité« , a-t-il encore affirmé. »

Rappelons  que c’est Manuel Valls qui inaugura la mosquée en 2012.

Rappelons aussi que la Grande Mosquée de Strasbourg a été financée par des subventions publiques généreuses votées par les élus UMP et PS:

  • 510 000 euros du Conseil général du Bas-Rhin (UMP-LR)
  • 420 000 euros votés par le Conseil régional d’Alsace (UMP-LR) dans un premier temps.
  • 179 951 euros votés dans un deuxième temps par le même conseil régional au printemps 2009 par la majorité UMP.
  • 610 000 euros votés par l’ancien maire UMP de Strasbourg Fabienne Keller.

    détail donné par la grande Mosquée de Strasbourg

    Détail donné par la Grande Mosquée de Strasbourg

Nous avions consacré un chapitre entier sur « La grand mosquée de Strasbourg, ou l’islamisme subventionné » dans notre enquête Ces Maires qui courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, 2015).

Voici le scan de l’invitation reçue par les cadres de l’islam en Alsace :

Les références djihadistes de la mosquée salafiste de Pontoise inaugurée par Philippe Houillon (LR)

Capture d’écran 2015-11-24 à 12.16.21

La charia enseignée à la mosquée de Pontoise : nos révélations issues des manuels programmés et des conférences.

Lors de son inauguration en mai 2004, la première grande mosquée du Val d’Oise reçut un accueil très favorable des autorités républicaines, Le Parisien titrait alors « Concert de louange pour inaugurer la mosquée« . Le quotidien francilien écrivait : « La mosquée de Pontoise, la première de la ville nouvelle, a été inaugurée hier matin dans la partie basse du quartier de Marcouville. Sous les applaudissements de nombreux représentants des communautés musulmane mais aussi chrétienne, dont le curé de Pontoise et le pasteur d’Osny, le député-maire et le sous-préfet de Pontoise, le président de l’association Avicenne et l’imam de la mosquée ont symboliquement dévoilé ensemble la plaque du centre cultuel et culturel. Ouverte depuis novembre 2002, mais achevée depuis peu, cette mosquée de taille moyenne (500 places pour la grande salle de prière, 150 pour les femmes) a apparemment séduit ses hôtes. Au terme d’une visite particulièrement transparente, des salles de soutien scolaire aux parkings, tous ont loué la qualité du bâtiment et son intégration dans la ville. Entre les drapeaux français et européen, Philippe Houillon (UMP) et le sous-préfet Daniel Wojciechowski ont salué l’esprit d’ouverture et de solidarité des responsables du lieu. » (Le Parisien du 05.05.2004)

Dix ans après l’inauguration, le paysage a été bouleversé dans la ville de Pontoise : des centaines d’individus se vétissent de djellabas et arborent une longue barbe pour ne pas ressembler aux koufars (mécréants), les femmes allant à la mosquée sont évidemment toutes voilées, et l’école coranique enseignant l’arabe et la charia aux enfants et adultes est pleine.

Pour connaitre ce qui est enseigné à la mosquée Masjid rien de plus simple, le site internet de la mosquée nous expose le programme scolaire. Le mardi est consacré à l’étude du droit jurisprudentiel islamique, le Fiqh, plus connu sous le nom de charia, recouvrant tous les domaines du droit positif, du droit civil au droit pénal tout en donnant des prescriptions  de comportement afin de suivre « la voie droite », et de propager l’islam par le combat si possible.

Lire la suite

Laurent Wauquiez (LR) accepte l’appel du muezzin amplifié depuis la mosquée salafiste du Puy-en-Velay

la mosquée du Puy-en-Velay est équipée de haut-parleur afin d'amplifier l'appel à la prière.

« On a installé des hauts-parleurs, les voisins ne se sont pas plaints de ce côté là ». (Document Public Sénat).

Laurent Wauquiez, maire du Puy-en-Velay, était lors de cette émission de Public Sénat du 30 mai 2011, ministre chargé des Affaires européennes. Le journaliste de Public Sénat interroge l’imâm de sa ville qui se félicite que le voisinage tolère l’appel à la prière du matin (adhan), amplifié par des enceintes visibles sur le mur de la mosquée arrhama, une des deux que compte la ville.

Le maire sarkozyste ne voit rien à redire et ajoute : « j’ai vécu en Egypte (…) l’Islam n’est pas une religion qui est intégriste. Comme dans tout groupe vous avez des gens qui sont extrémistes et qui cherchent à détourner les choses. Mais l’islam est parfaitement conciliable avec la république française » (minute 13)

La mosquée en question a pour référence les pires « savants »officiels de l’Arabie Saoudite, Al-Fawzan et Ibn Utheymine :

Capture d’écran 2015-11-23 à 11.57.44

Copie d’écran du 23 novembre 2015.

L’islamologue suisse Sami Aldeeb Abu Salieh (site), un des meilleurs spécialistes de l’islam, nous a apporté les précisions suivantes :

« Le cheikh saoudien Saleh Fawzan, membre du Comité permanent des avis religieux (ifta’) et membre du Conseil des Oulémas en Arabie Saoudite, dit:  « L’islam n’interdit pas de prendre les femmes comme captives, et celui qui appelle à interdire l’enlèvement des femmes est un ignorant et un athée. Il a ajouté dans un court Tweet de son compte Twitter: Cette norme découle du Coran, et on ne peut l’abroger tant que dure le jihad pour Allah. Il poursuit: « Voilà le jugement de Dieu, qui ne fait de faveur à personne et ne ménage personne. Si l’esclavage était interdit, l’Islam l’aurait clairement énoncé comme il l’a fait avec l’usure et l’adultère. L’Islam est fort et ne ménage personne »

Rachid Hudeyfa lui veut interdire la musique

Abou Hudeyfa lui veut interdire la musique. Copie d’écran 23.11.2015

Sarkozy est-il au courant que les mairies de son parti ouvrent leurs terrains aux salafistes ?

David Lisnard, maire LR de Cannes, assume avoir contourné la loi de 1905 pour mettre à disposition des wahhabites saoudiens un terrain municipal pour la mosquée Iqra (Débat France3 lors des municipales 2014). Pour avoir la liste complète des mairies de droite et de gauche favorisant la construction de mosquées, voire les finançant, lire notre enquête de 320 pages « Ces Maires qui courtisent l’islamisme » ( éditions Tatamis, 2015).

Valls, qui a inauguré la mosquée radicale de Cergy, doit démissionner.

Compte Facebook officiel de la Grande mosquée de Cergy.

Compte Facebook officiel de la Grande mosquée de Cergy, 3 octobre 2015.

« On a retrouvé des tracts dans la mosquée qui appelaient au jihâd » témoigne l’ancien adjoint au maire de Cergy, Pierre Bouchacourt, à l’hebdomadaire Marianne du 22 mai 2015. (Voir)

Le premier imâm de la Grande Mosquée de Cergy soutient les Frères Musulmans comme nous l’avons démontré :

Se procurer l’enquête de 320 pages Ces Maires qui courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, 2015).

La mairie de Bordeaux représentée à l’inauguration d’une mosquée radicale

Le modèle de  vie de couple  idéal  selon la mosquée al-Maghreb.

Le modèle de vie de couple idéal selon la mosquée al-Maghreb.

Lu dans Infos-Bordeaux du 10.11.2015 :

« Le vendredi 06 novembre 2015, la mairie de Bordeaux inaugurait la nouvelle mosquée du Grand Parc, dirigée par l’association des Musulmans de Bordeaux-Nord. Plusieurs officiels étaient présents, parmi lesquels Anne-Marie Cazalet, maire adjoint du quartier, Catherine Sirat-Trézéguet, délégué du Préfet des quartiers de Bordeaux, ou encore Marik Fetouh, adjoint en charge de l’égalité et la citoyenneté.

Lors de cette inauguration, Anne-Marie Cazalet s’est fendu d’une discours enthousiaste insistant sur la coopération en vue de la formation de la jeunesse : « Nous savons que vous êtes ancrés dans vos convictions d’ouverture (…) Nous ne sommes pas là pour nous poser en juges ou en censeurs de votre islam, mais nous travaillons avec vous dans une relation de confiance absolue, et avec vous, nous parviendrons à construire les bons citoyens de demain de ce quartier » ! Lire la suite

« Plus de 148 mosquées ont basculé dans l’islam radical » (Renseignement)

148 moquées radicales en 2015

Lu dans le Figaro Magazine du vendredi 6 novembre 2015. Dossier « Six mois d’enquête au coeur des nouveaux RG ». Christophe Cornevin qui a été immergé parmi les hommes du renseignement territorial, a eu accès aux derniers rapports de la DGSI et relève : « D’après un récent bilan, le nombre de lieux de culte ayant basculé dans le salafisme en France a plus que doublé en cinq ans, pour atteindre le nombre de 148 aujourd’hui. » Dans son article, il prend l’exemple figurant en première page d’une grande mosquée avec coupole et minaret : les mosquées officielles sont plus que jamais concernées.

En complément voir notre livre-enquête sur les grandes mosquées radicales aidées par les municipalités PS et LR- UMP :

La mosquée salafiste où enseigna Sid Ahmed Ghlam, liée à l’UOIF, est toujours ouverte !

4715965_suspect_545x460_autocropSid Ahmed Ghlam (meurtrier d’Aurélie Châtelain) a enseigné l’arabe à la mosquée El-Fath (La Conquête) de Saint-Dizier, ainsi que l’a affirmé sa sœur devant les caméras d’i>Télé.

Capture_d_e_cran_2015_04_27_a_00.39.16En se renseignant sur les activités de la mosquée, tirant son nom de la sourate guerrière 48 du Coran, on remarque qu’elle a organisé un bus spécial pour que ses fidèles se rendent au Rassemblement annuel de l’UOIF qui regorge de littérature djihadiste (affiche ci-contre à gauche).

Aussi un séminaire d’apprentissage du coran (affiche ci-dessous) a été dirigé par un cheikh de « Château Chinon » soit la ville où siège l’école d’imams de l’UOIF, l’IESH aux orientations radicales.

10478584_479340892201463_5564223718250061384_nParmi les références inquiétantes de la mosquée, on remarque sur sa page Facebook officielle qu’elle relaie une vidéo de l’ancien grand mufti d’Arabie Saoudite, Abdelaziz Ibn Baz’ (1910-1999) dont les fatwa récusent l’idée d’un jihâd seulement défensif

« Allah lui (Mahomet) a révélé ses versets qui commandent le jihad contre tous et de ne pas rechigner à combattre tout le monde jusqu’à ce qu’ils entrent dans la religion d’Allah ou jusqu’à ce qu’ils paient la jizya, s’ils font parti des gens de la jizya comme mentionné précédemment. » (…) L’islam invite d’abord les mécréants à se convertir mais s’ils refusent, ils devraient payer la jizya, et s’ils refusent, ils devraient être combattu tant que possible comme l’a déclaré le précédent hadith de Bourayda. »

Le Jihâd en tant que concept uniquement défensif ? « Allégation basée sur du vent ».

« Cheikh Salih Ibn Ahmad al-Masou’y a réfuté ces allégations et invalidé ce que ces auteurs prétendent, que le jihad en islam n’est accompli que dans un but défensif. Également, notre bien-informé frère Abou al-A’la al-Mawdoudy a écrit un traité sur le jihad et expliqué la fausseté de ces affirmations, en disant que cela est une allégation basée sur du vent. » Extaits de Majmou’ Fatâwa wa-Maqalât Moutanawi’a, ‘Abd al-‘Azîz Ibn Bâz, volume 3, p.190-201, Dâr al-Qâsim.

Aussi, dans une vidéo de la page Facebook de la mosquée El Fath (publiée 11 août 2014) on entend l’auteur expliquer qu’à la fin des temps une guerre totale éclatera entre les musulmans et les mécréants, et que nous entrons justement dans cette époque apocalyptique. Gloups.

Une autre vidéo postée (le 8 octobre 2014) traite des signes de la fin des temps, où le Mahdi est attendu après la restauration du califat « dans les pays du Machrek, ça peut passer par l’Irak, l’Iran  ou le Pakistan, il a dit où apparaissent ces étendards noirs de ces pays là, il a dit si vous pouvez allez-y, même en rampant, parce qu’il y aura le califat d’Allah et le Mahdi (…) on a vu que 99% des signes de la fin des temps se sont passés déjà » explique Adbelrahman de la mosquée de la Guynemere a Creil, relayé sur la page de la mosquée de Saint-Dizier.

Ou comment faire comprendre aux fidèles que rejoindre l’État Islamique fait parti du dessein d’Allah…

La mosquée est toujours ouverte à cause du laxisme total du gouvernement socialiste redoutant la réaction de son électorat musulman en cas de mesures fermes adoptées à l’encontre des islamistes étrangers en France.

Sid Ahmed Ghlam est sous les verrous, mais sa mosquée parle toujours…

Observatoire de l’islamisation, 27 avril 2015.

Page 13 sur 15« Première...10«1112131415»