Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Mosquées existantes

Valls, qui a inauguré la mosquée radicale de Cergy, doit démissionner.

Compte Facebook officiel de la Grande mosquée de Cergy.

Compte Facebook officiel de la Grande mosquée de Cergy, 3 octobre 2015.

« On a retrouvé des tracts dans la mosquée qui appelaient au jihâd » témoigne l’ancien adjoint au maire de Cergy, Pierre Bouchacourt, à l’hebdomadaire Marianne du 22 mai 2015. (Voir)

Le premier imâm de la Grande Mosquée de Cergy soutient les Frères Musulmans comme nous l’avons démontré :

Se procurer l’enquête de 320 pages Ces Maires qui courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, 2015).

La mairie de Bordeaux représentée à l’inauguration d’une mosquée radicale

Le modèle de  vie de couple  idéal  selon la mosquée al-Maghreb.

Le modèle de vie de couple idéal selon la mosquée al-Maghreb.

Lu dans Infos-Bordeaux du 10.11.2015 :

« Le vendredi 06 novembre 2015, la mairie de Bordeaux inaugurait la nouvelle mosquée du Grand Parc, dirigée par l’association des Musulmans de Bordeaux-Nord. Plusieurs officiels étaient présents, parmi lesquels Anne-Marie Cazalet, maire adjoint du quartier, Catherine Sirat-Trézéguet, délégué du Préfet des quartiers de Bordeaux, ou encore Marik Fetouh, adjoint en charge de l’égalité et la citoyenneté.

Lors de cette inauguration, Anne-Marie Cazalet s’est fendu d’une discours enthousiaste insistant sur la coopération en vue de la formation de la jeunesse : « Nous savons que vous êtes ancrés dans vos convictions d’ouverture (…) Nous ne sommes pas là pour nous poser en juges ou en censeurs de votre islam, mais nous travaillons avec vous dans une relation de confiance absolue, et avec vous, nous parviendrons à construire les bons citoyens de demain de ce quartier » ! Lire la suite

« Plus de 148 mosquées ont basculé dans l’islam radical » (Renseignement)

148 moquées radicales en 2015

Lu dans le Figaro Magazine du vendredi 6 novembre 2015. Dossier « Six mois d’enquête au coeur des nouveaux RG ». Christophe Cornevin qui a été immergé parmi les hommes du renseignement territorial, a eu accès aux derniers rapports de la DGSI et relève : « D’après un récent bilan, le nombre de lieux de culte ayant basculé dans le salafisme en France a plus que doublé en cinq ans, pour atteindre le nombre de 148 aujourd’hui. » Dans son article, il prend l’exemple figurant en première page d’une grande mosquée avec coupole et minaret : les mosquées officielles sont plus que jamais concernées.

En complément voir notre livre-enquête sur les grandes mosquées radicales aidées par les municipalités PS et LR- UMP :

La mosquée salafiste où enseigna Sid Ahmed Ghlam, liée à l’UOIF, est toujours ouverte !

4715965_suspect_545x460_autocropSid Ahmed Ghlam (meurtrier d’Aurélie Châtelain) a enseigné l’arabe à la mosquée El-Fath (La Conquête) de Saint-Dizier, ainsi que l’a affirmé sa sœur devant les caméras d’i>Télé.

Capture_d_e_cran_2015_04_27_a_00.39.16En se renseignant sur les activités de la mosquée, tirant son nom de la sourate guerrière 48 du Coran, on remarque qu’elle a organisé un bus spécial pour que ses fidèles se rendent au Rassemblement annuel de l’UOIF qui regorge de littérature djihadiste (affiche ci-contre à gauche).

Aussi un séminaire d’apprentissage du coran (affiche ci-dessous) a été dirigé par un cheikh de « Château Chinon » soit la ville où siège l’école d’imams de l’UOIF, l’IESH aux orientations radicales.

10478584_479340892201463_5564223718250061384_nParmi les références inquiétantes de la mosquée, on remarque sur sa page Facebook officielle qu’elle relaie une vidéo de l’ancien grand mufti d’Arabie Saoudite, Abdelaziz Ibn Baz’ (1910-1999) dont les fatwa récusent l’idée d’un jihâd seulement défensif

« Allah lui (Mahomet) a révélé ses versets qui commandent le jihad contre tous et de ne pas rechigner à combattre tout le monde jusqu’à ce qu’ils entrent dans la religion d’Allah ou jusqu’à ce qu’ils paient la jizya, s’ils font parti des gens de la jizya comme mentionné précédemment. » (…) L’islam invite d’abord les mécréants à se convertir mais s’ils refusent, ils devraient payer la jizya, et s’ils refusent, ils devraient être combattu tant que possible comme l’a déclaré le précédent hadith de Bourayda. »

Le Jihâd en tant que concept uniquement défensif ? « Allégation basée sur du vent ».

« Cheikh Salih Ibn Ahmad al-Masou’y a réfuté ces allégations et invalidé ce que ces auteurs prétendent, que le jihad en islam n’est accompli que dans un but défensif. Également, notre bien-informé frère Abou al-A’la al-Mawdoudy a écrit un traité sur le jihad et expliqué la fausseté de ces affirmations, en disant que cela est une allégation basée sur du vent. » Extaits de Majmou’ Fatâwa wa-Maqalât Moutanawi’a, ‘Abd al-‘Azîz Ibn Bâz, volume 3, p.190-201, Dâr al-Qâsim.

Aussi, dans une vidéo de la page Facebook de la mosquée El Fath (publiée 11 août 2014) on entend l’auteur expliquer qu’à la fin des temps une guerre totale éclatera entre les musulmans et les mécréants, et que nous entrons justement dans cette époque apocalyptique. Gloups.

Une autre vidéo postée (le 8 octobre 2014) traite des signes de la fin des temps, où le Mahdi est attendu après la restauration du califat « dans les pays du Machrek, ça peut passer par l’Irak, l’Iran  ou le Pakistan, il a dit où apparaissent ces étendards noirs de ces pays là, il a dit si vous pouvez allez-y, même en rampant, parce qu’il y aura le califat d’Allah et le Mahdi (…) on a vu que 99% des signes de la fin des temps se sont passés déjà » explique Adbelrahman de la mosquée de la Guynemere a Creil, relayé sur la page de la mosquée de Saint-Dizier.

Ou comment faire comprendre aux fidèles que rejoindre l’État Islamique fait parti du dessein d’Allah…

La mosquée est toujours ouverte à cause du laxisme total du gouvernement socialiste redoutant la réaction de son électorat musulman en cas de mesures fermes adoptées à l’encontre des islamistes étrangers en France.

Sid Ahmed Ghlam est sous les verrous, mais sa mosquée parle toujours…

Observatoire de l’islamisation, 27 avril 2015.

Xavier Bertrand prend la défense du lycée islamiste de Lille face à Marine Le Pen

Xavier Bertrand prend la défense du lycée islamiste de Lille face à Marine Le Pen

Lors du débat des régionales ce mardi 27 octobre, la tête de liste Républicains Xavier Bertrand a pris la défense du lycée Averroès de Lille, géré par les islamistes de l’UOIF. Pour Bertrand, Marine Le Pen qui demandait à ce que la région mette son nez dans cet établissement sous contrat avec l’état, et donc touchant des subventions, serait un « amalgame entre l’islamisme radical et l’islam« .

Xavier Bertrand ne connait pas du tout ce dossier, étrange alors qu’il se vante lors de ce même débat d’être allé visiter le lycée du sulfureux imâm Amar Lasfar,  après les attentats de Charlie Hebdo en janvier dernier. Amar Lasfar est connu pour avoir dit :

Lire la suite

Des prisonniers de Saint-Martin-de-Ré pro Daesh, leur mosquée est autorisée

Vu dans Minute :
« Jeudi 22 octobre, « La Nouvelle Edition », Canal+
Le député radical Olivier Falorni s’est invité d’une façon impromptue à la Centrale de Saint-Martin-de-Ré. Il a pu visiter un « casino », baraquement faisant office de mosquée salafiste. Ce qu’il y a vu l’a profondément choqué : « Lorsque je suis entré dans ce casino, j’ai remarqué qu’il y avait une affiche qui faisait allégeance à Daech. Tout cela devrait être interdit ! » »

Un professeur témoigne de la misogynie de ses élèves et parents d’élèves musulmans

Tareq Oubrou, imâm de Bordeaux, est interpellé par une auditrice de France inter enseignante à Montpellier.

Salon musulman du Val d’Oise : une conférence misogyne

Le Salon Musulman du Val d’Oise est un évènement important se situant au Hall Saint-Martin, à proximité de la mosquée salafiste de Pontoise (inaugurée par le maire sarkozyste Philippe Houillon). Se déroulant chaque année, il rassemble plusieurs milliers de fidèles. L’imâm Abou Anas est le principal conférencier de la mosquée du Bourget, il prétend représenter l’islam du « juste milieu » (al wassatiyya).

L’imâm de Nice Abdelkader Sadouni a bien des liens nets avec les islamistes, dont les Frères Musulmans

L'imâm de Nice Abdelkader Sadouni a bien des liens nets avec les islamistes, dont les Frères Musulmans

Suite à la polémique naissante entre l’imâm Abdelkader Sadouni (interview ci-dessus) se félicitant d’avoir l »‘oreille attentive » de la mairie de Christian Estrosi (LR) dans Nice Matin, et Marion Maréchal-Le Pen le taxant d’islamiste, faisons le point.

Abdekader Sadouni affiche ses affinités extrémistes, notamment sur sa page Facebook :

saldouni Nice Matin– il relaie le 11 août 2015 une vidéo du prédicateur Muhammad Musa Al-Sharif , connu pour préconiser les attentats suicides contre les juifs, qualifiés de « singes et des porcs«  ;

le 27 mars 2015, Saldouni se vante d’avoir eu « le privilège de recevoir » le savant syrien Muhammad Said Ramadan al-Bûti (ou al Bouti, mort en 2013), connu pour avoir préconisé le jihâd offensif dans ses livres. Certains livres de Al-Bûti ont été traduits en français et ne laissent aucun doute sur la dangerosité de l’homme. A l’instar de son livre Fiqh as-Sîra édité par Dar-al-Fiker en 1995. A la page 187 nous pouvons lire:

« Le Jihad désigne en son sens exact, la lutte pour la cause de Dieu et l’établissement d’une société islamique; le combat constitue en lui-même un aspect de cette lutte; il vise à fonder une nation islamique authentique. Quand à ses étapes: Le Jihad, comme nous l’avons vu, était au début de l’ère islamique, un appel à l’Islam impliquant la nécessité de résister aux difficultés et aux épreuves par la voie pacifique, cet appel s’accompagna au début de l’Hégire par le combat défensif rendu légitime, autrement dit par l’autorisation de répondre à la force par la force. A une étape suivante, l’Islam rendit légitime le combat de tous ceux qui empêchent la constitution d’une société islamique; en particulier les athées, les idolâtres et les polythéistes à cause de leur impossible intégration à l’Islam. Quand aux gens du livre, Ils peuvent coexister avec les musulmans à condition de se soumettre aux lois qui gouvernent la société musulmane et de s’affilier à la nation islamique en payant au gouvernement un tribu, l’équivalent de la zakat imposée aux musulmans. Cette dernière étape consacra la nécessité du Jihad dans l’islam sous la forme définitive en tant qu’un devoir imposé aux musulmans à toute époque, au cas où ils disposent d’une force armée suffisante. Dieu dit à propos de cette dernière étape du jihad ‘Combattez ceux des incrédules qui sont près de vous. Qu’ils vous trouvent durs. Sachez que Dieu est avec ceux qui le craignent’ [Coran Sourate IX ]Le prophète parle de cette étape du jihad en ces termes: « J’ai reçu l’ordre de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils disent: Il n’y a qu’un seul Dieu professant leur foi en un seul Dieu. Alors seulement auront-ils la vie sauve. Mais s’ils sont coupables, Dieu jugera de leur sort. » 

Le professeur de pensée islamique à l’Université de Bordeaux, Ghassan Finianos, confirme dans son livre Islamistes,apologistes et libres penseurs (PUF, 2006) que selon al-Bûti « la souveraineté n’appartient qu’à Dieu, ou peut être à son représentant terrestre. Al-Bûti justifie la violence en vue de la conquête du pouvoir et, par conséquent, de la propagation des valeurs de l’islam »

Autant dire qu’un imâm d’origine étrangère faisant l’apologie de Ramadan al-Bûti devrait être par mesure de sécurité automatiquement reconduit à la frontière, et déchu de la nationalité française si il l’a obtenu abusivement par laxisme administratif.

Saldouni Iquioussen– le 12 avril , l’imâm qui a « l’oreille attentive » d’Estrosi conseille de regarder une prédication de Hassan Iquioussen de l’UOIF, connu pour approuver l’exécution des apostats qui dénigreraient l’islam ( il les traites de collabos et préconise « 12 balles dans la tête« ) dans une conférence Youtube intitulée  » L’islam et l’apostasie » (du 24 mars 2014). Pro turc, Iquioussen est un négateur assumé du « pseudo génocide arménien » selon ses propres termes (vidéo). Pour son apologie du jihâd, voir la retranscription de ses prêches dans notre enquête Ces maires qui courtisent l’islamisme (tatamis, 2015). Iquioussen est un promoteur du fondateur des Frères Musulmans, Hassan al Banna.

– le 24 mars dernier , Abdelkader Sadouni se félicite d’avoir invité Hani Ramadan qui a défendu le principe de la lapidation dans les colonnes du Monde en 2002, et fait la promotion de Hassan al Banna, son grand père, qui fonda les Frères Musulmans. Al Banna voulait édifier un califat mondial et avait répété devant ses fidèles : « Donnez moi 12 000 soldats et je conquerrai le monde » . Hassan al-Banna lors d’un discours en 1934 explicita sa vision expansionniste et guerrière de l’islam :

« Il est un devoir qui incombe à tous les musulmans de combattre dans le but de faire chaque peuple musulman et le monde entier islamique, de sorte que la bannière de l’islam puisse flotter sur la terre et que l’appel du Muezzin puisse résonner dans tous les recoins du monde »

Dans son étude éponyme sur le Jihâd, le fondateur des Frères écrit :

« Le djihad est une obligation d’Allah pour chaque musulman qui ne peut être ignorée ni éludée. Allah a dévolu une grande importance au jihad et a fait de la récompense  attribuée  aux martyrs et aux combattants sur Son sentier un cas splendide (…) Ceux qui ne peuvent se trouver des excuses, cependant, ont été prévenus des peines extrêmement sévères et Allah les a désigné avec le plus malheureux des noms. Il les a réprimandé pour leur lâcheté et manque d’esprit »

Voilà donc les affinités d’Abdelkader Sadouni, l’imâm « modéré » des médias…

Observatoire de l’islamisation- août 2015

Deux mairies sarkozystes cèdent leurs terrains municipaux pour des Grandes Mosquées

Deux mairies sarkozystes cèdent leurs terrains municipaux pour des Grandes Mosquées

Le tout en moins d’une semaine :

– A Perpignan, lors de la séance du Conseil Municipal du jeudi 25 juin, le maire Jean-Marc Pujol et toute la majorité Républicains ont voté la vente d’un terrain situé à l’ouest de la ville dans le quartier Mailloles : la parcelle en question, d’une superficie de 2400 m2 cédée pour un prix modique de 144 000 € (soit 60 € le m2 constructible!) à l’ASSATE (Association arabo-turque de l’Ensoleillée) permettra, en lieu et place de la petite salle de prière existante, la construction d’une grande mosquée et de salles de prières sur une emprise de près de 1000 m2.

Ce vote fait suite à une promesse électorale de Jean-Marc Pujol lui-même, lors de sa campagne des municipales de 2014…

Seuls les 12 élus du Groupe FN/RBM (présidé par Louis Aliot) se sont opposés dans sa forme à cette transaction, mettant notamment en alerte les pouvoirs publics sur la provenance des fonds nécessaires à la construction de cette nouvelle Grande Mosquée Perpignanaise.

La ville de Courbevoie (92) vient de voter un bail emphytéotique de 80 ans permettant à l’association Cultuelle des Musulmans de Courbevoie (ACMC) de construire une mosquée sur un terrain communal. Floriane Deniau, Conseillère Municipale FN, déclare :

Lors du Conseil Municipal de Courbevoie du 29 juin 2015, tous les élus «Républicains», PS et Divers Droite ont voté le bailemphytéotique de 80 ans pour un terrain communal, en vue d’une future mosquée sur une surface au sol de 680 m2, à l’Association Cultuelle des Musulmans de Courbevoie (ACMC). Seuls les deux élus FN s’y sont opposés. Un vote accordé les yeux fermés sans connaître le montant des loyers qui seront communiqués plus tard par le député Maire, Monsieur Jacques Kossowski.

Page 14 sur 15« Première...10«1112131415»