Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Mosquées existantes

Gérard Gérard Collomb nommé à l’Intérieur subventionne l’Institut de « civilisation musulmane » à Lyon

Lu dans La Croix du 31 novembre 2011 :

Certains n’y croyaient plus. Un chantier très attendu a démarré au printemps, sur un terrain s’étendant derrière la Grande mosquée de Lyon, à l’est de la ville. En gestation depuis plus de trente ans, l’Institut français de civilisation musulmane (IFCM) devrait ouvrir ses portes d’ici au printemps 2018. Le bâtiment de 2 500 m2 comportera une salle de conférences, un espace d’exposition, une médiathèque et des salles de cours, notamment destinées à des cours d’arabe.(…)

Conséquence, le budget de construction de l’IFCM a été revu à la baisse, à 6,9 millions d’euros. En plus de la ville de Lyon, de la métropole de Lyon et de l’État, qui mettent chacun 1 million d’euros, la Grande mosquée apporte 2,5 millions. Reste 1,4 million d’euros, pour lesquels Kamel Kabtane est en contact avec l’Algérie et l’Arabie saoudite. » Lire dans La Croix

Lyon Capitale rapportait en juillet 2016 :

Lors du conseil municipal du lundi 4 juillet, les élus lyonnais se sont réunis pour traiter du dossier contesté de l’Institut français de civilisation musulmane. L’attribution d’une subvention d’investissement d’un million d’euros a fait débat dans l’hémicycle de l’Hôtel de Ville, mais a finalement été adoptée. (…) L’attribution de la subvention d’un million d’euros a finalement été adoptée à la majorité. « L’Islam est divers et il faut redonner une fierté aux jeunes sans identité, leur dignité originelle », a justifié Gérard Collomb en conclusion. 

Seuls les Identitaires lyonnais et le FN avaient protesté.

Lire aussi notre article sur l’orientation radicale de l’IFCM-Mosquée de Lyon et les mosquées salafistes et fréristes de Lyon.

Les gardes du corps d’Erdogan lynchent les manifestants kurdes à Washington

Cela s’est passé le 16 mai en marge de la visite diplomatique du président Recep Erdogan à Washington devant l’ambassade turque. Bilan: deux blessés côté kurde. 

Aude: la musulmane profanatrice de l’église de Rennes-le-Château en correctionnelle

La musulmane qui avait commis des actes de vandalisme et de profanation – contre le bas-relief de Marie-Madeleine d’un autel – dans l’église Sainte-Marie-Madeleine de Rennes-le-Château le 23 avril dernier (voir ici), n’a pas été jugée irresponsable par les psychiatres qui l’ont examinée. Elle se retrouvera donc au tribunal correctionnel le 8 septembre prochain…

Après avoir été examinée par un médecin, la jeune femme est admise à l’hôpital psychiatrique de Limoux (Aude). Elle y a reçu des soins jusqu’en fin de semaine dernière. « Elle a ensuite été placée en garde à vue, puis déférée au parquet, précise le procureur de la République de Carcassonne, Vincent Auger. Il n’y a pas d’abolition de son discernement. Elle sera jugée le 8 septembre prochain pour dégradation d’un effectif [sic pour édifice] affecté au culte. » En attendant, elle a été placée sous contrôle judiciaire, avec interdiction de se rendre sur les lieux où a été commis son forfait.

 Source : Christianophobie.fr et Midi Libre, 12 mai 

Edouard Philippe applique la charia alimentaire dans les écoles de sa ville du Havre

Lu dans Le Parisien du 6 décembre 2012 :

Quelque 8500 portions de mousse au chocolat, confectionnées dans les 67 cantines scolaires du Havre pour les enfants des écoles primaires et maternelles, ont été jetées, jeudi dernier, en raison de la présence de gélatine animale, notamment de porc.

La mesure a été prise à la dernière minute en raison de l’inquiétude des personnels des cuisines, car la gélatine animale utilisée pour la confection de la mousse au chocolat est souvent réalisée à base de porc, et donc interdite à la consommation par l’islam. Les desserts «peuvent à l’occasion contenir de la gélatine animale», a confirmé Philippe Brunel, directeur général adjoint au développement social et à la famille de la mairie du Havre.

«Un gâchis alimentaire et financier scandaleux»

Le conseiller municipal (PRG), Yves Bertrand, a réclamé l’ouverture d’une commission d’enquête municipale. Pour lui, «les principes de laïcité de l’action publique, et donc de stricte neutralité dans la confection des repas, doivent aussi s’appliquer dans les cuisines municipales de l’école publique».

En clair, «la présence supposée ou avérée de tel ou tel produit dans la confection de la mousse au chocolat doit obéir à une seule règle: le respect de l’hygiène alimentaire et rien d’autre».

«Tout autre considérant relève de telle ou telle religion et appartient au domaine privé. Cela n’a donc rien à faire dans les cantines, ni dans les choix des produits, ni dans la confection des repas», a ajouté le conseiller municipal. Il dénonce «un gâchis alimentaire et financier scandaleux au moment où les Restos du coeur et les autres associations caritatives se démènent pour aider à l’alimentation de plus en plus de nos concitoyens». Le Parisien

Lire en complément : Edouard Philippe a inauguré une mosquée radicale proche des Frères Musulmans, édifiée sur un terrain municipal du Havre 

Latifa Chay (investie LREM) a rencontré une négationniste proche de l’AKP turc à Romans-sur-Isère (contre l’avis du PS)

Actualisation du 6 juin 2017 : Le média de BHL et Yann Moix, La règle du jeu, s’indigne à son tour par la plume de Séta Papazian

Latifa Chay, conseillère municipale PS, est investie par « La République En Marche » (mouvement de Macron) dans la 4ème circonscription de la Drôme.

En octobre 2016 à l’initiative du Collectif Citoyen 26100, représentée par l’élue romanaise Latifa Chay (PS) ainsi que les associations turques de Valence et Romans Mahinur Özdemir la députée islamiste belge, négationniste du génocide arménien, avait été accueilli à Romans. La page Facebook de l’évènement est ici.

Les élus de gauche de Romans et de Bourg-de-Péage avec la députée-maire péagoise Nathalie Niaison ainsi que les conseillers départementaux Karine Guilleminot, Pierre Pieniek, Gérard Chaumontet et Anna Place, ainsi que les élus de Romans, Cléo Delon, Denis Donger, Brigitte Delhomme, Jean-Marc Durand, Isabelle Pagani et Alain Pupel avaient réagi.Dans un communiqué commun ils avaient déclaré « Cette députée a été exclue de son parti centriste belge, le CDH, pour avoir tenu des propos assimilés à une négation du génocide arménien. Quelques jours après le vote des parlementaires français de tous bords de la pénalisation de la négation des génocides, il ne nous semble pas opportun de promouvoir l’action de cette députée ».

Les élus de gauche s’étaient désolidarisées de leur élue (PS) en affirmant « qu’il s’agit d’une démarche personnelle de Latifa Chay ».

La RTBF  informe que Mahinur Özdemir  « se marie en  2010 en Turquie avec un attaché parlementaire du parti islamo-conservateur AKP au pouvoir. Le Premier ministre de l’époque, Recep Erdogan, assiste à la cérémonie. En 2012, Mahinur Ozdemir fait un excellent score aux élections communales. De la quatrième place sur la liste cdH, elle rassemble 1135 voix, le meilleur score de tous les candidats. » Voir la vidéo de la RTBF à la fin de cet article.

Voir ce reportage TV de RTL intitulé:  « Génocide arménien: Mahinur Ozdemir fuit devant nos caméras« 

Elle a participé à la Foire Musulmane de Bruxelles, organisée par la société Gedis dirigée par l’ancien président de l’UOIF Fouad Alaoui, qui avait pour conférenciers cette année là (2013) les Frères Musulmans Ahmed Al-Rawi et Tariq Ramadan (lire) :

Ce n’est pas étonnant, car les Frères Musulmans entretiennent d’excellentes relations avec l’AKP du président turc Erdogan.

Lire aussi notre article sur la présence de Latifa Chay dans une mosquée frériste à Valence.

Observatoire de l’islamisation, 14 mai 2017.

Une candidate En Marche photographiée voilée dans une mosquée pro UOIF à l’imâm frériste

Latifa Chay, conseillère municipale PS, est investie par « La République En Marche » (mouvement de Macron) dans la 4ème circonscription de la Drôme.  Elle est connue pour réclamer la reconnaissance de l’état palestinien et l’autorisation du voile durant les sorties scolaires. Elle dit « Bravo » à l’imâm frériste Abdallah Dliouah, qui l’a accueilli dans sa mosquée en mai dernier. Elle s’y est rendue voilée :Lire la suite

Une autre mosquée radicale de Stains reste ouverte

Alors que la mosquée Al Rawda de Stains fermée en novembre (repère de djihadistes) vient d’être autorisée à réouvrir, il faut savoir qu’une autre mosquée pose problème dans la même ville.

Le 4 février 2017, les responsables du mouvement de fait Islamic Forum France (IFF),  branche  française  de  l’organisation  islamiste  Jamaat-e-Islami Bangladesh  (JIB), ont organisé une réunion d’information dans les locaux du  Centre Cultuel Islamique Bangladais – Île-de-France (CCIBF), 127 boulevard Maxime Gorki à Stains (Seine-Saint-Denis), afin de présenter le projet d’extension de leur mosquée.

Lors de ce rendez-vous ayant réuni une centaine de personnes, les dirigeants de l’Islamic  Forum France (IFF), M. Habibur Rahman Khan et M. Abu Taher Sarker (président du CCIBF), se sont félicités de l’acquisition récente d’un local jouxtant le CCIBF, ce qui leur permettra d’atteindre une superficie totale de 600 m², sur 2 niveaux.

Selon les intéressés, des travaux d’aménagement devraient être rapidement lancés, notamment pour procéder à la mise en conformité de ces locaux. Parmi les invités étaient présents Mme Marie-George Buffet, députée (PCF) de la 4ème circonscription de Seine-Saint-Denis, M. Azzedine Taibi, maire (PCF) de Stains, ainsi que M. M’Hammed Henniche, secrétaire général de l’Union des Associations Musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93).

Il est à noter que Salih Attia dit « farhoud », président du Centre Culturel Franco-Égyptien – L’Association Maison de l’Égypte, qui gère le lieu de culte Al Rawda, 39 avenue Gaston Monmousseau à Stains, a assisté à cette réunion. Cette mosquée, fréquentée par des individus partis faire le djihad en Syrie, a fait l’objet d’une fermeture administrative en novembre 2016 (réouverte depuis).

L’organisation Jamaat-e-Islami Bangladesh (JIB) est proche idéologiquement du mouvement égyptien des Frères Musulmans (lire) dont il défend les membres emprisonnés actuellement en égypte (voir ce communiqué). Ses fidèles forment le  noyau dur fondamentaliste de la communauté bangladaise en région parisienne.

Le Jaamat e islami Bangladesh a attaqué 50 temples hindous en 2013, a affronté la police à plusieurs reprises, et réclame l’expulsion des non-musulmans du pays. Autre revendication: le rattachement au Pakistan du pays, où l’organisation est solidement implantée. (Wikipedia).

Militants du Jamaat-e-islami au Pakistan.

Depuis quelques années, ils se structurent en toute discrétion tant sur le plan religieux qu’économique. Ainsi, Islamic Forum France (IFF), branche française du JIB, contrôle plusieurs associations et au moins une vingtaine d’établissements commerciaux, qui sont autant de lieux de rencontre et de prosélytisme.

Le chef actuel du mouvement a félicité la victoire d’Emmanuel Macron .

Tariq Ramadan est un supporter du mouvement.

Observatoire de l’islamisation- 12 mai 2017.

Edouard Philippe (LR et pro Macron) a inauguré une mosquée radicale proche des Frères Musulmans

Edouard Philippe est maire du Havre depuis 2010. Son prédécesseur, Antoine Rufenacht, du même parti (UMP), avait mis à disposition un terrain municipal pour la mosquée Mesjed Ennour (radicale, voir plus bas) lors de la séance du conseil municipal du 14 mai 2007 :

« Le terrain d’assiette représentant une emprise d’environ 1 812 m² issue des parcelles cadastrées section RN n° 77, 59 et 81, propriété de la Ville du Havre, sera mise à disposition de l’association dans le cadre d’un bail emphytéotique administratif en cours de finalisation. » Lire l’intégralité de la délibération.

A postériori, interrogé dans le quotidien Paris-Normandie, Edouard Philippe justifiait ce coup de pouce« La délivrance d’un permis s’inscrit strictement dans le respect du droit de l’urbanisme […] Par ailleurs, on a parfois fait en sorte de mettre un terrain à disposition ou de participer au financement d’équipements culturels contenus dans le projet cultuel. » (source)

Edouard Philippe a inauguré cette mosquée comme on peut le voir sur la page Facebook de la mosquée et sur cette vidéo :Lire la suite

Mosquée de Lagny : l’imâm qui appelle à « combattre les mécréants occidentaux » est prof de math !

Le Parisien du 26 avril (éditions 77) révèle la « note blanche » des renseignements sur la radicalité de l’imâm de Lagny, dont la mosquée a été fermée par confirmation du tribunal administratif de Melun vendredi dernier.

Les policiers ont enregistré le président et imâm de la mosquée dont le prêche du 21 octobre 2016. La note sur laquelle s’appuit la préfecture pour fermer le lieu apprend que l’islamiste  « a notamment déclaré que les ennemis de l’islam étaient les Occidentaux et qu’il fallait éduquer les jeunes musulmans pour leur enseigner l’islam pour mieux combattre les mécréants; que la France menait au nom de la liberté une guerre contre les musulmans et qu’ils vont combattre grâce aux jeunes et à Allah » Selon l’ordonnance du tribunal, il es indiqué qu' »à plusieurs reprises, au mois de novembre 2016, il a fait référence aux djihadistes et a sollicité l’aide d’Allah en leur faveur afin de ‘détruire les ennemis de l’Islam, des ennemis de l’intérieur, ici en France et ailleurs’ « .

Parmi les autres arguments de la note des renseignements, la venue à deux reprises du prédicateur Elias Imzalène, « qui a fourni des éléments de language comparant la situation existante en France à l’apartheid et demandant aux fidèles d’arrêter d’être ‘Français légalistes, Français républicains et Français patriotes‘.(…) Il est aussi indiqué que « l’imâm, professeur de mathématique utilisant ses fonctions à des fins prosélytes en essayant d’entrainer les élèves dans des formes de radicalisme religieux. »

Décidée à faire démolir la mosquée de Fréjus, la mairie FN se pourvoit en cassation

La Ville FN de Fréjus, dans le Var, qui demande la démolition d’une mosquée ouverte en janvier 2016, se pourvoit en cassation contre l’arrêt de la cour d’appel d’Aix-en-Provence, rendu fin mars, qui se prononçait contre sa destruction, a annoncé son maire David Rachline mardi.

La mairie attaque la validité des permis de construire. « L’illégalité de la Mosquée de Fréjus, depuis la délivrance et l’obtention des permis de construire jusqu’aux conditions de construction est un constat flagrant, tour à tour dénoncé, poursuivi et condamné à ce titre par les autorités administratives comme judiciaires », a estimé le maire de Fréjus et directeur de campagne de Marine Le Pen dans un communiqué. La mairie FN attaque la validité des permis de construire accordés par l’ancien maire (LR) Élie Brun, dans des conditions contestées. Fin mars, la cour d’appel avait écarté toutes les infractions liées à ces permis et évacué les accusations de fraude, qui avaient valu 18 mois de prison avec sursis et 100.000 euros d’amende à l’ex-édile en première instance à Draguignan. Lire la suite sur Europe 1