Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Mosquées existantes

Nice: La librairie de l’imâm modèle d’Estrosi diffuse des livres radicaux (enquête)

Capture d’écran 2015-08-19 à 18.57.03

Capture d’écran de la page Facebook de l’imâm Abdelkader Sadouni, thuriféraire des Frères Musulmans.

L’imâm Abdelkader Sadouni de Nice, avait été dénoncé comme islamiste par Marion Maréchal-Le-Pen lors de la campagne des élections régionales, puis défendu par Christian Estrosi sur LCI (extrait vidéo), qui qualifie son association de « totalement modérée », ce qui provoqua une polémique en aout 2015. Celui qui est imâm de la mosquée Attaqwa dans le quartier des Moulins se félicite d’avoir « l’oreille attentive de la mairie » dans Nice Matin. Ce qui n’est pas étonnant car la plupart des grandes mairies UMP-LR collaborent localement avec les Frères Musulmans comme nous l’avons démontré dans l’ouvrage Ces Maires qui courtisent l’islamisme (Tatamis, 2015).

Nous nous sommes rendus dans la librairie Le Message, tenue par Abdelkader Sadouni le samedi 10 septembre 2016. Nous avons logiquement trouvé la littérature classique de la confrérie des Frères Musulmans, dont ceux-ci achetés sur place :Lire la suite

Nicolas Dupont-Aignan rejeté des mosquées de sa circonscription pour avoir dénoncé burkini et charia

Capture d’écran 2016-09-19 à 10.09.08Une information de Des Dômes et Minarets du 13 septembre :

« Pour la première fois en France, des associations musulmanes unies remettent en place un élu de leur circonscription. Une position courageuse qui mérite d’être hautement salué.

Nicolas Dupont-Aignan est le président du mouvement souverainiste « Debout la France », il est par ailleurs député-maire de la ville de Yerres dans l’Essonne. Le 26 août dernier, le Conseil d’Etat suspendait l’arrêté anti-burkini de Villeneuve-Loubet. Une ordonnance qui a déclenché, entre autres, la colère de cet élu de la 8e circonscription de l’Essonne. »

14225501_1800435176907456_2233450668270425710_n

Cliquer pour agrandir

NKM « veut interdire le salafisme » mais a toujours soutenu la mosquée salafiste de Longjumeau

Capture d’écran 2016-09-01 à 10.13.28Lu sur Buzzfeed :

« En campagne pour les municipales de 2008 par exemple, NKM est invitée, avec d’autres élus, par les dirigeants de la mosquée dans un restaurant halal de la ville. Dans une vidéo de l’époque que nous avons pu consulter, on la voit prendre le micro et rappeler que «l’engagement de la ville» pour accompagner la mosquée «est total». Elle y expose également plusieurs solutions pour que les dirigeants et les musulmans de la ville «trouvent un bâtiment à un prix acceptable»: «Mon idée est d’avancer courant 2009 sur un projet de terrain», insiste-elle.

D’après Ismaïl Mounir, les relations entre l’ex-président du lieu de culte qu’elle accuse aujourd’hui d’être «salafiste», Farid Mounir, et NKM étaient «très bonnes».«Il y a quelques années, nous avions eu un maire qui ne lisait même pas nos courriers et n’échangeait pas avec nous au début de son mandat. Or avec NKM, il n’y avait pas de problème», poursuit-il. Pendant son mandat, la mairie a en effet échangé avec la mosquée sur différentes possibilités pour trouver un nouveau terrain. Nous avons pu consulter deux courriers (datés du 14 mars 2011 et du 16 mai 2011) signés par NKM qui retoque deux propositions de la mosquée pour des raisons «d’urbanisme». » source

NKM prêtait aussi un gymnase municipal pour les prières des islamistes. Preuves sur Buzzfeed

L’imâm salafiste Ismail Mounir s’étrangle du revirement de cette proche d’Alain Juppé, et rappelle sa bienveillance à son égard :

« Mme Kosciusko-Morizet avait également, à la suite de cela, mis les services de la mairie à notre disposition pour la recherche d’un terrain privé, en vue de la construction d’une mosquée plus grande et plus adaptée aux besoins de la communauté musulmane de Longjumeau. L’ancienne maire de Longjumeau était, pour rappel, venue solliciter notre aide lors des élections législatives, tandis que nous respectons une neutralité vis à vis du champ politique. Dans un rapport cordial, elle nous avait également invités au salon de la questure de l’assemblée nationale pour un repas avec différentes personnalités religieuses et politiques ». lire la suite sur Oumma.com

La mosquée de Villiers-sur-Marne perquisitionnée, une école coranique mise au jour.

Capture d’écran 2016-08-31 à 11.32.34Lu dans Le Parisien:

Une opération de police s’est déroulée ce mercredi matin à la mosquée Al Islah de Villiers-sur-Marne. Une perquisition administrative, qui a pris fin vers 9 heures, avait pour objectif d’établir si une école coranique existait au sein de ce lieu. Ce que la perquisition a permis de confirmer. Il s’agissait notamment de contrôler la logistique de l’établissement mais aussi la teneur du discours tenu en son sein, pour vérifier qu’il ne s’est pas « durci », a-t-elle précisé. Les enquêteurs ont déjà pu constater la présence d’employés en situation irrégulière dans l’école, a ajouté cette source.

Fin juillet, une perquisition administrative avait été menée au domicile d’un homme de 41 ans fiché S (Sûreté de l’Etat) qui fré- quente la mosquée Al Islah. Le 12 avril dernier, le tribunal correctionnel de Paris avait condamné onze membres d’une filière d’acheminement de combattants vers la Syrie, dont plusieurs jeunes de Champigny qui fréquentaient eux aussi cette mosquée. 

Double discours : N. Kosciusko-Morizet dénonce la mosquée salafiste qu’elle a aidé à construire

Vendredi 05 août 2016,
Ismaïl Mounir
Président du Centre Socio-Culturel Islamique de Longjumeau

Source: Facebook

Nous avons découvert avec étonnement et stupeur les déclarations de Mme Nathalie Kosciusko-Morizet dans une émission de France Info le 5 août 2016, dans laquelle elle assimile la mosquée de Longjumeau à « Un nid de salafistes ».

Le Centre Socio-Culturel Islamique de Longjumeau dément formellement de telles allégations.

Dans ses déclarations, Nathalie Kosciusko-Morizet va jusqu’à sous-entendre qu’elle a tenté de fermer la Mosquée de Longjumeau, en déplorant n’avoir pas eu l’arsenal juridique nécessaire pour le faire.

De telles affirmations, en plus d’être mensongères, sont en décalage total avec les relations cordiales et citoyennes que nous avons toujours entretenu avec Mme Kosciusko-Morizet, alors maire de Longjumeau.Lire la suite

Une mosquée de Muret conseille aux hommes de frapper leurs femmes pour « solutionner les problèmes entre époux »

Capture d’écran 2016-08-02 à 15.26.49Alors qu’une mosquée de Muret (Haute-Garonne) a été victime d’un incendie la semaine dernière, une autre est en cours d’édification , la mosquée Al Mouminine (image)  scandaleusement tolérée par l’état alors qu’elle professe des enseignements contraires à nos lois :

« Allah nous a indiqué quelques solutions pour régler les problèmes qui apparaissent entre les époux. Il dit dans sourate « Anissaa » 34 : « Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand » » Prêche du 23 mai 2014

Capture d’écran 2016-08-02 à 15.36.40

Aussi, comme le montre la page Facebook officielle de la mosquée, des livres promouvant le wahhabisme sont présents, comme ceux de Uthaymine . Dans son « Commentaire sur les grands pêchés » (éditions AlMadina, 2013) il rappelle que les musulmans qui délaissent la prière s’excluent de l’islam et précise que le fondateur de son école juridique ibn Hanbal, a prévu la peine de mort pour cette négligence dans l’observance.

Uthaymin prescrit aussi dans le même ouvrage la peine de mort pour les homosexuels. Concernant les couples hétérosexuels qui entretiennent des relations sans être mariés, le tarif est de cent coups de fouets, et peine de « lapidation jusqu’à la mort » s’il s’agit d’une relation adultère.

Capture d’écran 2016-08-02 à 15.46.37

Le livre  de charia « La Voie du Musulman » d’Al Jazairi (photo ici et ici dans la boutique), est aussi promu par la mosquée. Bien connu des islamologues, il enseigne le djihâd offensif contre l’occident, le meurtre des apostats et l’interdiction aux chrétiens d’édifier des églises, entre autres horreurs. 

Le gouvernement, par son inaction, encourage malheureusement des citoyens à faire le ménage eux-même. 

Les proches du terroriste savaient qu’il voulait attaquer une église, ils n’ont pas prévenu la police

Selon des informations de RTL, deux proches de l’un des terroristes ont assuré qu’ils avaient déjà menacé clairement d’attaquer un tel lieu de culte. « Je ne suis pas étonné, il m’en parlait tout le temps… il parlait de l’Islam… qu’il allait faire des trucs comme ça », déclare l’un d’eux au micro de la radio.

«  »Sur le Coran de La Mecque, il m’a dit: ‘Je vais attaquer une église’. Il m’a dit ça il y a deux mois en sortant de la mosquée. Sur la vie de ma mère, je ne l’ai pas cru », assure cet homme. 

Une autre connaissance s’est attardé sur le parcours de l’un des assaillants. « C’était un mec du collège Paul Eluard (au sud de Rouen, NDLR), un jeune comme nous… Je ne comprends pas pourquoi il a basculé dans tout ça. (…) Il s’est fait retourner le cerveau et il faut pas le comparer aux autres musulmans, ça n’a rien à voir », assure-t-il au micro de RTL. 

L’imâm de la mosquée de St-Etienne-du-Rouvray déjà condamné pour avoir frappé sa femme, ligotée, à coups de bâton

Capture d’écran 2016-07-26 à 17.56.53

Nota Bene: l’imâm condamné a été remplacé par un étranger ne parlant pas un mot de français comme l’atteste un reportage de France 3.

Lu dans Paris-Normandie du 31 août 2010 (extrait)

« Abdelbaki A., 52 ans, est poursuivi pour violences conjugales. Il est soupçonné d’avoir violemment frappé au ventre son épouse, laquelle s’est vu prescrire une interruption temporaire de travail (ITT) de trois jours. Pour ces faits, il a été placé sous contrôle judiciaire.Affaire malheureusement classique. Sauf que dans le cas présent, c’est un imam qui est mis en cause par la justice. Abdelbaki A., qui se dit aussi exorciste, exerce notamment son ministère à la mosquée Yahia de Saint-Etienne-du-Rouvray, du jeudi au dimanche depuis le début de l’année.

Frappée à coups de bâton.

L’homme, d’origine marocaine mais naturalisé français, a été déféré devant le procureur de la République d’Avesnes-sur-Helpe le 18 août dernier. Il est ressorti du palais de justice avec une convocation pour « violences et blessures volontaires » ayant entraîné une ITT inférieure à huit jours.Au cours de son audition par les enquêteurs de Maubeuge, Abdelbaki A. aurait affirmé avoir procédé à un exorcisme sur son épouse de 45 ans ligotée en lui assénant des coups de bâton sur l’abdomen. Ce sont d’ailleurs des membres de la famille de la victime qui ont dénoncé les faits à la police. 

La mosquée de St-Etienne-du-Rouvray est construite sur une parcelle offerte par la paroisse catholique

Capture d’écran 2016-07-26 à 17.56.53Lu dans L’Express:

« Je ne comprends pas, toutes nos prières vont vers sa famille et la communauté catholique », a déclaré l’imam. « C’est quelqu’un qui a donné sa vie aux autres. On est abasourdis à la mosquée », a-t-il ajouté.  Le dignitaire musulman est d’autant plus touché que la mosquée de Saint-Etienne-du-Rouvray a été inaugurée en 2000 sur une parcelle de terrain offerte par la paroisse catholique de la ville. »Lire la suite

Turquie: l’UOIF (250 mosquées en France) soutient l’islamiste autocrate Erdogan

Capture d’écran 2016-07-16 à 00.30.02

Tayyip Recep Erdogan étant très proche des Frères Musulmans égyptiens, ce positionnement n’a rien d’étonnant.